#Cherbourg #Solidarité : La Ville actualise son action et l'adapte à la réalité du territoire ! - Cotentin Webradio le Site
Cotentin Webradio le Site

Visitez le site de la webradio du Cotentin - Ecoutez chaque jour nos nouveautes Club - electro - Trance - House - Deep - EDM - Nudisco - Techno - Pop en live 24/24 et 7/7 (Notre Playlist disponible sur le site ) - Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Nos Partenaires ( annuaires et diffuseurs) - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Ecoutez notre webradio en mp3 128kbs sur votre pc ( winamp - itunes - VLC - Real - WMA ) ou sur le site a l'aide du player ( et aussi en pop up tout en surfant sur le net ) en page d'acceuil.

#Cherbourg #Solidarité : La Ville actualise son action et l'adapte à la réalité du territoire !

Solidarité : la Ville actualise son action et l'adapte à la réalité du territoire

Dans une période de forte mutation sociale et territoriale, Cherbourg-en-Cotentin veille à accompagner au quotidien ses habitants et à protéger les publics les plus fragiles en adaptant ses politiques.

En cette rentrée 2017, trois priorités ont été fixées : - faciliter et pérenniser l’accès aux soins, - accompagner et héberger les plus démunis, - proposer de nouveaux outils pour faire reculer l’isolement des personnes âgées.

« A travers ces actions et ces outils du quotidien, nous réaffirmons la solidarité de la Ville auprès de ceux qui ont en ont le plus besoin. C’est un engagement politique fort de mes prédécesseurs que je reprends à mon compte et que je veux actualiser pour qu’il reste en permanence adapté à la réalité sociale de notre territoire », explique Benoît Arrivé.

1. L’accès aux soins : agir pour aujourd’hui et pour demain Des dispositifs innovants pour attirer les jeunes médecins

Le manque de professionnels de santé touche aujourd’hui tous les territoires. Pour les inciter à s’installer sur le nôtre, Cherbourg-en-Cotentin amplifie ses actions.

Depuis 2008, la mairie, le CHPC, la polyclinique et les médecins libéraux se sont rapprochés pour réfléchir aux actions à mener dans ce domaine. Depuis 2015, nous pilotons ensemble la manifestation Les Paradis de Cherbourg, un week-end découverte à destination des internes en médecine de toute la France.

Près de 250 internes ont ainsi découvert le Cotentin. « Ce travail porte ses fruits. Grâce à la première opération, 5 jeunes médecins se sont installés dans le Cotentin à ce jour. Le nombre d’internes au centre hospitalier a également doublé. Ils sont environ 60 à avoir choisi Cherbourg-en-Cotentin », indique Frédéric Bastian, maire-adjoint à la solidarité et vice-président du CCAS Cherbourg-en-Cotentin. L’opération sera renouvelée chaque année. La Ville et le CHPC réfléchissent également à améliorer l’hébergement des internes lors de leur séjours à l’hôpital.

Faciliter de nouvelles installations : PSLA et centre de santé Pour lutter contre les inégalités sociales et territoriales d’accès aux soins, la Ville entend accompagner les projets collectifs de regroupement médical.

« L’organisation des soins doit correspondre aux nouvelles attentes des médecins, dont la pratique a évolué ces dernières années. Les jeunes médecins envisagent de moins en moins une installation dans un cabinet isolé », remarque Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin.

La construction d’un Pôle de santé libéral ambulatoire (PSLA) pouvant accueillir plusieurs praticiens, est en projet sur la zone Chantereyne. La Ville a mis un terrain à disposition des investisseurs. Elle soutiendra aussi son fonctionnement avec le versement d’une subvention annuelle à l’association des professionnels de santé installés dans le bâtiment. Actuellement, la prospection est en cours pour réunir des généralistes et des spécialistes sur le site. La Ville étudie également la création d’un centre de santé sur la ZAC des Bassins, dans les locaux de Presqu’île Habitat.

Le centre de santé apporte une réponse de proximité avec des soins gratuits pour les personnes ayant de faibles ressources. « La distance et le coût des soins ne doivent pas être des barrières », affirme Benoît Arrivé. Le lieu allie des soins coordonnés entre tous les professionnels à des actions de prévention et d’éducation à la santé. Le centre de santé pourra être mobilisé pour participer à la mise en œuvre de la politique de santé municipale notamment avec un rôle d’observation des besoins

« Du point de vue des professionnels de santé, ce genre de centre de santé répond aux attentes de médecins qui optent pour un exercice salarié », précise Benoît Arrivé.

Un nouveau dispositif : Sport sur ordonnance

A compter du 1er janvier 2018, la Ville lance son dispositif Sport sur ordonnance. Dans le cadre du parcours de soins de patients atteints d’une maladie de longue durée (cancer, maladies cardio-vasculaires, hypertension artérielle, diabète), le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient. Le sport devient alors un traitement. « Les médecins ne connaissent pas toujours tous les clubs et les activités labellisées, par exemple Sport-cancer. La Ville propose donc de mettre en relation, après une mesure de l'état de forme, le patient avec les différentes associations implantées sur notre territoire et de réaliser un suivi individualisé », explique Frédéric Bastian. Cette plate-forme sera mise en place dès janvier 2018. Dans le cadre d'Octobre rose, une réunion de présentation du dispositif est prévue le mardi 10 octobre à 20h30 au Tennis Club d'Équeurdreville-Hainneville.

