#Decouverte - #EFYX artiste électro rock - Nouveau titre The Last King of a Lost World - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Decouverte - #EFYX artiste électro rock - Nouveau titre The Last King of a Lost World

5 mois après la sortie de son tout premier titre ‘Pyramid’, l’artiste électro rock nordiste qui monte ‘EFYX’ revient avec un second titre autoproduit : ‘The Last King Of a Lost World’.

 

Filmé entre Dunkerque-Lille et le bassin minier, le clip nous donne à voir ce qui fait désormais sa marque de fabrique : un paysage à la fois urbain, industriel et végétal, témoin d'un passé douloureux dans lequel évolue un personnage qui porte l’espoir d’un avenir meilleur à reconstruire de ses propres mains.

L'album actuellement en préparation, devrait sortir courant 2017.

Dunkerque mis à l’honneur dans le tout nouveau titre de l’artiste électro-rock nordiste EFYX : « The Last King of a Lost World » 5 mois après la sortie de son tout premier titre ‘Pyramid’, l’artiste électro rock nordiste ‘EFYX’ revient avec un second titre autoproduit : ‘The Last King Of a Lost World’. Filmé entre Dunkerque-Lille et le bassin minier, le clip nous donne à voir ce qui fait désormais sa marque de fabrique : un paysage à la fois urbain, industriel et végétal, témoin d’un passé douloureux dans lequel évolue un personnage qui porte l’espoir d’un avenir meilleur à reconstruire de ses propres mains. Tout comme ‘Pyramid’, le nouveau titre d’EFYX sera diffusé sur les réseaux sociaux et YouTube. Sortie officielle le mercredi 5 octobre à 17h

Le titre « The Last King of a Lost World » est le deuxième titre clippé d’EFYX et se présente comme la suite directe de « Pyramid », premier clip publié en avril 2016. EFYX y apparait d’abord, assis et isolé, dans le port de Dunkerque, avec une plume dans les mains (référence à l’enfant ange de ‘Pyramid’ et plus largement à la paix (colombe)). Toujours en quête de sens et de liberté, EFYX parcourt des paysages avec un drapeau sur lequel figure le symbole de la pyramide (avenir à construire de ses propres mains). Parmi les lieux de tournage : Dunkerque – ville presque entièrement détruite par la guerre qui a su se reconstruire et les mines du Pas-de-Calais – grand pôle économique du passé. Sa marche à travers ces sites symbolise l’espoir, la non-résignation. EFYX finit par ailleurs par parvenir à planter son drapeau en haut d’une montagne (mine d’Estevelles). A noter également : une référence appuyée au « Moon Landing », de Neil Armstrong, pionnier qui a fait rêver plusieurs générations – que ce soit par l’affiche placardée sur le bateau abandonné, l’apparition du blockhaus miroir de l’artiste « Anonyme », l’œuvre d’art Satellite à Dunkerque ou encore le point de fuite de la caméra vers le ciel en fin de clip. Avec ‘The Last king of a lost world’, EFYX veut inciter les générations Y et Z, dont il fait partie, à rêver.

 

EFYX, de son vrai nom François-Xavier SAVARY, est né le 7 juillet 1980 à Lesquin, en banlieue lilloise. Son adolescence est donc marquée par l’émergence de la scène grunge de Seattle et la déferlante de groupes majeurs tels que Nirvana ou Mud Honey. Une guitare trouvée dans le grenier de ses parents et il n’en faut pas plus à EFYX pour se lancer dans le rock alternatif dès le plus jeune âge. Inscription à l’école du rock où il apprend la basse et la guitare électrique, création d’un groupe de punk rock – « HSR » au sein duquel il assure le lead vocal et la guitare électrique : EFYX délaisse ses études, se lance corps et âme dans la musique et assure une centaine de dates de concerts dans le Nord de la France et en Belgique. Un EP – « Threat is coming » est enregistré et diffusé sur le web en 2002. A michemin entre le punk et le métal, les compositions rencontrent un beau succès. Le groupe est par ailleurs programmé en première partie de Luke à l’Aéronef pour le concert événement de mobilisation contre le FN – alors au second tour de l’élection présidentielle. Comme beaucoup de projets qui naissent dans les années de lycée, HSR splitte et les chemins des uns et des autres se séparent. EFYX se lance alors en solo dans une seconde phase de création, avec un univers plus électro-pop, et des textes chantés en français. Il utilise la force de frappe du réseau communautaire Myspace pour se faire connaître et utilise les plateformes de téléchargement légales telles que Deezer pour sortir un album 10 titres en 2009 : « Profane ». Encore une fois, EFYX rencontre un beau succès et compte alors près de 4000 fans sur sa base Myspace. L’un de ses titres « Monsieur Tout le monde » est par ailleurs repris en hymne par des militants du mouvement de José Bové. Engagé de nature, impacté par les actualités nationales et internationales, passionné par l’urbex et l’esthétique cinématographique des films américains « vintage » ou « survivals » : EFYX est inspiré par un nouveau projet. Il se lance ainsi en 2015 sous le pseudo EFYX. Choix de textes en anglais pour la musicalité, textes pas moins percutants et engagés, incarnés dans un univers qui mêle déchéance urbaine et beauté végétale. Il souhaite porter le message d’une génération qui grandit et évolue dans une société brutale où rien n’est acquis mais à construire de ses propres mains. Accueilli chaleureusement par le public et les médias avec son premier titre ‘Pyramid’, EFYX persiste et signe avec son nouveau titre ‘Last king of a lost world’. Un album est prévu pour 2017

