#Cherbourgencotentin : Cité coloniale : la démolition a démarré ! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Cherbourgencotentin : Cité coloniale : la démolition a démarré !

CHERBOURG-OCTEVILLE CITÉ COLONIALE : LA DÉMOLITION A DÉMARRÉ !

Les travaux de démolition sur l’ancienne Cité coloniale ont démarré.

Quatre pavillons seront réhabilités tandis que la Ville de Cherbourg-en-Cotentin prévoit de racheter le foncier pour y faire construire des logements.

1- 3 rue du Genéral Charpy – 2-4, la Ruelle Amiral Gauchet

Après une étude envisageant différents scénarios, la S.A Logiseine, bailleur HLM rouennais, propriétaire du site, a décidé, en lien avec la Ville, de démolir 66 logements sur les 70 que compte la Cité coloniale. Suite aux échanges entre l’ABF, la DRAC et la Ville de Cherbourg-en-Cotentin, quatre pavillons individuels - situés 1-3, rue du Général Charpy et 2-4 La ruelle Amiral Gauchet (voir plan joint) - seront conservés et constitueront la mémoire de cet ensemble bâti des années 30. La SA HLM Logiseine assure la maîtrise d’ouvrage de la démolition qui a démarré début novembre pour une période de 8 mois. Pour des raisons de sécurité, le chantier a été fermé et interdit au public : l’accès à la rue Amiral Gauchet ainsi que tous les accès piétons depuis la voie ferrée ont été clôturés jusqu’au 30 juin 2017.

Une fois les opérations achevées, la Ville envisage l’achat du terrain (environ 17 000 m²) et le lancement d’un appel à projets auprès de promoteurs, pour la construction de logements. « La restructuration de la Cité coloniale constitue un enjeu important pour la collectivité, souligne Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin. Elle s’inscrit dans un objectif de renouvellement urbain et intègre la prise en compte des orientations du Programme local de l’Habitat et du Schéma de Cohérence territoriale (en matière de typologie de logements, de densité...). Nous souhaitons densifier cette parcelle proche du centre-ville, bien desservie par le réseau de transport public, à proximité du tracé du projet de BHNS et du projet de liaison verte concernant l’ancienne voie ferrée reliant la gare à l’ouest de la ville ». La Ville souhaite confier - à un promoteur à déterminer - la construction de nouveaux logements abordables, avec une mixité entre collectifs et individuels, en privilégiant un scénario éco responsable. Tout en conservant à la fois la mémoire et l’esprit cité-jardin de la Cité coloniale, grâce à la préservation de la forme urbaine et à la réhabilitation de 4 logements. « La reconversion de cette emprise contribuera à la valorisation de l’ensemble du quartier. Elle a été intégrée au périmètre de l’étude de programmation urbaine concernant le quartier Les Fourches-Charcot-Spanel, quartier retenu dans le NPNRU (Nouveau programme national de renouvellement urbain) ». La Cité coloniale étant située à moins de 300 m de ce quartier prioritaire, les éventuelles opérations d’accession à la propriété mises en œuvre à cet endroit pourraient bénéficier d’un taux réduit de TVA (5,5%).

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

-------------------

> Réseaux

--------------