De nouvelles actions de prévention

Cherbourg-en-Cotentin développe de nombreuses actions de prévention et d’éducation à la santé.

« La Ville est présente auprès des scolaires avec des formations aux gestes de premiers secours pour tous les élèves de 3e, des actions bucco-dentaires dans les écoles primaires ou bien encore des sensibilisations à la lutte contre les conduites addictives dans les lycées », explique Frédéric Bastian. La Ville encourage aussi le dépistage du cancer du sein avec deux évènements forts, Octobre rose et La Cherbourgeoise. La prévention passe aussi par l’installation de défibrillateurs dans les lieux publics. Des formations Alerter, masser, défibriller, ont lieu régulièrement dans les différentes communes déléguées.

2. Grande précarité : un accueil de nuit en novembre

Ouverture d’un accueil de nuit L’accueil de nuit ouvrira ses portes en novembre. Cherbourg-en-Cotentin a trouvé un accord avec l’État pour proposer une solution de mise à l’abri des personnes les plus précarisées et marginalisées. L’accueil comptera 15 places, 7 jours sur 7 de 20h à 10h et sera ouvert aux personnes majeures seules ou en couple. En matinée, un professionnel sera présent pour orienter les personnes vers des structures partenaires. « Cette structure complète le maillage existant en matière d’accueil d’urgence et d’orientation. Elle constitue une étape dans le parcours d’accès à l’hébergement et au logement, explique Benoît Arrivé. Elle vient combler un vrai manque et apporte une solution très concrète à ceux qui sont dans la grande précarité. »

Un CCAS et 5 antennes pour plus d’équité

Pour mémoire : grâce au maintien des antennes du CCAS dans chaque commune déléguée, la Ville est présente auprès des personnes les plus vulnérables. « Les dispositifs de prestations sociales ont été harmonisés vers le haut et déployés sur tout le territoire. La commune nouvelle a permis de franchir un pas vers plus d’équité », indique Benoît Arrivé.

 

La précarité en quelques chiffres

300 personnes domiciliées dans les 5 antennes du CCAS

545 personnes accompagnées au titre du RSA

300 familles aidées sous forme d’accès à une épicerie sociale/tickets services (1er sem 2017)

160 secours financiers soit environ 22 000 euros pour aider à régler un loyer, une facture d’électricité…

445 000 euros versés par le CCAS aux associations de solidarité et de lutte contre la précarité

#Cherbourg #Solidarité : La Ville actualise son action et l'adapte à la réalité du territoire !
#Cherbourg #Solidarité : La Ville actualise son action et l'adapte à la réalité du territoire !
#Cherbourg #Solidarité : La Ville actualise son action et l'adapte à la réalité du territoire !

3. 3e et 4e âges : maintien à domicile et lutte contre l’isolement

Trois prestations pour tous D’ici 2042, le nombre de seniors de plus de 60 ans de l’arrondissement de Cherbourg devrait croître de 71 %, soit 32 000 personnes. Face à ce constat, le CCAS de Cherbourg-en-Cotentin poursuit l’harmonisation et l’extension des trois grandes prestations socles du maintien à domicile. « Nous proposons à chaque habitant de la commune nouvelle l’accès à l’aide à domicile, au portage des repas et à la téléalarme », affirme Benoît Arrivé.

Pour mémoire : 701 personnes ont recours à l’aide à domicile et 263 au portage des repas.

Du foyer-logement à la résidence autonomie La Ville accompagne dès aujourd’hui la transformation des foyers-logements pour les personnes âgées en résidences-autonomie. « Cette transformation est à la fois physique avec la modernisation des bâtiments mais aussi qualitative avec un renforcement des services. Notre volonté est de les ouvrir sur l’extérieur et proposer des animations et des actions de prévention de la perte d’autonomie », explique Frédéric Bastian.

 

La solitude n’est plus une fatalité

Toujours en faveur des seniors, la Ville a développé un plan de lutte contre l’isolement en proposant notamment les Escapades bleues. Ce programme d’animation trimestriel, ouvert à tous les plus de 60 ans, propose des animations, excursions ou bien encore des visites culturelles, des spectacles et des conférences. (Programme disponible sur 67 points de la commune nouvelle) Un séjour annuel, ouvert en priorité aux personnes de plus de 60 ans non imposables, est organisé avec le soutien de l’ANCV afin de proposer des vacances à ceux qui ne peuvent pas s’en offrir. Chaque année, ce sont environ 50 seniors qui bénéficient de ce dispositif.

