Jeux video: Test de Toukiden Kiwami sur #PS4 ! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Jeux video: Test de Toukiden Kiwami sur #PS4 !

Test de Toukiden Kiwami sur #PS4 !Test de Toukiden Kiwami sur #PS4 !Test de Toukiden Kiwami sur #PS4 !

Test de Toukiden Kiwami sur #PS4 !

Jeux video: Test de Toukiden Kiwami sur #PS4 !

Comme tous les autres Monster Hunter-like, Toukiden accueille aujourd'hui son édition « ++ » flanquée d'une extension mais également d'une version PlayStation 4 pour attirer un peu plus l'occident où la PS Vita n'a jamais eu le temps de briller.


Si vous n'avez pas joué à la version de base sortie exclusivement sur la portable de Sony, Toukiden est donc comme son concurrent chez Capcom ou Bandai Namco un titre où la chasse aux gros monstres constitue l'essentiel de l'expérience, bien évidemment jouable en coopération (uniquement en ligne, et après avoir téléchargé ce foutu patch de 2Go). Et il y a d'entrée une chose qui le différencie totalement de Monster Hunter et qui lui permet de fonder une communauté grâce aux bons goûts du studio Omega Force : l'accessibilité. En effet, contrairement à la saga de Capcom qui n'a que trop peu avancé sur ce sujet avec Monster Hunter 4 Ultimate avec toujours des tonnes d'informations à ne plus savoir qu'en faire dès le début du jeu, au point de repousser une bonne partie du public US & européen à s'y plonger, Toukiden Kiwami est lui une leçon dans la prise en main, si l'on excepte le fait que le jeu est uniquement disponible en anglais, comme souvent depuis un moment avec Koei Tecmo.


L'accessibilité donc. Au lieu d'un fourre-tout, point de cueillettes, de pêches ou de chasses aux papillons par exemple puisque le titre se contente de l'essentiel, clairement orienté action, avec son petit village découpé en trois principales zones : la chambre, l'accueil et le village. Le premier cas servira majoritairement à sauvegarder et ranger son surplus de matos, tandis que l'accueil proposera évidemment la liste des quêtes (principales, annexes et commandes fédex) ainsi que la réserve d'armes. De ce coté, on est en plein dans Monster Hunter avec l'absence de classe à la création de l'avatar pour permettre à chacun de sélectionner l'arme qu'il souhaite tout en pouvant changer à loisir en fonction de la situation, sachant que trois nouveaux types viennent se greffer à cette nouvelle édition : le fusil (puissant mais très lent), le club aux attaques chargées pour le corps-à-corps et la lance/faux pour la moye
nne distance

Pas d'expérience non plus comme dans la série précitée, notre personnage n'ayant pas de niveau bien à lui, ce qui ne l'empêchera pas d'augmenter constamment en puissance grâce au étales du village, à commencer par le forgeron qui peut aussi bien vous permettre de créer de nouvelles armes et armures contre des matériaux lootés et de l'argent, voir parfois plus intéressant de booster l'équipement que vous avez déjà, là encore contre quelques piécettes et les objets requis, mais aussi sous réserve d'avoir déjà utilisé suffisamment telle ou telle arme ou armure quand ce n'est pas un set complet. L'autre détail à prendre rapidement en compte est le système de Mitamas, équivalent à des esprits qui accompagnent notre avatar et qui là encore peuvent augmenter de niveaux (= davantage de compétences passives) en les gardant à vos cotés suffisamment longtemps. Notons que pour cette nouvelle édition le level-cap passe de 10 à 12 avec la possibilité de choisir parmi le stock de compétences récupérées (sans avoir à rebooter leurs puissances), tout en bénéficiant d'une nouvelle compétence inédite une fois le level max atteint, à rajouter aux trois autres.


