La Belle et la Bête Mercredi 26 mars - 18h30 au Theatre Le Vox - Cherbourg Octeville - Cotentin webradio actu,jeux video,info médias,la webradio electro !
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cotentin webradio actu,jeux video,info médias,la webradio electro !

Visitez le site de la webradio Cotentin webradio,découvrez et écoutez chaque jour nos hits Dance,electro,Trance,House,Deep,EDM,Remix - extended,les nouveautes club 24/24 et 7/7 . Decouvrez sur le site l'actu du jour,Musique,concerts,l'info en Normandie,le jeux video de l'univers PS4,XBOX,PC,le buzz du jour , les Singles-clips 2016,l'actu cinema,people,radio et television. Vous avez une actu,un clip,un single,un coup de coeur,un jeux video ? Contactez-nous et nous relayerons la news sur le site gratuitement ! Vous voulez un echange de lien ? Contactez-nous. Ecoutez notre webradio en mp3 128kbs sur votre pc en cliquant sur les liens présents sur le site avec votre lecteur medias favoris ,VLC,Realradio,Winamp,WMA,Orange liveradio,radioways,radioline et bien d'autres,voir sur le site dans partenaires. Ecoutez nous egalement sur le site a l'aide du player dans notre colonne de droite.

La Belle et la Bête Mercredi 26 mars - 18h30 au Theatre Le Vox - Cherbourg Octeville

La Belle et la Bête Mercredi 26 mars - 18h30 au Theatre  Le Vox - Cherbourg Octeville

LA BELLE ET LA BETE



COMPAGNIE ACCADEMIA PERDUTA/ROMAGNA TEATRI-IL BAULE VOLANTE


De Roberto Anglisani et Liliana Letterese

Avec Liliana Letterese et Andrea Lugli
Metteur en scène Roberto Anglisani
Mise en scène du mouvement Caterina Tavolini

Production Accademia Perduta/Romagna Teatri –
Scène Nationale d’Albi


Durée 1h

Le propos


Un marchand, père de trois filles, se perd dans la forêt au retour d’un malchanceux voyage d’affaire. Il trouve refuge dans le palais de la Bête, un être monstrueux, moitié homme, moitié animal... Là, parce qu’il tente de cueillir une rose pour sa fille cadette, La Bête le condamne à mourir. Il sera épargné à la seule condition qu’il envoie une de ses filles périr à sa place. Belle accepte le sacrifice et se rend au palais. Mais un destin moins tragique attendra la généreuse Belle…

Le spectacle La Belle et La Bête propose un parcours sur la narration à deux voix et un travail de recherche sur le thème de la diversité. A travers un fascinant entrecroisement du texte de cette fable classique, nous entendons évoquer quelques aspects de ce thème si actuel, et tout particulièrement dans ce cas, de ce « différent » qui existe en chacun de nous. Les protagonistes
de cette histoire ont tous des caractéristiques qui les rendent uniques mais ils sont également si semblables à nous-mêmes. Notre travail se concentre surtout sur l’approfondissement et sur la recherche de leurs aspects humains, ceux qui nous appartiennent le plus : pourquoi l’être humain parfois devient une « bête » ? peut-être y a-t-il une « bête » en chacun de nous ? Qu’est-ce qui
nous pousse à être méchant, et à continuer à l’être ?
Le personnage de Belle semble improbable dans son apparente aspiration au sacrifice, mais finit par être l’élément victorieux de l’histoire. Mais quelle est sa force ? Avons-nous une force intérieure qui peut nous aider à vaincre la brutalité ? Naît ainsi une histoire fascinante et émouvante, dans laquelle nous cherchons à montrer les significations cachées à travers la parole et le mouvement. Le spectacle utilise principalement la technique de l’oralité, avec son caractère essentiel et son efficacité. Mais souvent la parole se fond avec le mouvement expressif ou laisse totalement l’espace aux « gestes-synthèses » dans la tentative de récolter l’essence la plus profonde de la fable, avec peu d’objets et de costumes, laissant à la voix et au corps toute l
eur force d’évocation