 

Visites de courtoisie

Depuis la canicule de 2003, les villes ont l’obligation de recenser les personnes qui le souhaitent de manière à pouvoir repérer et donc intervenir très rapidement auprès des personnes fragiles lors d’évènements climatiques. 165 personnes sont inscrites sur ce registre. Cette première démarche, basée sur le volontariat, a permis d’entrer en contact avec des personnes isolées. « Mais nous voulons aller plus loin, annonce Benoît Arrivé. Nous mettons d’abord en place un questionnaire, simple et anonyme. Il permet de rassurer ou d’alerter les aidants qui se poseraient des questions sur la perte d’autonomie et la désocialisation d’un proche. » Ce dispositif est désormais complété par une offre de visites de courtoisie, en partenariat avec France Bénévolat, le Secours Catholique, La Croix Rouge, la Société Saint Vincent de Paul et les Petits Frères des Pauvres. « Les personnes qui vivent seules ou un de leurs proches n’ont qu’àfaire savoir à nos services qu’elles souhaitent avoir un peu de compagnie et, via le réseau d’associations qui regroupent des bénévoles, nous leur proposons une visite hebdomadaire. C’est une façon de rompre la solitude et renouer avec une vie sociale. »

4. Construire ensemble les politiques de solidarité de demain

Depuis le mois de février, la Ville mène son Analyse des besoins sociaux avec la volonté de replacer le citoyen au cœur des politiques publiques. « Ce projet se base sur une co-construction, autant par souci démocratique que par la recherche d’efficacité, explique Frédéric Bastian. L’usager est un expert, une ressource incontournable pour mieux comprendre la réalité de notre ville ». Plusieurs groupes d’échanges, ouverts à tous les habitants, ont lieu actuellement pour mettre en avant les enjeux prioritaires autour de 5 thèmes : le logement, le non-recours (incluant la problématique de l'accès aux soins), la mobilité, l'insertion des jeunes et le lien social (notamment l'accès aux loisirs et à la culture). En parallèle, des réunions sont programmées avec les partenaires sociaux, institutionnels et associatifs, dont l’expertise est précieuse.

« Notre objectif n’est pas d’aligner un catalogue de dispositifs mais de développer des projets autour des attentes des Cherbourgeois. Notre action doit toucher tous les habitants et protéger les plus vulnérables », souligne Benoît Arrivé.

La restitution de ces groupes de travail, qui permettront de dégager les propositions d'actions, aura lieu dans la foulée, en novembre.

« Le projet social de territoire de Cherbourg-en-Cotentin sera ainsi écrit et opérationnel dès le mois de janvier 2018 ! », affirme Frédéric Bastian.

- Mobilité et déplacements : mercredi 20 septembre à 10h, salon de l’Impératrice, Mairie déléguée de Cherbourg-Octeville - Inclusion sociale et insertion des jeunes : mercredi 20 septembre à 14h, salon de l’Impératrice, Mairie déléguée de Cherbourg-Octeville

- Lien social, accès à la culture et aux loisirs : samedi 23 septembre à 10h, salle des Arcades, Mairie déléguée de Cherbourg-Octeville

Vous aussi participez à la construction des politiques sociales sur votre territoire.

Envoyez vos remarques à abs@cherbourg.fr Contact CCAS : 02 33 01 50 63

Chiffres clés - 545 personnes accompagnées au titre du RSA.

- 9 personnes accompagnées dans le cadre de contrats à durée déterminée d’insertion au sein du chantier d’insertion géré par l’antenne d’Équeurdreville-Hainneville.

- Des partenariats avec plusieurs structures de l’insertion par l’activité économique : Astre Environnement, Astre Services, Fil et Terre, Au fil de l’eau, Lav auto bio…

- Conventionnement pour 10 mesures d’accompagnement social individualisé au logement et 10 baux glissants, 1 logement d’insertion, 3 logements d’intégration.

- Près de 300 familles aidées chaque mois sous forme d’accès à une épicerie sociale ou de délivrance de tickets services (aides alimentaires au 1er semestre 2017) ;

- 160 secours financiers versés pour soutenir les personnes dans leur vie quotidienne (loyers, énergie, réparations de véhicule, frais liés à la santé), pour un montant global de 22 000 euros au premier semestre 2017 (dont près de 6 000 euros sont consacrés à l’hébergement d’urgence).

- Le CCAS soutient les associations de solidarité et de lutte contre la précarité à travers un montant total de subventions de 445 000 euros.

- Près de 300 personnes sont domiciliées au CCAS, au sein des cinq antennes de proximité, cette domiciliation permettant l’accès aux droits fondamentaux : RSA, CMU, aide juridictionnelle, établissement d’une carte d’identité, etc.

- Aide à domicile : 701 bénéficiaires pour un budget de 2 721 650 € en 2017 et 104 agents.

- Portage des repas : 263 bénéficiaires pour un budget de 693 123 € en 2017 et 6 agents.

Commenter cet article

-----------------------------

------------------------------

------------------------------

------------------------------

------------------------------

------------------------------

------------------------------

------------------------------

------------------------------

COTENTIN WEBRADIO

------------------------------

------------------------------

Coup de Coeur !

------------------------------

-----------------------------

-----------------------------

----------------------------

-----------------------------

Copyright © 2015

Cotentin Webradio - N° de dépôt 77WKOY

Droits d'auteurs gérés et acquittés par Radionomy 

-----------------------------

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs