#Sondage #IFOP #PianoLab : Les Français et les pianos dans les gares !! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Sondage #IFOP #PianoLab : Les Français et les pianos dans les gares !!

Les Français et les pianos dans les gares

Paris, le 20 décembre 2017. A l'occasion du 5ème anniversaire de l'opération « Piano en gare », l'Ifop a réalisé pour Piano Lab une enquête qui confirme l'engouement du public pour les pianos en libre-service dans les gares en France. Suite au succès rencontré par la première édition parisienne de "Play Me I'm Yours" [1], la SNCF avait en effet décidé d'installer à partir du 20 décembre 2012 un piano au cœur de la gare Montparnasse dans le cadre d'un évènement qui devait alors rester éphémère [2].

Cinq ans après et l'extension de l'opération à plus d'une centaine de gares en France, cette étude montre que la décision de la compagnie ferroviaire de mettre un piano à la disposition de ses voyageurs suscite un fort assentiment, en particulier chez les amateurs de piano qui n'ont pas tous les moyens ou la place d'en avoir un à leur domicile...

LES CHIFFRES CLÉS

Un plébiscite pour le projet piano dans les gares !

1 - 87% des Français déclarent approuver l'installation par la SNCF de nombreux pianos dans des halls, 40% se disant même approuver « tout à fait » cette initiative d'aménagement des espaces de circulation comme les gares ;

2 - Le taux d'approbation du projet « piano dans les gares » est encore plus élevé dans les catégories socioprofessionnelles supérieures (91 au-dessus du niveau baccalauréat, 92% chez les cadres et professions intellectuelles, 91% chez les plus aisés) ainsi que chez les musiciens et mélomanes : 93% des personnes sachant jouer d'un instrument approuvent cette initiative, de même que 90% de ceux qui n'ont pas appris mais le regrettent, et contre seulement 68% des personnes qui ne regrettent pas de ce ne savoir jouer d'aucun instrument.

Source : (c) Youtube

Source : (c) Youtube

Combien de Français possèdent ou souhaiteraient posséder un piano ?

3 - Un Français sur dix possède actuellement un piano (10%), son taux d'équipement tendant à croître avec le niveau de diplôme, le niveau social et le niveau de revenu des personnes interrogées. Par exemple, seuls 2% des ouvriers en possèdent, contre 15% des cadres et professions intellectuelles supérieures.

4 - La proportion de Français qui souhaiteraient acquérir un piano est, elle, deux fois plus élevée : 20% des Français en expriment le souhait, en particulier dans les rangs des jeunes de moins de 25 ans (28%) et des cadres et professions intellectuelles supérieures (28%). 5 - Si cette aspiration à acquérir un piano apparaît notamment bridée par le prix d'achat - cité comme un frein par 65% des personnes qui aimeraient en posséder - elle est aussi essentiellement contrariée par le manque de place dans son logement (57%).

Quelles sont les instruments de musique les plus populaires chez les Français ?

6 - Le piano est l'instrument qui compte le plus d'amateurs chez les Français jouant de la musique à l'heure actuelle : un tiers des personnes jouant d'un instrument de temps en temps déclarent savoir jouer du piano (32%), contre un quart de la flûte (26%) et environ un sur cinq de la guitare (21%).

7 - Il est vrai que le piano est aussi l'instrument ayant été enseigné au plus grand nombre de Français : plus d'un tiers des Français ayant appris à jouer d'au moins un instrument au cours de leur vie ont étudié le piano (39%), soit un taux légèrement supérieur à la flûte (38%) et à la guitare (33%).

Au regard de ces résultats, on note que le piano reste prisonnier des clichés qui en font un instrument difficile d'accès. Retrouvez-vous cette tendance sur votre marché ?



Il est intéressant de retrouver dans les chiffres de ce sondage des tendances que nous constatons au quotidien chez nos clients, tant en termes de ventes pures que de représentations associées au piano. En ce qui concerne les ventes, l'acquisition d'un piano acoustique demeure un pas essentiel à franchir, lorsqu'un déclic est survenu et fait qu'on a « décidé » de s'y mettre. Par exemple on retrouve beaucoup le profil de la mère/du père de famille qui saisit l'occasion d'acheter un piano pour son enfant, afin de s'y atteler/de reprendre sa pratique. Mais aussi chez des retraités qui en ont « toujours rêvé », des salariés qui viennent de toucher une prime et souhaitent se faire plaisir, etc... Le budget ainsi que la pédagogie restent donc des premiers freins que nous essayons d'adoucir au mieux par plusieurs solutions (facilités de paiement, location avec option d'achat, information totalement transparente, déconstruction des clichés existants autour du piano, ou encore préciser que jouer du piano est accessible à tous aujourd'hui à différents degrés, des tutoriels vidéo aux cours particuliers...)