Les extraits de presse

Dernières Nouvelles d’Alsace, le 12 février 2010, Juliana Salzani-Cantor
Quand la Belle rencontre la Bête
Passionnés de l'univers du conte enfantin transposé dans le monde contemporain, les comédiens de la compagnie « Il Baule Volante » revisitent l'indémodable histoire de La Belle et la Bête. Un spectacle en noir et blanc, qui met l'art narratif au premier plan, sur la scène du Centre culturel de Vendenheim.
A l'ère des jeux vidéo, de la télévision interactive et des IPhones, ils ambitionnent de redonner à l'art du conte sa juste mission. Celle de stimuler et enrichir l'imagination des bambins. Pour ce faire, guère de décor ou de costumes. Sur la scène nue, les deux comédiens vêtus de noir, Liliana
Letterese et Andrea Lugli, s'autorisent un drap blanc et un manteau à fourrure. Pour tout le reste, l'imagination doit opérer.
Et cela marche. Les yeux rivés sur la scène, les chères petites têtes blondes ne bougent pas d'un poil. L'œil suit le mouvement dansé des acteurs, l'oreille distille l'histoire délicieusement racontée au gré des « r » roulés à l'italienne. En guise d'habillement de l'espace de jeu, le metteur en scène Roberto Anglisani porte son choix sur des dualités ombre et lumière ou narrations interposées en
premier et second plan scénique. Quant à l'histoire même, les mésaventures de la Belle prise en otage par la Bête fascinent toujours autant les petits.
La version de la compagnie italienne n'est pas pour autant édulcorée, elle puise son inspiration dans trois sources différentes l'histoire originale écrite par Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, la fable d'Italo Calvino qui parle de « Belinda e il Monstro » et les contes enfantins revisités pour adultes par l'écrivaine britannique Angela Carter. Posé sur un jeu très juste, le texte séduit sans appel.

Midi Libre, le 12 octobre 2011, Thierry Martin
Féérie pour une Belle et une Bête
La salle du Cratère propose, depuis hier, une version, pour ne pas dire une vision, originale de La Belle et la Bête, cette histoire venue du fond des siècles. Beaucoup ont encore en mémoire les belles images du film de Jean Cocteau qui, en 1946, avaient fait florès sur les écrans français. Ici, c’est la compagnie Romagna Teatri qui, dans une mise en scène de Roberto Anglisani, met en
images et mouvements cette histoire chargée de symboles. L’ensemble est très sobre, avec une absence de décor et de costumes…
Pourtant, les images y sont nombreuses et fortes de la part des deux comédiens qui évoluent avec une aisance de funambule. Tantôt mimes, tantôt danseurs mais toujours conteurs, ils se renvoient la balle avec une harmonie quasi parfaite dans une espèce de ballet réglé au millimètre.
Certes, c’est ici un spectacle féérique pour la jeunesse, mais aussi
une performance d’acteurs qu’il faut saluer.

Le Trident, Scène nationale de Cherbourg-Octeville
Place du Général de Gaulle, BP 807
50108 Cherbourg-Octeville cedex
T +33 (0)2 33 88 55 50
F + 33 (0)2 33 88 55 59
Location +33 (0)2 33 88 55 55

laboite@trident-sn.com
www.trident-scenenationale.com


Relations publiques
T +33 (0)2 33 88 55 58
Cécile Colin cc@trident-sn.com (écoles primaires, collèges et lycées)
Nadège Henry nh@trident-sn.com (organismes de formation ou sociaux, associations culturelles,
enseignement supérieur, comités d’entreprise)
Relations Presse & Médias
T 06 82 75 30 21
Bérengère Bressol apostrophe.cie@laposte.net

Informations & communication T +33 (0)2 33 88 55 50
Murièle Bosse-Platière mbp@trident-sn.com/Damien Lajeunesse dl@trident-sn.com
Geneviève Poirier gp@trident-sn.com


Contact communication des artistes
Paolo Storari accadem
iaperduta@accademiaperduta.it
Tel 0039 0545 64330
Port 0039 347 93 86 676

Commenter cet article

L'Actualité des peoples 

Horoscope - Meteo - sport

L'Actualité TV et Radio !

L'Actualité du cinéma

La Culture et le theatre !

L'actualité Technologie

L'info du Jour et du moment !

Les BUZZ's du moment !

L'actualité Concerts et festivals !

Clips et singles 2016/2017

Nos découverte musicales !

MP3 et Programme webRadio

L'actualité en Normandie !

L'Actualité XBOX One - PS4 - PC 

 

 

> Ecoutez nous sur PC:

 

OnlineRadioBox

Cotentin webradio: Flux MP3 128kbs + Flux Mobile 64kbs + droits d'auteurs gérés et acquittés par Radionomy. PHV 2012 - 2016 

> Devenez Partenaire du site !

Intégrez la radio sur votre site !

Copyright 77WKOY