#Culture: Une nouvelle saison des festivals débute, l'occasion d''En finir avec les idées fausses sur les professionnels du spectacle - livre de Vincent Édin‏ - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Culture: Une nouvelle saison des festivals débute, l'occasion d''En finir avec les idées fausses sur les professionnels du spectacle - livre de Vincent Édin‏

#Culture: Une nouvelle saison des festivals débute, l'occasion d''En finir avec les idées fausses sur les professionnels du spectacle - livre de Vincent Édin‏

Cette année, la saison des festivals commence en demi-teinte : suppression de nombreuses représentations, coupes budgétaires, manifestations raccourcies… Le bilan est lourd pour les professionnels du spectacle : un grand nombre d’entre eux vont se retrouver sans emploi à une période où ils pourraient être actifs.


Quelles sont les véritables conditions de vie et de travail de ceux qui font le spectacle en France ? Comment expliquer ce régime de l'intermittence, si particulier en France, au grand public ? Comment aider ceux qui essayent, loin des poncifs, de se réaliser ?


Un livre, En finir avec les idées fausses sur les professionnels du spectacle de Vincent Édin, propose de partir des préjugés et poncifs qui existent autour de l’intermittence pour rétablir des vérités. L’auteur a recueilli le témoignage de salariés et d'employeurs de différentes professions et venant de structures distinctes.


Il détaille, à travers 51 idées fausses, le fonctionnement d'un régime qui s'avère adapté à la réalité des conditions de travail d’artistes et de techniciens qui ne connaissent pas la sécurité de l’emploi et révèle ainsi la réa
lité de l’intermittence.

L’argument est économiquement lourdement erroné. Le spectacle ne coûte pas cher, c’est au contraire un investissement très rentable pour le développement économique du pays. Ce chapitre le démontre chiffres à l’appui.

1. « De toute façon, mieux vaut investir dans l’industrie qui rapporte que dépenser dans le spectacle. »

2. « C’est pas en investissant chez les saltimbanques qu’on va sortir du chômage. »

DEUXIÈME PARTIE : « Artiste, c’est pas un vrai métier » (p. 35)

S’il est vrai qu’aucun diplôme n’est exigé pour devenir artiste, seule une ascèse professionnelle quotidienne permet de pouvoir vivre de son art. Par ailleurs, la vigueur de la pratique amateur peut abuser une partie du grand public, qui ne voit pas toujours la différence avec des professionnels du spectacle. Ce chapitre essayera de les déciller.

8. « Artiste, c’est sympa, n’importe qui peut se revendiquer comme tel du jour au lendemain ! »

TROISIÈME PARTIE : « L’artiste, ce nanti » (p. 47)

Le terme « professionnels du spectacle » recouvre des réalités sociologiques extrêmement diverses mais sont dans une moyenne plutôt précarisée et déclassée par rapport à leur temps de travail et leur niveau d’études. La vision caricaturale qu’a le grand public est au rebours d’une réalité faite d’ultraflexibilité et de grande précarité du statut.

12. « 300 euros pour la soirée, les acteurs sont franchement bien payés ! »

QUATRIÈME PARTIE : « Les professionnels du spectacle sont des privilégiés. » (p. 69)

Tout le propos du livre est de démontrer que le terme « professionnels du spectacle » recouvre des réalités sociologique extrêmement diverses qui nous autorisent à les rassembler dans une moyenne plutôt précarisée et déclassée par rapport à leur temps de travail et leur niveau d’études.

25. « En France les professionnels du spectacle menacent toujours de faire grève alors qu’ailleurs ils savent s’adapter à la situation ! »

CINQUIÈME PARTIE : « L’intermittence, une gabegie » (p. 97)

37. « Trois types pour filmer des acteurs et tenir une perche, quel gâchis quand, avec un bon smartphone dernière génération, une seule personne peut parvenir au même résultat ! »

SIXIÈME PARTIE : « Les professionnels du spectacle ne veulent rien changer » (p. 125)

On aime à camper le patronat comme champion de la réduction de la dépense publique ? Ses réformes coûtent plus cher. On dépeint les artistes en chantres de la gabegie ? Ils proposent des textes plus vertueux et plus sains économiquement.

44. « Il est impossible de négocier avec les artistes ! »

45. « Les syndicats des salariés du spectacle en veulent toujours plus pour leurs adhérents. Ils ne proposent jamais aucune économie. »

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

-------------------

> Réseaux

--------------