#Culture : Un Fauve - Le roman qui a saisit le plus insaisissable des acteurs - Patrick Dewaere ! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Culture : Un Fauve - Le roman qui a saisit le plus insaisissable des acteurs - Patrick Dewaere !

Les dernières heures de Patrick Dewaere retracées dans un roman qui a su saisir le plus insaisissable des acteurs !

#Culture : Un Fauve - Le roman qui a saisit le plus insaisissable des acteurs - Patrick Dewaere !

Dix ans qu'il attend ce moment, des mois qu'il se prépare, s'impose un régime draconien, s'entraîne, ne boit plus une goutte d'alcool, ne se drogue plus. Il est à quelques heures d'entrer sur le plateau de tournage, d'incarner Marcel Cerdan sous la direction de Claude Lelouch. Dans le taxi qui le conduit aux Champs Élysées, l'acteur pourtant à son firmament vacille, doute, il a peur de ne pas être à la hauteur. Des souvenirs refont surface, le spleen l'envahit. Hanté par ses frustrations, sa paranoïa, sa quête insatiable de reconnaissance, ce fauve en réalité si vulnérable, cet écorché vif, parviendra-t-il à faire taire ses démons ?

On a beau connaître la fin, et s'en rapprocher inexorablement - comme dans toute tragédie, l'action ne dépasse pas « une révolution de soleil » - la fascination reste intacte et l'o
n continue d'espérer.

Un roman haletant qui nous plonge dans les états d'âme de l'indomptable Patrick Dewaere tout en cultivant sa légende et son mystère. Un très bel hommage.

« Le metteur en scène frappe dans ses mains et l'acteur laisse tomber son peignoir. Il y a comme un frisson qui traverse la maigre assemblée. Ils se sont attendus à le voir affûté, mais là, cela dépasse toutes leurs espérances. Il s'est mis en garde devant eux, le dos légèrement voûté, le corps de trois quarts prêt à bondir. Son oeil noir distille la promesse d'un crochet droit surpuissant. Pendant un instant, Claude hésite sur son patronyme et la tentation de l'appeler Marcel lui effleure l'esprit. Mais il se mord la langue à temps et, dans une rectitude d'homme qui ne veut pas montrer son trouble, il s'empare de sa petite caméra portative et s'apprête à filmer. L'acteur jubile intérieurement. Il a noté cette démarche un peu trop contrainte. Il est certain d'avoir marqué un point. L'actrice, revêtue de sa perruque qui lui donne des allures de chouette apeurée, s'avance à son tour. Mais le réalisateur, d'un geste sec, lui fait signe de s'écarter et de venir le rejoindre. Ce n'est pas encore son tour d'être dans la lumière, indique son menton jouant l'inflexibilité. »

« À quelques mètres d'eux, le fauve cherche sa meilleure concentration. Dans son esprit, défilent les mois d'efforts qui lui ont été nécessaires pour atteindre ce niveau de préparation. Il pense à sa princesse et à celui qu'il appelle familièrement « le gros » depuis les Valseuses. Maintenant, ils vont voir ce qu'ils vont voir, murmure-t-il comme dans une prière. Avant de se retourner vers les photographes, il marque un temps d'arrêt. Et si tout cela était trop beau ? Mais les flashes crépitent et la voix du démiurge, tel un Cus D'Amato ou un Angelo Dundee, lui intime l'ordre de boxer. Il fait pivoter ses cervicales à 180 degrés, sautille quelques secondes sur la pointe des pieds, puis ses bras découpent le ciel d'une incroyable série de jabs. Il tient la
forme de sa vie. »

Enguerrand Guépy, né en 1974 à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, est un écrivain français. Il s'agit là de son quatrième roman.

Dispo le 13 Octobre 2016 !

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

-------------------

> Réseaux

--------------