Le CENTQUATRE-PARIS : L’agenda musique printemps 2017 !! #104 a #Paris - Cotentin Webradio le Site
Cotentin Webradio le Site

Visitez le site de la webradio du Cotentin - Ecoutez chaque jour nos nouveautes Club - electro - Trance - House - Deep - EDM en live 24/24 et 7/7 - Decouvrez sur notre site l'actu en Normandie et dans le Cotentin (ainsi que Manche - Calvados -orne - eure) - Les infos Musique (clips - concert - festivals) - Les jeux video avec l'actu consoles (PS4 - XBOX - switch) - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias (Radio et tele ) - Ecoutez notre webradio en mp3 128kbs sur votre pc ou sur le site a l'aide du player en page d'acceuil.

Le CENTQUATRE-PARIS : L’agenda musique printemps 2017 !! #104 a #Paris

L’agenda musique printemps

Barbara Carlotti

Les laboratoires Oniriques 10 et 11 mars 2017 / 20h30 15 € / 12 € (réduit) / 10 € (abonnés, adhérents)

10 mars Laboratoire Onirique n°1

Barbara Carlotti invite Jonathan Coe et Louis Philippe Performance musicale, littéraire et scientifique de Barbara Carlotti autour de La Maison du sommeil de Jonathan Coe. Expérimenter le rêve en action voilà l’objectif de Barbara Carlotti en invitant Jonathan Coe à revisiter sur scène son roman La Maison du sommeil. Suite chimérique d’extraits du roman lu en anglais et français, textes scientifiques sur le sommeil et les rêves, reprises de rêves et chansons inédites.

11 mars Laboratoire Onirique n°2

Lors de cette seconde performance musicale et littéraire autour des rêves, Barbara Carlotti recevra quelques hôtes de marque pour expérimenter une nouvelle forme du laboratoire, une dream machine puissante: entre musique onirique, récit de rêves, textes scientifiques et littéraires et images subliminales.

Le CENTQUATRE-PARIS

5 rue Curial 75019 PARIS M° Riquet (ligne 7)

Informations et billetterie sur 104.fr ou au tel sur le 01 53 35 50 00

Le CENTQUATRE-PARIS est ouvert du mardi au vendredi de 12h à 19h le week-end de 11h à 19h fermé le lundi (ouverture tardive les soirs de programmation)

Le CENTQUATRE est un établissement artistique de la Ville de Paris

Le 104 5 rue Curial 75019 PARIS

Festival Sonic Protest Heimat + This Is Not This Heat

15 mars 2017 / 20h 20 € / 18 € (réduit) / 15 € (abonnés, adhérents)

Depuis 2003, Sonic Protest propose aux amateurs de transes musicales une expérience hors du commun. Artistes singuliers et iconoclastes, installations sonores ou encore conférences et ateliers, font de Sonic Protest un festival unique. Pour sa 13ème édition, il s’installe au CENTQUATRE-PARIS pour une soirée au programme exceptionnel : This Is Not This Heat + Heimat. Nouvelle mouture du légendaire groupe post-punk This Heat, portée par deux de ses trois membres originaux, et accompagné par de nombreux invités, This Is Not This Heat, y jouera son unique date française. En première partie, Heimat, duo bien connu des sphères underground hexagonales, viendra présenter son album sorti sur le label Teenage Menopause / Kill Shaman, qui en moins d’un an s’est imposé comme un classique !

PRÉSENCES électroniques 2017

13e édition 14 > 16 avril 2017 entrée libre Le festival Présences électronique nous entraîne à nouveau dans les territoires inouïs de l’expérimentation musicale. Se déployant sur 3 jours et 8 concerts, le festival offre l’occasion rare de venir faire l’expérience émouvante et radicale d’une écoute plongée dans l’espace des sons, grâce à l’Acousmonium. Ce dispositif de projection sonore unique nous accompagne ainsi à la découverte des mondes sonores de plus de vingt musiciens, compositeurs et improvisateurs, issus de trajectoires variées mais partageant le même goût de la recherche, de l’exploration sonore et de l’audace artistique. Un voyage sonore et musical plein de promesses. Vendredi 14 David Behrman, Ivo Malec, Thomas Ankersmit, Kara-Lis Coverdale, Cannibal (Cameron Jamie / Cary Loren / Denis Tyfus) Samedi 15 Thomas Tilly, Felicia Atkinson, L’ocelle Mare (Thomas Bonvalet), Jana Winderen, François Bayle, Stephan Mathieu Joue Earle Brown, December 52, Hild Sofie Tafjord, Demdike Stare Dimanche 16 Meryll Ampe, Leafcutter John, Mazen Kerbaj Roland Kayn (1933-2011), James Tenney (1934- 2006), Andrew Pekler, Deathprod

