Jeux video: Test Grim Fandango Remastered #PS4 - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Jeux video: Test Grim Fandango Remastered #PS4

Test Grim Fandango Remastered #PS4
Test Grim Fandango Remastered #PS4

17 ans après sa sortie, Grim Fandango revient avec une version légèrement remastérisée pour faire vibrer les nostalgiques tout en tentant d'apprendre au reste du peuple à quoi ressemblaient les grands jeux d'aventure des années 90.

Grim Fandango, c'est avant tout un scénario totalement tordu où l'on incarne Manny Calavera, symbolisé une partie du temps comme « La Mort » elle-même (avec le costume et la faux qui va avec) mais qui n'est en fait qu'un simple agent du Monde des Morts, ayant pour but d'accueillir les pauvres âme fraîchement débarquées. Bien sûr, même dans le purgatoire, le business existe et Manny se doit à chaque accueil de proposer une offre au défunt pour se rendre dans l'au-delà, qui n'est en fait qu'un moyen de transport, le must étant de vendre un ticket du super-train « Neuf Express » qui vous ramène au paradis en moins de quatre heures. Mais les règles existent et si le mort a eu une existence pleine de pêchée, ses choix s'en trouveront beaucoup plus limité jusqu'à la sentence ultime qui leur demandera de partir à pied, ce qui leur prendra la bagatelle de 4 ans avec tous les risques en cours de route. Mais Manny n'est pas le meilleur agent en plus d'avoir la malchance de se retrouver toujours avec des cas pas possibles qui ne rapportent rien à l'entreprise. Seule solution : tenter de détourner le système en « volant » un bon client à l'un de vos collègues. Mais tout ne va pas se passer comme prévu, évidemment...

Le titre dans sa structure n'a pas bougé d'un poil depuis l'époque. On retrouve les nombreux personnages cultes, les dialogues excellents et surtout un doublage français juste prodigieux. Bien sûr, les jeux d'aventure des années 90 sont bien loin de l'école Telltale où l'on se contente d'avancer en parlant à tout le monde pour offrir un système de choix poussé. Dans Grim Fandango, c'est le retour au domaine classique avec certes son lot de blabla mais surtout de nombreuses énigmes pour progresser, parfois d'un niveau très élevé et dont la solution peut venir d'un simple élément du décor que vous auriez tout simplement loupé. Parfois très frustrant et l'appel d'une aide sur les forums se fait sentir à certains moments mais les solutions sont toujours en quelque sorte logique, si du moins vous avez les bons éléments en poche. Si le titre reste indéniablement culte et à faire, ne serait-ce que pour sa propre culture, ce qui va être ici jugé est la qualité du portage, et ce n'est pas forcément très é
logieux.

Tim Schafer et son équipe de Double Fine ont en effet souhaité rendre l'expérience très proche de celle des années 90. De là se dessine deux clans. Ceux qui loueront l'intention de ne pas céder aux sirènes de la ré-actualisation possiblement foireuse, et de l'autre coté ceux qui n'y verront qu'une certaine éloquence dans la communication autour d'un portage fainéant. Car oui, c'est un peu le mot. Le terme Remastered est d'ailleurs assez large pour inclure n'importe quelle résurrection mais il faut avouer qu'on est bien loin du revival attendu. Les décors sont identiques (mais toujours jolis), le lifting HD sur les personnages se contentent du strict minimum pour ne pas dépareiller avec les éléments 2D, l'animation n'a pas bougé d'un iota et même le plan 4/3 est maintenu (l'option 16/9 existe, mais étire sauvagement l'image de manière dégueulasse). Pire, on retrouve même quelques bugs, dont les saccades à certains moments si vous vous amusez à marteler le bouton de recherche, ainsi que les erreurs de l'époque dont l'inventaire très relou et les plans de caméra pas toujours bien construits qui fait que l'on ne comprend pas toujours la structure exacte d'une pièce. Sans oublier les micro-chargements sur de nombreux plans...


Heureusement, il y a tout de même un peu de travail sur le fond, dont l'OST admirablement retravaillée. On notera également que les déplacements ont fait peau-neuve et s'il est possible de garder les contrôles de l'époque (identique aux premiers Resident Evil), on peut désormais bouger son personnage comme un jeu 3D « normal », voir carrément d'opter pour un système de Point&Click directement depuis l'écran de la PS Vita. Mais finalement, le meilleur bonus reste la présence de commentaires audio (VOSTFR), très nombreux et que l'on découvre sur certains plans en appuyant sur un simple bouton quand on nous l'indique. Le genre de choses que l'on adore et qu'on aimerait retrouver dans tous les jeux à ce jour, car toujours prétexte à en apprendre plus sur le développement du jeu, quand ce n'est pas tout simplement une anecdote, du genre Tim qui nous apprend qu'il a dû un jour déblayer un toit tellement empli de merdes de pigeons qu'il avait l'impression de découper une part de gâteau avec une pelle. Déli
cieux.

Conclusion : Une fois encore, c'est davantage la qualité du portage qui est ici mis en avant. Si la base vaut sans problème un 8 voir un même un 9 au regard de sa qualité, on reprochera à Double Fine d'avoir trop facilement cédé au coup du « portage hommage où l'on ne s'embête pas trop ». On dira que ça vaut tout de même ses 10€.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

----------------------

Xbox Séries S

a - de 300 euros

 

> Réseaux

--------------