#Cherbourg : Conférence de Benoît Arrivé maire de Cherbourg-en-Cotentin ! - Cotentin Webradio le Site
Cotentin Webradio le Site

Visitez le site de la webradio du Cotentin - Ecoutez chaque jour nos nouveautes Club - electro - Trance - House - Deep - EDM - Nudisco - Techno - Pop en live 24/24 et 7/7 (Notre Playlist disponible sur le site ) - Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Nos Partenaires ( annuaires et diffuseurs) - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Ecoutez notre webradio en mp3 128kbs sur votre pc ( winamp - itunes - VLC - Real - WMA ) ou sur le site a l'aide du player ( et aussi en pop up tout en surfant sur le net ) en page d'acceuil.

#Cherbourg : Conférence de Benoît Arrivé maire de Cherbourg-en-Cotentin !

Conférence de Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin

SERVICE PUBLIC DE PROXIMITÉ : LE GRAND CHANTIER DU MANDAT

« Priorité aux services de proximité » : en juin 2015 le document que nous avons distribué à la population pour présenter l’intérêt de la commune nouvelle mettait l’accent sur les services de proximité.

Enjeu politique majeur aux yeux de l’équipe municipale, « le maintien et le développement du service public sont nécessaires à la population et rendus possible par la commune nouvelle », explique Benoit Arrivé. La présentation la semaine dernière des politiques de solidarité en a été la première illustration.

Portage des repas, aide à domicile, téléalarme : les trois dispositifs socles de la politique du 3e âge ont été étendus aux communes et aux habitants qui en étaient jusqu’ici privés grâce à la commune nouvelle.

Cherbourg-en-Cotentin poursuit ce travail.

Une direction spécifique « harmonisation des politiques publiques » a été créée et placée sous la houlette de Dominique Hébert, maire-délégué d’Equeurdreville-Hainnveille et maire-adjoint en charge de cette délégation.

Harmonisation des politiques (enfance, jeunesse, affaires scolaires) et harmonisation tarifaire aussi puisque l’égalité devant le service public impose à la commune nouvelle de pratiquer les mêmes tarifs pour les mêmes prestations sur l’ensemble de son territoire. 28 chantiers d’harmonisation tarifaire ont été recensés. « Les premiers à être mis en œuvre sont ceux de la restauration scolaire et des activités périscolaires. Ils seront mis en place pour la rentrée 2018 », indique le maire.

D’ici là, il faudra redéfinir une base de calcul commune (tarifs sociaux), éviter les effets de seuil, mettre en place un logiciel de gestion commun. Suivront les piscines, les cimetières, les locations de salles, etc. Le travail sur l’harmonisation des politiques publiques et des tarifs est l’un des grands chantiers si ce n’est le grand chantier du mandat. Pourquoi ?

« Parce qu’il offre l’opportunité de revisiter l’ensemble de nos politiques, d’en redéfinir les grands principes et les contours, de les adapter à la réalité contemporaine et au final d’apporter une réponse plus en phase avec les attentes de la population au quotidien, ce chantier immatériel est le grand objectif à atteindre pendant ce mandat. »

#Cherbourg : Conférence de Benoît Arrivé maire de Cherbourg-en-Cotentin !

PASSEPORT JEUNES : LE MÊME POUR TOUS À LA RENTRÉE 2018 !

Conçu il y a plus de 20 ans, le passeport jeunes ne correspond plus aux attentes des 11-25 ans. S’il est proposé depuis cette année à l’ensemble des jeunes de la commune nouvelle, il réunit en revanche une offre principalement « Cherbourg-Octeville ». L’harmonisation des politiques publiques consiste à en faire un produit pour tous les jeunes de Cherbourg-en-Cotentin. Et comme indiqué plus haut, « ce travail est l’occasion de revisiter le passeport en lui-même pour l’adapter aux attentes et aux besoins réels des jeunes », indique Benoit Arrivé. L’enquête lancée auprès des jeunes en septembre permettra de mieux cerner les attentes réelles des 11-25 ans. Et nous en tiendrons évidemment compte dans le nouveau passeport qui sera disponible à la rentrée 2018. En projet, aux côtés des offres de sorties, des opportunités à l’étranger, de l’immersion professionnelle, des stages…