Rodolphe Burger + Silvain Vanot (première partie) GOOD (nouvel album) 26 avril 2017 / 20h30 25 € / 22 € (réduit) / 18 € (abonnés, adhérents)

Rodolphe Burger, le guitar hero fondateur de Kat Onoma fait une halte au CENTQUATREPARIS. L'occasion pour lui de présenter son nouvel album Good qui paraîtra en février 2017 sur son label Dernière Bande. Élaborées au cours de résidences à la Villa Médicis, à Rome, au Théâtre de Vidy à Lausanne et à la Maison de la Poésie à Paris, les nouvelles compositions de Good ont été réalisées avec la complicité de Christophe Calpini du groupe Stade, réalisateur pour Alain Bashung de L'imprudence. Ce quatrième album solo de Rodolphe Burger (qui succède à No Sport et aux aventures qui s’en sont suivies) est un disque profondément sensuel. Des batteries digitales, des insectes électroniques qui énervent de très vieilles guitares dégottées dans un atelier vaudois. On n’a presque jamais vu d’entreprise plus fluide que ces sessions estivales, la douceur des générations mêlées, cette façon de traiter la musique comme un festin. Good est une contredanse nébuleuse dans un saloon européen.

« Le son du variateur quand la lumière faiblit. » C’est cela, exactement !

À force d'arpenter les chemins du son, le chanteur-guitariste Rodolphe Burger est aujourd'hui l'un des grands voyageurs du rock français, et l'un des plus prolifiques. Son univers musical, nourri des expériences les plus diverses, entretenu par des rencontres à première vue improbables, s'apparente à une galaxie en constante expansion. Entre rock mutant, boucles de mélancolie obsessionnelles, effluves de jazz, électronique acide ou lunaire et poésie contemporaine, impossible de ranger son œuvre dans une seule boîte. Et ça tombe bien : Rodolphe ne veut pas de ça. En bon globe-trotter, il a choisi l'itinéraire bis, empruntant sans relâche les sentiers de traverse : le but du voyage n'est jamais la destination, mais le voyage lui-même. « I'm a passenger, and I ride and I ride… » : pas un hasard si Rodolphe a fait siennes les paroles de la chanson d'Iggy Pop, maintes fois reprise par lui… Né en 1957 à Colmar, Rodolphe Burger joue du rock dès son plus jeune âge. Après être devenu professeur de philosophie au début des années 80, il reprend le fil de la musique électrique au sein du collectif Dernière Bande, matrice du groupe-culte Kat Onoma dont Rodolphe est le maître d'œuvre, au chant et à la guitare radioactive. De 1986 à sa séparation dix-huit ans plus tard, ce fleuron du rock français cultive sur sept albums une musique obsédante, subtilement imprégnée de blues tendu, de jazz en clair-obscur, de folk urbain et de postpunk ombrageux. Entre os et muscle, entre chien et loup. Une musique racée, définitivement. Sur scène, lieu par essence de la rencontre et du surgissement, le public a pu voir une grande silhouette triturant sa guitare en compagnie d'autres artistes : le frère de cœur Rachid Taha, David Thomas alias « Monsieur Pere Ubu », le trompettiste Erik Truffaz, le saxophoniste John Tchicai, Ben Sidran jazzant sur Bob Dylan, des musiciens traditionnels ouzbeks, les dessinateurs Dupuy & Berberian injectant de l'encre électrique dans leur trait… Et d'autres encore… Tous membres internationaux de la Burger Connection.

Arnaud Robert

Navarre

11 mai 2017 / 20h30 20 € / 18 € (réduit) / 15 € (abonnés, adhérents)

Eurotrash summer Pendant dix ans, Deportivo fut l’une des zones de turbulences les plus mémorables du rock français. Un power-trio fiévreux et racé qui, parti des Yvelines en 2003, a résonné tambour battant et quatre albums durant sur les scènes de France et de Navarre. Navarre, c’est justement le nom que s’est choisi Jérôme Coudanne, chanteur et guitariste de Deportivo, pour une nouvelle aventure solitaire qu’il a voulu en tous points distincte de celle du groupe, lequel demeure à ce jour en sommeil sans être forcément éteint. Installé pendant un temps à Barcelone, Jérôme a pris le temps de goûter aux langueurs locales et aux soirées torrides d’une Catalogne qui aura forcément imprégné son écriture, les musiques et paroles étant comme collées les unes aux autres dans la moiteur des nuits de cet Eurotrash summer. « Je voulais que cet album donne l’impression d’avoir été écrit au cours d’un été caniculaire », explique-t-il. Il parle aussi pour le décrire d’une « élégante noirceur 80’s », et fait rimer la noirceur en question avec chaleur et torpeur, autant de mots qui viennent effectivement à l’esprit à l’écoute des 12 plages qui en constituent la narration.

Les synthés et les boîtes à rythmes ont pris le pas sur les guitares, une forme de résignation dandy a remplacé l’énervement juvénile d’antan, une sensualité suffocante et un certain aquoibonisme balnéaire affleurent tour à tour de ces morceaux aux humeurs bipolaires. Largement « fait à la maison » comme un carnet de croquis, Eurotrash summer est un composite d’influences qui vont de la variété la plus « trash » (Claude François, Balavoine…) à la pop contemporaine la plus déviante, de Mac de Marco à Frank Ocean ou Foxygen. L'humeur finit par se révéler plus câline à l’arrivée, sans doute portée par ces musiques joyeusement séductrices, et cet Eurotrash summer pourrait finalement se déployer en pente douce.

Le CENTQUATRE-PARIS : L’agenda musique printemps 2017 !! #104 a #Paris

Lior Shoov

23 mai 2017 / 20h30 20 € / 15 € (réduit) / 12 € (abonnés, adhérents)

Lior Shoov, originaire de Tel Aviv, est une voyageuse, une exploratrice artistique. Une démarche profonde guide chacun de ses pas. Sa virtuosité musicale, son sens de l'improvisation, son passé de clown, la poésie qui émane de son écriture, la sensibilité portée par son timbre de voix en font une artiste hors norme. Tout chez elle chante la liberté. Seule en scène, elle s'accompagne des instruments découverts en parcourant le monde. Ukulele, sanza, charango, hang, jouets d'enfants... Autant d'échos de ses nombreuses rencontres au hasard de sa longue route. Lior Shoov fait naître un bouquet d'émotions, en mélangeant langues et registres, en effaçant les repères. Ses concerts lui ressemblent, elle improvise son chemin, et nous la suivons sans hésiter. L’occasion également de découvrir son premier album éponyme, réalisé et arrangé par le génial Grégoire Gensse (sortie avril 2017 chez Musique Sauvage). Les arrangements virtuoses mettent en évidence le grand talent d’auteur compositeur de Lior Shoov, en plus de ses qualités d’interprète unanimement saluées et reconnues lors des concerts.

Cette jeune femme israélienne, multi-instrumentiste, parcourt depuis cinq ans les quatre coins du monde avec dans ses bagages d’étranges instruments. Ukulélé, Hang, tubes en plastiques, harmonica, jouets, genoux percussifs, tambourins s’entrechoquent dans une performance mélangeant chanson, musique du monde, jeu corporel et expression de l’instant. Sans aucune difficulté pour passer d’un univers à un autre mais traversée par une exigence intacte et personnelle, Lior Shoov entremêle ses influences pour dévoiler un geste singulier. Clown de formation, elle explore les limites entre la scène et l’espace public. Son expérience de la composition instantanée et du nomadisme façonne son style et sa personnalité hors du commun.

Commenter cet article

Culture et theatre

Technologie et applications

Concerts et festivals

Clips 2017

MP3 en diffusions 

Plus de NORMANDIE

> Notre playlist sur 7 jours  !

> Ecouter Cotentin Webradio avec notre player ou en MP3 en cliquant sur  POP-UP  !

PS4 - XBOX - SWITCH - PC 

Découvrez la Manche !

> Gestion du site et webradio depuis cherbourg-en-cotentin

Copyright © 2015 Cotentin Webradio - N° de dépôt 77WKOY

Droits d'auteurs gérés et acquittés par Radionomy !