Jeux video: Test de Dead Nation : Apocalypse Edition sur PS4 > 18/20 - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Jeux video: Test de Dead Nation : Apocalypse Edition sur PS4 > 18/20

Jeux video: Test de Dead Nation : Apocalypse Edition sur PS4 > 18/20

Succès surprise du PSN, Dead Nation nous revient en ce début du mois de mars sur PlayStation 4. Le massacre peut reprendre.


Dead Nation : Apocalypse Edition est donc le quatrième titre du PS Plus version PlayStation 4, et peut-être le plus décevant pour ceux qui y ont déjà touché à l'époque sur PS3 vu qu'il s'agit tout simplement de la même chose à quelques rehausses techniques près. On reste donc toujours dans un « Twin-Stick Shooter » où on avance donc en vue du dessus pour massacrer des hordes de morts-vivants avec tout l'équipement qui sera mis à notre disposition au fur et à mesure de la campagne, l'ensemble se grappillant avec l'argent récolté en route, que ce soit sur les cadavres, dans des coffres souvent bien dissimulés ou tout simplement dans des voitures, qu'on évitera de faire exploser avant des les dépouiller. Bien entendu, il sera également possible d'améliorer tout notre arsenal même si on aura tendance à privilégier certaines armes plutôt que d'autres, tout en misant notre survie sur les fusées de détresse et les grenades face à des hordes qui envahissent parfois
l'écran.

La formule se montre ultra-efficace, surtout en coopération quand le solo peut se montrer un poil répétitif sur la longueur. A l'instar d'un Left 4 Dead, on progresse toujours à tâtons, les zombies étant susceptibles d'arriver n'importe quand et avec eux certains « spéciaux » capables de vous broyer en quelques secondes. Et à l'instar d'un Resogun ou Super Stardust HD du même développeur, tout le trip repose sur le multiplicateur de points qui augmente sans cesse dès le moment où on ne sait pas toucher, au risque de tomber en dépression lorsqu'on atteint le x998 avant de se faire tailler par un cisailleur qui en un seul coup fait chuter notre bonus de moitié. Le rythme est bon, et on apprécie chacun des détails placés judicieusement, comme les voitures dont on peut activer l'alarme pour attirer une horde sur elle avant l'explosion ou encore cette partie de cache-cache dans le cimetière, meilleur endroit pour briser totalement notre multiplicateur (du moins la première fois).

Coté modes de jeu, il y aura de quoi faire entre la campagne (extension évidemment dans le lot), les divers modes secondaires dont la survie illimitée, ou encore le rajout d'une option inédite qui nous permet d'arpenter les niveaux tout en streamant notre partie, avec possibilités pour les spectateurs d'influer sur les bonus ou les malus. Moins révolutionnaire que sur le papier, ce genre de mode permet au moins d'avoir envie d'y revenir de temps à autre, ne serait-ce que dans un élan de communautarisme avec le classement du nombre de zombies tués par pays. Si vous voulez que la France soit première, vous savez ce qu'il vous reste à f
aire.



Conclusion : En quelques mots, on se contentera de dire que Dead Nation reste un produit très efficace pour les amateurs, d'autant plus quand on peut le chopper gratuitement avec l'abonnement derrière. Il est juste dommage que l'équipe ait fait preuve d'une certaine radinerie coté nouveautés, au point que ceux l'ayant déjà fait sur PS3 ne verront aucun intérêt à y revenir. A moins d'être totalement accro...

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

 

> Réseaux

---------------