Jeux video: Test de Life is Strange sur #XboxOne #PS4 ! 16/20 #DONTNOD - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Jeux video: Test de Life is Strange sur #XboxOne #PS4 ! 16/20 #DONTNOD

Test de Life is Strange sur #XboxOne #PS4 ! 16/20 #DONTNOD
Test de Life is Strange sur #XboxOne #PS4 ! 16/20 #DONTNOD

Se remettant doucement de l'échec commercial de Remember Me, les français de DONTNOD s'attarde maintenant au jeu d'aventure en format épisodique, grande marque des produits Telltale.


Episode 1 :


Cette histoire démarre mal. Une jeune fille se retrouve près d'un phare en pleine tempête. Elle ne sait pas ce qu'elle fait là mais à peine a t-elle avancé de quelques pas qu'elle comprend l'origine de ce cataclysme : une gigantesque tornade en toile de fond qui menace de ravager la ville, faisant voler tout ce qui passe à sa portée dont un bateau qui va vous percuter. Et là, c'est le réveil en salle de classe. Vous incarnez donc Max Caulfield, caricature de la jeune étudiante timide qui se fait marcher dessus par les stars du bahut. Seulement, Max n'est pas comme les autres et elle va rapidement se rendre compte qu'elle possède la capacité (outre ses étranges flash) de revenir à loisir quelques secondes en arrière pour ainsi modifier une action. Un procédé plus ou moins repris sur Remember Me, en tout de même moins travaillé puisque le système ne posera ici aucun puzzle. On se contente de revenir dans le temps pour changer la phrase d'un dialogue (surtout si l'on a appris une information avant de rembobiner) ou pour avoir le temps de comprendre ce que l'on doit faire dans certaine
s séquences.

Car comprenez bien qu'on est ici très proche d'un jeu Telltale, mais sans en offrir toutes les qualités. Dans les faits, cette fonctionnalité unique est suffisamment bien mise en avant, mais très peu exploité dans ce premier épisode. Il y a par exemple une scène importante où l'on doit dégager l'entrée du dortoir tenu par la grognasse typique des films ados américains. Seulement, on est constamment tenu par la main et il n'y a qu'une solution possible au résultat, la seule notion de choix étant, après-coup, si l'on souhaite ou non se moquer de sa victime. Peut-on parler de défaut ? Oui et non. Oui car The Walking Dead nous faisait comprendre très vite l'importance de nos actes (deux personnages en danger, un doit mourir) alors que dans Life is Strange, on est encore dans l'inconnu. Est-ce qu'avoir dénoncé ou non tel personnage aura une incidence d'importance dans les prochains épisodes ? Rien ne peut encore le dire pour l'heure.


D'une manière générale, on ressent surtout le fait d'évoluer dans une introduction. Les personnages sont mis en place, certains sont d'ailleurs très intéressants et on a envie de voir de quelle manière notre relation avec eux va progresser au fil de l'aventure, même si l'on rechigne toujours à incarner dans ce genre de production la victime de l'école qui adore baisser le regard pour n'importe quelle situation. Le scénario quant à lui pose de nombreuses bases avec plusieurs mystères d'un coup dont on ignore encore si la totalité est liée ou non. Une fois encore, à voir si tout se peaufine par la suite mais ça ne semble en tout cas pas trop mal partie. Notez enfin que la progression se montre comme tous titres du genre très linéaire, majoritairement fait de dialogues, et les seuls « à-cotés » viendront d'autres dialogues facultatifs (ou pas comme le sous-entend parfois l'indication en haut de l'écran) et d'une quête annexe de photo à faire pour débloquer quelques succès/trophées. Comptez en somme plus ou moins de trois heures selon votre façon de
jouer.

Conclusion : Pour un premier jet, DONTNOD s'en sort plutôt bien en mettant en avant un background relativement classique mais suffisamment de mystères et de personnages intéressants pour nous motiver à voir la suite. Reste à savoir si la psychologie de Max gagnera en intérêt au fur et à mesure des épisodes, si le système pour rembobiner apportera la profondeur que ce premier épisode n'a pas et surtout si nos choix auront un véritable impact. Bref, rendez-vous en mars pour commencer à vérifier tout cela avec le second chapitre.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

----------------------

Xbox Séries S

a - de 300 euros

 

> Réseaux

--------------