DÉMOCRATIE DE PROXIMITÉ : CHERBOURG-EN-COTENTIN ENTRE DANS UNE NOUVELLE ÈRE

La demande de proximité est partout : dans les services publics dont nos concitoyens attendent une présence forte mais aussi dans l’exercice démocratique. Un mandat local ne peut ni se concevoir, ni s’exercer comme avant. « Nous devons prendre en compte l’attente forte des habitants de participer à la décision publique, d’en connaître les enjeux et dans certains cas de participer à sa mise en œuvre. » Ce principe de co-construction doit peu à peu entrer dans les mœurs municipales, tant chez les élus que chez les fonctionnaires.

A cet effet, le maire annonce trois nouveautés : - La présentation publique du Projet Stratégique de Territoire (publication, soirée le 11 octobre). PST qui lui-même a été co-construit avec une cinquantaine d’habitants. - L’organisation au premier trimestre 2018 d’une dizaine de rencontres avec les habitants, deux par commune déléguée, destinées à présenter l’action de la Ville au plus près de chacun et à recueillir les attentes des habitants. - La généralisation des conseils de quartier à l’ensemble des communes déléguées sur le modèle de ce qui avait été mis en place à Cherbourg-Octeville. « Je souhaite que d’ici à la fin du mandat, la ville compte dix à douze conseils de quartier, couvrant l’intégralité du territoire et travaillant et œuvrant en lien étroit avec la municipalité. »

HARMONISATION FISCALE : TOUS LES TAUX

REVUS À LA BAISSE !

Cherbourg-en-Cotentin adoucit sa fiscalité. En 2017, les taux d’imposition diminuent pour les particuliers comme pour les entreprises. Taxe d’habitation : les taux figurant sur la feuille d‘imposition que commencent à recevoir les ménages sont en baisse partout dans Cherbourg-en-Cotentin, sauf à Querqueville. L’harmonisation fiscale dans les cinq communes historiques prévoyant une convergence vers le taux le plus bas, celui de Querqueville, les taux de taxe d’habitation baissent pour la première fois cette année dans les quatre autres communes déléguées et poursuivront sur cette voie pour les 11 prochaines années. A noter que dès l’an prochain, dans le cadre de la réforme nationale, une partie des habitants se verra exonérée de taxe d’habitation. Actuellement 40 % des habitants de Cherbourg-en-Cotentin ne paient pas de taxe d’habitation. D’ici à 2020, cette proportion aura doublé pour atteindre environ 80 % à raison d’un tiers supplémentaire par an. En d’autres termes, environ 40 % des foyers de Cherbourg-en-Cotentin verront la taxe d’habitation diminuer d’un tiers en 2018 (en moyenne plusieurs centaines d’euros d’économie par foyer), d’un autre tiers en 2019, et d’un troisième tiers pour arriver à l’exonération totale en 2020. « A partir de 2020, seuls 20 % des foyers resteront donc assujettis à la taxe d’habitation. Toutefois, dans le cadre d’une réforme fiscale plus globale, le Gouvernement a engagé une réflexion sur la suppression totale de la taxe d’habitation à l’horizon 2020. » Foncier bâti : là encore Cherbourg-en-Cotentin baisse ses taux. A titre indicatif cela représente un effort de 250 000 euros par an pour la collectivité. Cotisation Foncière des Entreprises : de 27,12 à 21,02 % en 5 ans. La Communauté d’agglomération du Cotentin a opté également pour une convergence des taux jusqu’alors pratiqués par les anciennes communautés de communes vers le taux moyen du périmètre. La commune nouvelle verra donc son taux ramené progressivement de 27 à 21 %. Une bonne nouvelle pour les 3 000 entreprises de Cherbourg-en-Cotentin concernées. Elles voient dès cette année leur CFE diminuer. « Cet avantage fiscal est un facteur d’attractivité non-négligeable dans une période où de nombreuses villes sont contraintes d’élever leurs taux pour compenser la chute des dotations de l’Etat. »

SITE INTERNET : PRIORITÉ AUX SERVICES EN LIGNE ! 