Le titre « The Last King of a Lost World » est la suite directe de « Pyramid ». EFYX y apparait d’abord, assis et isolé, dans le port de Dunkerque, avec une plume dans les mains (référence à l’enfant ange de ‘Pyramid’ et plus largement à la paix (colombe)). Toujours en quête de sens et de liberté, EFYX parcourt des paysages avec un drapeau sur lequel figure le symbole de la pyramide (avenir à construire de ses propres mains). Parmi les lieux de tournage : Dunkerque et les mines du Pas-de-Calais - deux grands pôles économiques du passé, aujourd’hui dans la difficulté. Sa marche à travers ces sites symbolise l’espoir, la non-résignation. EFYX finit par ailleurs par parvenir à planter son drapeau en haut d’une montagne (mine d’Estevelles). A noter également : une référence appuyée au « Moon Landing », de Neil Armstrong, pionnier qui a fait rêver plusieurs générations – que ce soit par l’affiche placardée sur le bateau abandonné, l’apparition du blockhaus miroir de l’artiste « Anonyme », l’œuvre d’art Satellite à Dunkerque ou encore le point de fuite de la caméra vers le ciel en fin de clip. Avec ‘Last king of a lost world’, EFYX veut inciter les générations Y et Z, dont il fait partie, à rêver.

Dans ce tout premier titre « Pyramid », le personnage (EFYX) quitte sa réalité pour une quête de sens (la pyramide). Il recherche, d’abord seul, une pyramide déjà construite, pour finalement, plein de désillusion et de désespoir, mettre un terme à sa vie après une longue période d’errance. Finalement, c’est un enfant (symbole de l’avenir, de l’espoir, du renouveau) qui va le ramener à la vie et c’est ensemble qu’ils vont repartir dans cette quête pour construire leur propre pyramide. L’apparition du journal Charlie Hebdo n’est pas gratuite. Il s’agit d’un rappel de la réalité dans laquelle nous vivons aujourd’hui qui indique que la « fin de la récréation a sonné». Toutefois, la suite montre qu’il y a un espoir à se rassembler et à lutter pour construire ses idéaux. Le doigt d’honneur de fin de l’enfant est un doigt d’honneur à la fatalité. Le clip a entièrement été tourné dans les Weppes (59) sur 5 jours.

« Efyx – de son vrai nom François-Xavier Savary, est aussi doué derrière une
caméra que derrière un micro […] (son) électro pop explose en refrains rock
puissants » La Voix du Nord, 12 avril 2016
« La reprise de Life on Mars montrait déjà l’étendu du talent de ce Lillois qui a
commencé la musique aux alentours de 15 ans »
20 Minutes Lille, le 16 mai 2016
« […] c’est tout un travail complet avec images, paroles et musique en même
temps, on a envie de vous écouter chanter […] Alors, ça vous fait une belle
jambe mais nous, ici, on aime bien »
France 3 Nord-Pas de Calais, le 17 mai 2016
« Découverte : EFYX, une voix, un style, une présence »
France 3 régions - le site web, le 18 mai 2016

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

-------------------

> Réseaux

--------------