Le marché a évolué avec les nouvelles technologies, et l'excellente qualité des derniers pianos numériques a cependant créé une confusion dans l'imaginaire collectif. Des critères comme le budget accessible ou la facilité de transport d'un piano numérique l'ont emporté sur les qualités sonores ou mécaniques d'un piano acoustique car ce sont des éléments moins « palpables » pour le grand public. Chez piano lab. nous dissocions entièrement les deux, qui ont chacun leurs avantages, avec un conseil sur mesure et le plus juste possible.Le piano apparaît comme l'instrument de musique préféré des Français, notamment par le nombre de personnes qui aimeraient apprendre à en jouer à l'avenir. De même, aujourd'hui, le piano est de loin l'instrument qui est le plus joué par les Français jouant actuellement de la musique... Cela vous surprend ?

D'une certaine façon, pas tant que cela. La France possède une histoire et un patrimoine fortement liés à la musique, tant par ses compositeurs, ses pianistes célèbres, que le nombre incalculable de facteurs de pianos français qui fabriquaient des instruments au cours des deux derniers siècles (tradition de facture qui est aujourd'hui malheureusement révolue). De même que la possession d'un piano et sa pratique demeurent encore un fort marqueur social. Par ailleurs, on est agréablement surpris par l'enthousiasme et l'émotion qui sont encore aujourd'hui véhiculées par cet instrument au fort pouvoir. A la fois solo et collectif, esthétique et polyphonique, combien de personnes nous confient « rêver » de posséder un piano à queue chez eux », même en tant que meuble ! Chez piano lab. nous en sommes très heureux, et ressentons le démarrage d'une nouvelle dynamique pour ce marché, alimentée par un imaginaire fort, mais aussi un désir de se faire plaisir, de posséder une passion qui fait rêver.

Nous souhaitons apporter notre contribution à cette nouvelle impulsion grâce à une communauté de passionnés que nous avons commencé à créer, grâce à notre réputation et notre savoir-faire, nos idées en termes d'évènementiel et notre utilisation créative de l'internet. Nous sommes un lieu à la fois physique et un « cloud » pour tous les passionnés de musique et de piano.

LE POINT DE VUE DE FLORENT GARCIMORE et MICHEL LABORD, FONDATEURS DU PIANO LAB.

À PROPOS DE L'ÉTUDE : Etude Ifop pour piano lab. réalisée auprès d'un échantillon de 2 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 27 avril au 3 mai 2017.

QUELQUES AUTRES ENSEIGNEMENTS DE L'ENQUETE : 1) Le piano, instrument phare des Français Lorsqu'on se penche sur l'investissement dans l'apprentissage de la musique, le piano demeure l'instrument étudié le plus courant même s'il conserve son image élitiste. 

39% déclarent avoir appris à en jouer contre 37% en 2006. Parmi les pianistes, on retrouve près d'une joueuse d'instrument sur deux (49%, contre 28% chez les joueurs) et un jeune joueur âgé de 18 à 24 ans sur deux (50%). 

48% des personnes interrogés appartenant aux catégories aisées déclarant avoir appris à jouer du piano. Les joueurs d'instruments appartenant aux catégories pauvres se portent eux en majorité vers la flûte (49%) mais sans négliger le piano, en tout cas moins que d'autres catégories de revenus (hors catégories aisées). 44% d'entre eux déclarent avoir appris à jouer du piano contre 35% parmi les catégories moyennes supérieures.

A l'image du Président de la République Emmanuel Macron, pianiste revendiqué, les joueurs de piano se positionnent au centre de l'échiquier politique

47% des musiciens ayant voté pour lui au premier tour de l'élection présidentielle déclarent avoir appris à jouer du piano contre 30% seulement des musiciens électeurs de Marine Le Pen. A noter que les musiciens-électeurs de François Fillon se rapprochent dans la pratique musicale de leur homologue d'En Marche avec 47% d'entre eux ayant appris à jouer du piano.

2) Le piano pose également des problèmes pratiques aux musiciens potentiels ou occasionnels La détention d'un piano demeure confidentielle parmi les Français, seulement 10% d'entre eux déclarent en posséder un. 

Dans les faits, la possession d'un tel instrument demeure cantonnée à certaines catégories sociales caractéristiques ; les cadres et professions intermédiaires sont 15% à déclarer posséder un piano, tout comme plus d'un étudiant sur quatre (26%) et bien sûr 42% des pianistes. Pour autant, près d'un Français sur cinq (20%) envisagerait d'acquérir un piano (dont 17% des Français n'ayant jamais appris à en jouer).

Pour 65% d'entre eux, l'un des deux principaux freins à l'acquisition de l'instrument serait le prix d'achat, talonné par le manque de place (57%), qui s'impose comme une contrainte de taille !

Dans le détail, les pianistes qui ne possèdent pas l'instrument invoquent ces deux raisons à égalité (67% de citations). Sans surprise, le prix d'achat freine quant à lui en particulier une majorité des jeunes âgés de 18 à 24 ans (81%) et les catégories les plus pauvres (73%).

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

-----------------------

> Réseaux

--------------