La commune nouvelle va étoffer son offre de services publics en ligne. A partir de janvier 2018, les sites de la CUC comme ceux des communes déléguées vont céder la place à un portail unique Cherbourg-en-Cotentin. C’est avant tout un site de services publics en ligne que la Ville veut proposer aux habitants. Documents d’état civil, documents d’urbanisme, inscriptions, paiements de facture en ligne : la Ville souhaite élargir progressivement son offre de services en ligne pour répondre à la demande des habitants. Le site s’étoffera progressivement de fonctionnalités comme la géolocalisation de nos bâtiments, des informations sur la circulation. Cherbourg-en-Cotentin s’adapte aux attentes des citoyens-connectés toujours plus nombreux (80 % des connections sur les sites de collectivité concernent du service en ligne) et entend leur faciliter la vie en leur proposant à terme (2019-2020) un système de compte-utilisateurs : une fois inscrit, l’utilisateur n’aura qu’à indiquer son identifiant et pourra accéder à toutes les démarches en ligne sans avoir à remplir les fiches d’information habituelles. Cet accès simplifié et l’élargissement de la palette de services interviendra dans un second temps dans le cadre du déploiement de ce que l’on appelle la gestion relation citoyen qui suppose une organisation nouvelle des services pour traiter deux flux différents : le guichet et le numérique. Avec une contrainte constante de confidentialité des données. C’est donc un chantier important qui vient d’être ouvert avec ce nouveau site internet qui comportera également de l’information en ligne (agenda et actualité de la ville). Le site du port de plaisance est intégré dans cette refonte et proposera à terme également de nouvelles fonctionnalités pour les visiteurs (accès, services) comme pour les possesseurs d’anneau.

CPAM : LA VILLE REFUSE LES FERMETURES

La Ville a été informée par courrier simple le 11 septembre dernier de la décision du directeur de la CPAM de la Manche de fermer les antennes de Tourlaville et Equeurdreville-Hainneville. Cette décision brutale a été prise à la suite d’un CHSCT tenu le 7 septembre. A aucun moment ni la commune nouvelle, ni les communes déléguées n’ont été tenues informées.

Cherbourg-en-Cotentin refuse cette décision sur la forme comme sur le fond. Elle prive en effet 40 000 assurés sociaux d’un service de proximité et les renvoie vers les bureaux situés rue Grande Vallée qui n’offrent pas les conditions d’accueil adaptées. Dès le 11 septembre, la Ville a saisi le président de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (Courrier ci-joint). Une rencontre avec le président de la CPAM de la Manche est prévue ce vendredi 29 septembre.

 

POLICE MUNICIPALE : DÉMÉNAGEMENT DÉBUT 2018

La Police municipale s’installera rue de la Paix au 1er trimestre 2018. La vidéo-protection entrera en service au même moment. La Ville renforce ainsi sa présence dans ce quartier où elle souhaite maintenir une vie nocturne festive et sure.

COMMERCE ET CENTRE-VILLE : LA MUNICIPALITÉ RENFORCE SES DISPOSITIFS D’ACCOMPAGNEMENT

La Ville renforce ses dispositifs de soutien au commerce et de redynamisation du centre-ville.

 

Le manager de centre-ville

D’abord avec le recrutement d’un manager de centre-ville, comme cela existe dans d’autres villes de France. Son rôle sera d’abord de faire le lien avec les unions commerciales, les consulaires et l’ensemble des commerçants. Il devra également travailler à la promotion des centres-villes commerciaux de Cherbourg-en-Cotentin. « Son temps sera entièrement dédié à la problématique du commerce de centre-ville. Cette personne sera employée par la mairie exclusivement au service des commerçants, des porteurs de projets, de la dynamique commerciale des centres-villes de la commune nouvelle. »

 