En mission et comme on a dit, pas de promenade champêtre mais uniquement de l'action au travers d'un ensemble de petites zones confinées (ça reste le portage d'un jeu portable). Hormis quelques rares bricoles à ramasser et quelques autels placés par-ci par-là pour régénérer nos compétences, l'intégralité du gameplay se situe dans les combats contre des mobs à la chaîne, autant utiles pour faire grimper notre équipement en puissance que pour looter des matériaux non sans au préalable puiser l'âme de chacun, que ce soit vous, un pote ou tout simplement l'IA qui vous accompagne (jusqu'à trois combattants peuvent vous suivre). Un mot d'ailleurs pour féliciter les développeurs sur ce aspect. Si vous n'avez personne avec qui jouer et n'êtes pas trop chaud pour tenter la coopération online avec des gens « au pif », rassurez-vous, l'intelligence artificielle est pour une fois d'une rare efficacité. Même trop efficace parfois tant elle peut nettoyer une zone à elle seule avant même que vous ayez levé le bras. Et même lorsque vous mettrez la main à la patte, elle se charge de vous soigner aussi souvent que possible et est donc d'une aide indéniable, particulièrement pour les débu
tants.

Mais si éclatez des ennemis lambdas restent d'une certaine facilité somme toute relative au travers des dizaines de missions que composent les 13 chapitres du jeu (7 de l'original et 6 pour l'extension), c'est contre les boss que tout l'intérêt du système de combat prend son ampleur. Aussi imposant que puissant, les Oni demanderont évidemment une analyse de leur pattern pour éviter un maximum d'attaque et plus globalement savoir à quel moment attaquer. C'est là qu'il faudra apprendre à placer ses compétences, prendre garde à sa jauge de fatigue qui s'épuise pour un peu tout ce que vous ferez (mais qui peut remonter tout aussi rapidement), bien enchaîner un combo avant de relâcher un joli finish, profitez des nouvelles attaques spéciales dévastatrices (mais à condition d'avoir rempli la jauge dédiée), les attaques groupées et surtout utilisez le plus souvent possible notre « seconde vision » qui (là encore en usant de la jauge de fatigue) permet de visualiser la jauge de vie et de défense de l'ennemi, et surtout ses différents points faibles.

Tout le gameplay de Toukiden s'articule autour de cela car si se défaire d'une de ces créatures peut-être plutôt simple, l'intérêt est de briser le maximum voir tous les points faibles de l'ennemi (jambe, bras, cornes…) pour à chaque fois looter des matériaux rares essentiels afin de bénéficier ensuite du meilleur équipement possible pour avoir toujours plus de chances dans les niveaux au challenge le plus relevé, qui tardent à apparaître d'ailleurs. Comme tous jeux du genre, le tout se montre assez répétitif mais c'est un peu le genre qui est ainsi et tout dépend en somme de votre appréciation quant au trip de la constante augmentation en puissance jusqu'à plus soif. Missions infinies ou possibilité d'envoyer désormais une deuxième équipe conçue pour farmer dans son coin est la preuve que le titre se repose uniquement sur sa formule action/loot/puissance mais il le fait avec talent jusque dans sa prise en main pour des combats vraiment nerveux et gratifiant. De quoi attirer un certain public qui trouveront même satisfaction dans cette conversion PS4 plutôt de bonne facture en notant l'ironie qui ressort sur le plan technique : si le titre est indéniablement en deçà des capacités de la PS4, il est à ce jour le plus beau jeu du ge
nre.

Les plus Les moins
+ Combats bien nerveux
+ Système simple mais efficace
+ Et surtout accessible !
+ Durée de vie énorme
+ L'IA des alliés
+ Cross-Play & Cros
s-saves

- Le challenge qui prend son temps
- Forcément répétitif
- Beaucoup de temps de chargements (même si assez courts à chaque fois)
- Pas de coop local
- En anglais




Conclusion : En attendant l'arrivée éventuelle de God Eater 2 Rage Burst en occident, Toukiden Kiwami reste à ce jour le meilleur concurrent pour la série Monster Hunter. Certes moins riche et profond que son rival, le titre de Koei Tecmo propose malgré tout ses propres qualités et une progression bien plus simple mais finalement plus carré pour au final permettre un vrai travail dans l'accessibilité et la prise en main, genre de chose qui pourrait faire craquer ceux qui ont lâché Monster Hunter 4 Ultimate durant la première dizaine d'heures. Espérons juste qu'un jour, l'éditeur tente le pari d'un épisode spécialement conçu pour les capacités techniques de la PS4 pour vraiment créer un minimum de hype e
n dehors du Japon.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

----------------------

Xbox Séries S

a - de 300 euros

 

> Réseaux

--------------