Ma boutique à l’essai

Une deuxième mesure nouvelle vient renforcer et compléter la politique de soutien au commerce de centre-ville : il s’agit du programme « Ma boutique à l’essai » sur lequel le futur manager de centre-ville sera bien entendu mobilisé. Testé à Noyon dans l’Oise le programme « Ma boutique à l’essai » consiste à impliquer les partenaires publics (ville, consulaires, associations de commerçants) et privés (banques, agences immobilières, propriétaires, porteurs de projet) afin de faciliter la création de nouveaux commerces. Le principe est relativement simple : un comité sélectionne un ou plusieurs porteurs de projets et l’oriente vers un local vacant dont le loyer et les conditions de prise de bail auront été adaptés pour une période d’essai. Le nouveau commerçant peut ainsi tester laviabilité de son projet sur un temps donné (en général 6 mois) en minimisant les risques inhérents à une telle entreprise. Au terme de la période, décision est prise de continuer dans le cadre du droit commun, de choisir un autre lieu ou d’abandonner. La Ville veut ainsi aider les porteurs de projets dans leur parcours initial. Son rôle ne consiste pas à apporter une aide financière mais à fédérer les énergies autour de lui pour faciliter ses premiers pas. Se faisant, elle propose également des solutions aux propriétaires de locaux commerciaux vacants qui font l‘objet d’une taxation spécifique depuis deux ans

Fermeté en CDEC

Dans cette même logique de renforcement des centres-villes et de préservation du modèle urbain et social français, le représentant de la Ville en CDEC (Commission départementale d’équipement commercial) a voté contre le projet d’extension d’un magasin de jouet en périphérie. La Ville a également fait connaître son opposition à un porteur de projet de grande surface à La Glacerie. Elle sera par ailleurs extrêmement vigilante sur tout projet d’extension et de création de grandes surfaces et de galerie marchande hors des centres-commerciaux. « Cette position se fonde sur le constat chiffré fait par le cabinet PIVADIS il y a deux ans et qui montre que Cherbourg-en-Cotentin a atteint le maximum supportable de mètres-carrés commerciaux à sa périphérie », rappelle Benoît Arrivé.

Il est important cependant de rappeler que les moyens d’action des élus sont limités en la matière depuis la loi de modernisation économique qui a créé les CDAC (en remplacement des CDEC). Cette commission recueille désormais la voix des élus sur la qualité environnementale et urbanistique d’un projet de grande surface de plus de 1 000 m² et non plus comme auparavant sur l’opportunité commerciale des projets de plus de 300 m². L’objet et le périmètre d’intervention de la CDAC réduisent ainsi considérablement la capacité d’intervention des élus sur l’installation des moyennes et grandes surfaces et donc sur l’organisation du commerce dans leur ville.

« Cette loi a été votée en 2008 sous la pression de la grande distribution qui dispose désormais d’une très grande liberté d’installation. 10 ans après, nous en mesurons les conséquences : les grandes-surfaces ont colonisé les périphéries des villes et asphyxié les centres-villes historiques. La municipalité déploie d’importants moyens pour rétablir le rapport de force. Mais pour mettre un terme à cette situation qui a complètement destabilisé le modèle urbain français et le mode de vie qui va avec, le législateur devra revenir à un contrôle plus ferme des créations et extension de grandes-surfaces. »

Maintien des aides directes

La Ville maintient par ailleurs ses aides directes aux commerçants à travers deux dispositifs : - Une aide qui peut aller jusqu’à 30 % du montant des travaux de rénovation de façade plafonnée à 5 000 euros. (15 000 euros seront versés à 6 commerçants dans les prochaines semaines). - Une aide qui peut aller jusqu’à 30 % du montant d’une terrasse, plafonnée à 3 500 euros (5 000 euros seront versés prochainement à ce titre à quatre commerçants).

Rénovation de l’habitat : les avancées

Comme le permet la loi, la Ville étudie également la possibilité de définir des périmètres où elle obligera certains propriétaires à effectuer des travaux lorsque la sécurité l’impose ou dans une simple logique d’amélioration de la qualité urbaine.

Commenter cet article

-----------------------------

------------------------------

------------------------------

------------------------------

------------------------------

------------------------------

------------------------------

------------------------------

------------------------------

COTENTIN WEBRADIO

------------------------------

------------------------------

Coup de Coeur !

------------------------------

-----------------------------

-----------------------------

----------------------------

-----------------------------

Copyright © 2015

Cotentin Webradio - N° de dépôt 77WKOY

Droits d'auteurs gérés et acquittés par Radionomy 

-----------------------------

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs