#Tourisme : La #Manche au fil des saisons en 2018 ! #Lacitedelamer #cherbourg #Granville ... - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Tourisme : La #Manche au fil des saisons en 2018 ! #Lacitedelamer #cherbourg #Granville ...

La Manche au fil des saisons en 2018 !!

La mer lui a donné son nom et régit son climat et, où que l’on se trouve sur le territoire, le rivage n’est jamais très loin… La Manche, deuxième département côtier de France, est comme une jetée de granit, brassée par la mer de tous côtés.

Du Mont Saint-Michel aux Plages du Débarquement en passant par la pointe du Cotentin, la Manche se distingue par son littoral exceptionnel, par la variété de ses paysages préservés comme par son riche patrimoine.

Destination à la fois authentique et vivifiante, la Manche attire les adeptes des sports nautiques ou liés au vent, de la randonnée pédestre, cyclo ou équestre.

Les amoureux de l’artisanat et des monuments trouvent aussi leur bonheur à Villedieu-les-Poêles ou à Coutances par exemple.

Mais la Manche séduit aussi les visiteurs en quête de paysages à couper le souffle et de déconnexion.

Le Mont Saint-Michel et sa baie...

Concentrent, sur un même territoire, plusieurs prodiges… Prodiges de la nature avec les plus grandes marées d’Europe (15 m de marnage), le mascaret ; prodige architectural d’un autre temps avec l’abbaye et l’ensemble de ses salles construites au sommet d’un rocher ; prodige technique aujourd’hui avec la concrétisation de 20 années de travaux qui aboutissent sur une insularité du Mont Saint-Michel retrouvée. Se rendre au Mont Saint-Michel, c’est aller à la rencontre d’un endroit unique et prendre rendez-vous avec une expérience qui ne laisse pas indifférent. 

Cherbourg et sa rade...

Protégée par la plus grande rade artificielle au monde, la ville portuaire accueille escales et manifestations nautiques. Elle abrite La Cité de la Mer, dans sa gare maritime transatlantique. 

 

Granville et les les Chausey...

Perchée sur son rocher et surnommée la Monaco du nord, la ville a vu naître le couturier Christian Dior. Sa maison d’enfance, surplombant la mer est devenue musée. La station animée offre une belle palette d’animations et d’activités. Son quartier insulaire, Chausey, est un véritable coin de paradis. 

 

Le Cap Cotentin... (pointe de la Hague).

Ce bout du bout, avec ses falaises parmi les plus hautesd’Europe est une terre sauvage. La presqu’île est riche de beaux panoramas, de jardins luxuriants et de lieux de visites notamment les maisons de Jean-François Millet et de Jacques Prévert.

 

Barfleur...

Avec ses maisons de pêcheur en granit, classé parmi « Les Plus Beaux Villages de France ». Le phare de Gatteville veille sur la baie et offre un point de vue impressionnant pour les courageux qui graviront les 365 marches.

 

GR223® ,le sentier des douaniers...

Tout le long du littoral du département l’itinéraire relie Carentan au Mont Saint-Michel. 

Sainte-Mére-église, Utah Beach...

Sont autant de noms évoquant le D-Day de 1944. De nombreux sites et musées invitent à une immersion inoubliable, au cœur de l’histoire. Airborne Museum rend hommage aux parachutistes américains, les batteries d’Azeville ou de Crisbecq sont des témoignages des constructions allemandes, le musée du Débarquement installé à Utah Beach raconte un pan de cette histoire. 

 

L’ ile Tatihou...

Blottie dans la baie de Saint-Vaast-laHougue, cette petite île témoigne de trois cents ans d’une histoire mouvementée où s’entrecroisent des événements militaires et des vocations commerciales, scientifiques et éducatives. L’accès par un bateau amphibie donne un côté insolite à la visite. 

 

La cote des havres...

Du cap de Carteret à la Pointe du Roc à Granville, une chaîne de 8 havres unique en France. La mer les façonne et détermine leurs caractéristiques morphologiques, en les pénétrant à chaque marée. Du nord au sud, se trouvent les havres de : Carteret www.otcdi.com, Portbail, Surville, Lessay, aussi appelé havre de Saint-Germain-sur-Ay, Geffosses, Blainville-sur-Mer, (à côté de la station balnéaire d’Agon-Coutainville), Regnévillesur-Mer, aussi appelé havre de la Sienne, la Vanlée. 

La Buhotellerie, une auberge de jeunesse, Jobourg

Dans une belle maison en pierre entourée de verdure, 3 chambres de 3 à 7 personnes accueillent les voyageurs. Une grande cuisine et une pièce à vivre lumineuse permet les repas de grandes tablées. Idéalement situé à la croisée de chemins de randonnée, cette auberge constitue une halte idéale pour les randonneurs. Jusqu’à 16 personnes. 25 € par personne, petit-déjeuner inclus. 

 

Manoir des Loges, Quettreville-sur-Sienne (Côte Ouest)

Brigitte et Gilles ont eu à cœur de restaurer ce manoir du XVIe dans les règles de l’art et avec grand soin du bâti, des matériaux et de son environnement. Les volumes très généreux, le relief des parquets, les tapisseries luxueuses, la véritable tomette au sol, les poutres restées dans leur jus, les enduits à la chaux... confèrent une atmosphère empreinte de paix et de sérénité aux 4 chambres. Piscine chauffée ouverte de mi-juin à fin septembre. À partir de 88 € la chambre. 

 

Manoir de la Porte, Le Parc (À proximité de Villedieu-les-Poêles-Rouffigny)

Avec un panorama sur le tulipier plusieurs fois centenaire et sur l’étang aux nénuphars, le Manoir de la Porte, du XVIe est un véritable havre de paix. Les 4 chambres, avec une décoration épurée et aux couleurs douces, ont toutes vue sur le parc et la quiétude des lieux. La chambre «Tourelle» bénéficie d’un espace balnéo privé judicieusement amé- nagé dans le diamètre de la tourelle. Les cheminées, les murs en pierre, la tomette et les poutres anciennes du salon et de la salle des petits déjeuners donnent un charme authentique dans lequel il fait bon se lover. À partir de 89 € la chambre. 

 

Chambres d’hôtes La Longre, Sotteville

Dans un petit hameau typique du Cotentin, Jacqueline et François offrent une métamorphose réussie de cette bâtisse très ancienne en une maison d’hôtes au style actuel et épuré. À l’étage, pas moins de 27 m² pour la chambre Cécinès, dans laquelle le style industriel s’harmonise aux vieilles pierres ; tandis que Vincierre, aux gracieuses tonalités scandinaves, est une suite familiale de 2 chambres en duplex avec son espace détente, lecture, jeux en mezzanine. À partir de 55 € la chambre. 

Les Pipelettes, Coutances (bar à thé et à cidre)

Ici à la pression ce n’est pas de la bière que l’on trouve mais du cidre. 12 références sont proposées (des AOC, des millésimés, des bruts, demi-sec, doux…) pour faire découvrir la diversité de cette boisson peu alcoolisée, qui peut se boire à tout moment de la journée. Pour accompagner la boisson, quiches, soupes, lasagnes, tartines et bagels ou douceurs sont concoctés par Charlène. Un espace a été aménagé pour les enfants avec jeux de société, livres et dinette. Ateliers couture et artistiques. 

 

Il éthé une fois, Coutances

Amélie a aménagé un endroit à son image : accueillant, doux et plein de bonnes idées. Un espace littéraire à l’étage, une large gamme de thés mais aussi d’autres boissons (sirops étonnants, vins, bières et alcools), une terrasse pour les beaux jours, une épicerie fine, des pâtisseries délicieuses, et des petits plats salés pour la pause méridienne… Une bonne recette pour se sentir comme chez soi ! 

 

La Clé du Bonheur, Carentan

Ce restaurant à la démarche locavore/ bio est ouvert depuis fin 2017. Salon de thé la journée, il offre un grand choix de thés bios, équitables et raffinés, pour accompagner les desserts maison. Le restaurant propose des tapas le vendredi soir et des plats végétariens. 

#Tourisme : La #Manche au fil des saisons en 2018 ! #Lacitedelamer #cherbourg #Granville ...

La Manche, printemps/été : s’activer !

La Manche aux beaux jours c’est un art de vivre normand, une douceur, une sérénité mais aussi une multitude d’activités qui donnent envie de se bouger. Le littoral, les nombreux sentiers de randonnée, les contrées restées sauvages, les trésors du bocage sont des terrains de jeux pour toute la famille.

AU PRINTEMPS / EN ÉTÉ : • Avoir la mer à portée de mains • Avoir la place de poser sa serviette sur le sable l’été • Profiter des festivals • Faire son marché et se régaler de couleurs et d’odeurs

La Manche, printemps/été : s’activer !

Pour s’adonner au farniente ou se défouler, direction les grandes plages de sable pour jouer au foot, au beach volley ou faire du char à voile ; les petites criques abritées pour plus d’intimité et de nature… Les cabines de bain, témoins de la mode des bains de mer donneront des touches colorées aux clichés notamment à Gouville-sur-Mer. Pour les familles : Hauteville-sur-Mer, Agon-Coutainville, et la Côte des Isles sur la côte ouest, sont auréolées du label « Famille Plus ». Elles proposent de nombreuses activités pour les enfants (skimboard initiation à la pêche à pied, balades découvertes, etc). 

Pour la baignade : plusieurs plages disposent d’une piscine d’eau de mer quand la mer est basse (Donville-les-Bains, Granville, Saint-Pair-sur-Mer…)

Les activités littorales incontournables...

Traverser la baie du Mont Saint-Michel pied, une exp rience part Traverser la baie, cette immensité de sable et d’eau, c’est se remplir d’un sentiment d’évasion intense et s’immerger dans un espace intemporel, doté d’un patrimoine naturel et historique fantastique. À marée basse, la baie ressemble à un désert et pourtant, elle regorge de vie sous des formes variées. 

Pécher pied Sauticots, clopoing, rouleaux, brelins, flies désignent dans les patois locaux, les coquillages et crustacés que l’on peut pêcher à marée basse dans la Manche (traduction : crevettes grises, crabe, praires, bigorneaux, patelles). La côte ouest manchoise mêlant littoral sableux et rochers, offre un large choix de lieux pour pêcher. 

 

Prendre la vague

La Manche est propice à la pratique d’activités nautiques et véliques en tout genre : kayak de mer, kitesurf, plongée, aviron, wakeboard, voile, longe-côte, parapente… Elles sont aussi nombreuses que variées ! Proposées par une centaine de structures, sur une quarantaine de sites de pratique, que ce soit sous, sur ou au bord de l’eau… 

 

Descendre dans les grottes de Jobourg (La Hague)

Le Nez de Jobourg, du haut de ses 128 mètres, offre une vue imprenable sur les îles anglo-normandes. De mi-juillet à fin septembre, les grottes situées au pied des falaises de Jobourg sont accessibles avec des guides expérimentés. Descente en rappel, crapahut dans les rochers, découverte de l’intérieur des grottes… Une expérience unique ! 

Les incontournables du sentier :

• Le phare de Gatteville : haut de 74,85 mètres, il est le deuxième plus haut phare de France et il se visite.

• Le Cap Lévi : les petits ports, le phare, le fort et le sémaphore, les anciennes carrières de granit rose…

• Le port d’Omonville-la-Rogue et le Cap Cotentin

 • Le havre de la Vanlée : de grandes étendues d’herbus, des agneaux broutant ici et là, une route submersible…

• De Granville au Mont Saint-Michel : de magnifiques panoramas sur le Mont Saint-Michel depuis les falaises de Champeaux ; les cabanes Vauban, des anciens corps de garde qui regardent la Baie…

 

LES BEAUTÉS EN UN COUP DE PÉDALE

À vélo, VTT ou VTC, le patrimoine naturel et architectural de la Manche se découvre en arpentant le réseau cyclable du département. De la petite balade au parcours sportif, les richesses de la Manche ne sont qu’à un coup de pédale…

 

Un repas gastronomique au Restaurant de la Mer, Pirou

On aime : la vue splendide sur la mer, la salle élégante et la cuisine très raffinée, sublimant poissons frais, coquillages et crustacés. 

 

La Maison du Port, Granville

Cette adorable maison de pêcheur offre un nid douillet face au port de Granville. Les vues depuis la chambre du second sont magiques : la belle bleue au sud et une maison à flanc de colline au nord. On se sent bien dans cette maison de famille chaleureuse avec la pierre des murs et le bois omniprésent. Idéalement situé, on laisse la voiture au parking pour visiter la vieille ville, les musées, pour aller à la plage ou faire une balade sur le sentier des douaniers. Gîte 6 personnes. À partir de 600 € la semaine.

 

Le Bistrot de la Saline, Cherbourg-en-Cotentin

C’est face à la grande rade de Cherbourg, sur la longue promenade de la Saline, que le jeune chef Maxime Laloë, 26 ans, a ouvert sa table bistronomique. Le restaurant installé dans un ancien blockhaus sublime les produits locaux et frais et propose le week-end des brunchs savoureux.

 

Un verre les pieds dans le sable

La Cale, Blainville-sur-Mer Endroit décalé, avec une décoration et une vaisselle kitsch, du mobilier de récup dépareillé... On y mange une saucisse grillée dans la cheminée, des bulots-mayo ou des moules du coin accompagnées de frites. On appré- cie surtout l’ambiance et la terrasse, les pieds dans le sable et la vue plongeante sur la mer. Le must : le coucher du soleil sur la mer. Tél. 02 33 47 22 72

 

Charmante maison en front de mer, Quin ville (Côte Est du Cotentin)

Posée sur son lit de sable juste derrière la digue, cette charmante maison à l’architecture atypique bénéficie d’une situation en front de mer exceptionnelle. La digue est parfaite pour les promenades au grand air et les enfants peuvent descendre sur la plage en contrebas en étant tout proche du jardin. Gîte 5 personnes. À partir de 490 € la semaine.

LES VISITES DDAY : IMMERSION AU CŒUR DE L’HISTOIRE... Normandy Victory Museum, Catz (près de Carentan)

Ce musée, ouvert au printemps 2017 raconte un des épisodes important de l’histoire de la Seconde guerre mondiale : la Bataille des Haies. Le Débarquement et la vie des civils normands, les hôpitaux militaires ou encore le retour des prisonniers de guerre sont également abordés. Simulateurs de chars et tours en blindés. 

Airborne Museum, Sainte-Mére-église Il fait revivre le Jour J aux côtés des parachutistes américains des 82e et 101e divisions aéroportées. Après la création d’un bâtiment immersif (Opération Neptune) et d’un centre de conférence en 2016, le musée s’est doté de l’application gratuite « Airborne reality » (Android) permettant de personnaliser sa visite guidée et d’être témoins du débarquement avec la réalité augmentée. 

 

Le Musée du Débarquement Utah Beach

Il se trouve à l’endroit même où les troupes américaines ont foulé le sol normand le 6 juin 1944 et propose une grande collection d’objets et de témoignages du Jour J. Le Musée accueillera du 1er au 4 juin 2018 le festival du film documentaire pour la 2nde fois. Ce festival est organisé par le WWII Foundation. 

 

La batterie d’Azeville (près de Sainte-Mère-Église)

Grâce à des photographies d’archives, des peintures de camouflage en trompe-l’œil ont été reconstituées sur les casemates comme pendant l’occupation allemande. La visite de la batterie permet de découvrir le quotidien de la garnison allemande à l’époque en explorant leur monde sous-terrain. 

 

"D-Day Experience" au Musée

Centre Historique des Parachutistes du Jour J – Saint-Côme-du-Mont (près de Carentan) Un bâtiment de 1000 m² en forme de hangar d’aviation américaine abrite trois espaces, dont l’un est occupé par un fuselage d’avion C47 utilisé pour le tournage de Band of Brothers. 

Ludiver : le plan tarium propose une nouvelle scénographie ! L’exposition permanente s’organise autour de plusieurs univers distincts. Ambiance galactique garantie dès les premiers pas. Muni d’un casque immersif, le visiteur vit son aventure spatiale. Il plonge vers le ciel profond en pénétrant dans l’espace cosmos, un voyage vers le planétarium qui lui permet de découvrir la voute céleste. Les plus jeunes ne sont pas oubliés au travers d’un univers qui leur est dédié : le Stella Space Camp. 

 

La Cité de La Mer Cherbourg-en-Cotentin : l’exploration des océans commence ici, en Normandie La Cité de la Mer en 2018*, au sein de son parcours permanent, se lance le défi de faire connaître à son public les petits & grands animaux marins qui passent ou vivent en Normandie. Une fresque illustrée de près de 12m, permettra aux visiteurs de se mesurer à une dizaine de requins. Un des 17 aquariums, dans un décor totalement repensé, recueillera pour la première fois une tortue caouanne. Face à elle, l’espace sera habillé de photographies de dauphins, tortues et phoques agrémentées de quelques données. Le tout dans une ambiance tamisée où les enfants pourront écouter un conte. Les familles plongeront dans le bassin tactile, les pieds au sec, grâce à deux caméras sous-marines manipulables. Une promenade en immersion, à la rencontre de petites espèces locales (crabe, coquille Saint-Jacques, bigorneaux, ormeaux…), partagée avec les autres visiteurs sur grand écran. Enfin La Cité de la Mer consacrera une partie son exposition temporaire aux ressources marines et aux hommes qui font aujourd’hui de la Normandie la 2e région française de pêche maritime. *du 10 février au 30 septembre 2018 

 

Le Scriptorial d’Avranches

Le musée présente les précieux manuscrits de l’abbaye du Mont-Saint-Michel, dont Avranches est dépositaire depuis la Révolution. Il permet de percer le secret de fabrication des moines copistes. La muséographie du Scriptorial replace les manuscrits du Mont-Saint-Michel dans leur contexte historique et local selon un parcours chronologique et thématique dont l’aboutissement est la découverte des manuscrits originaux conservés dans le cœur du bâtiment appelé le Trésor.

La Manche, automne/hiver : se déconnecter !

Visiter la Manche hors saison c’est se laisser surprendre par la beauté des ciels chargés ou par celle de la mer déchaînée, de ses vagues écumeuses qui éclatent au pied des falaises ou contre les digues… C’est aussi prendre le temps de prendre le temps : se poser, se ressourcer, loin de l’agitation des villes, se sentir seul au monde… en automne

EN hiver :

• Visiter le Mont Saint-Michel sans la foule • Vivre la ferveur du Carnaval de Granville (du 9 au 13 février 2018)  • Admirer les couleurs et les lumières de paysages authentiques • Profiter des tarifs de la basse saison très avantageux. • Observer les marais blancs et ses oiseaux

La magie du Mont Saint-Michel entour d’eau

Le Mont Saint-Michel insulaire serait une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie. Depuis la fin des travaux de rétablissement du caractère maritime, le célèbre rocher est entouré par la mer, vingt jours par an. Pour cela, un coefficient de marée au-delà de 100 est nécessaire. Selon les conditions météorologiques, la mer peut entrer dans le Mont pour flirter avec les pavés du village… Avec ses 360 km de littoral, la Manche offre un large espace propice à la contemplation de différents paysages, pendant les grandes marées. L’amplitude des marées dans la baie du Mont Saint-Michel compte parmi les plus fortes du monde. Elle atteint quinze mètres de marnage (la différence entre basse et haute mer) en période de grandes marées, dite de vives eaux

LE SAVIEZ-VOUS ?

Avant 2015, il n’y avait pas eu d’insularité complète du Mont depuis 1879. L’ancienne digue-route en béton reliant le Mont au continent, empêchait la mer de ceinturer le rocher. Aujourd’hui la passerelle sur pilotis permet à l’eau de circuler

Le mascaret

En baie du Mont Saint-Michel, quand la mer monte, elle s’engouffre dans la grande baie sur 500 km², à une vitesse dépassant par endroit un mètre par seconde. Le mascaret, est le nom donné à la première vague, qui déferle dans l’embouchure des fleuves. Puissante, elle est prise d’assaut par les kayakistes avertis qui tentent de la surfer.

où peut-on admirer les grandes marées dans la manche ?

• Depuis le Mont Saint-Michel, ses remparts, l’abbaye (soirée grande marée le 11 septembre) ou depuis la passerelle ; • Dans la baie du Mont Saint-Michel : à la Roche Torin à Courtils, au Grouin du Sud à Vains-Saint-Léonard et au Gué de l’Epine au Val-Saint-Père ; • Sur la côte des Havres : La mer rejoint la terre en pénétrant les embouchures de cette chaîne unique en France : huit havres, de la Pointe du Roc à Granville jusqu’au Cap de Carteret dans le Cotentin. Exemple de joli point de vue : le Pont de la Roque à Heugueuville-sur-Sienne • À Granville ou à Goury au Cap Cotentin, lorsque les vagues frappent les digues de granit, elles offrent un spectacle fascinant. • À Chausey : l’archipel offre à marée basse un tout autre visage. Fouler le sable ici par grande marée, est une expérience unique. On raconte que 365 îlots se découvriraient…

Une aire de jeux idéale pour pratiquer la pêche à pied. 

Les dates des grandes marées 2018 (période où le coefficient est égal ou supérieur à 100) 02/01 au 5/01, 31/01 – 01/02 au 3/02 – 02/03 au 4/03 – 31/03 au 2/04 – 17 et 18/04 – 16 et 17/05 – 14/06 au 16/06 – 13/07 au 16/07 – 11/08 au 14/08 – 09/09 au 12/09 – 08/10 au 11/10 – 24/12

Faire escale sur l’ile Tatihou, dans le Cotentin

Se rendre sur l’île Tatihou, au large de Saint-Vaast-la-Hougue, c’est déjà rompre avec la routine : on embarque sur un bateau amphibie, capable de rouler à marée basse au milieu des parcs ostréicoles. Séjourner sur l’île c’est pouvoir s’approprier un site naturel de 28 hectares le soir, lorsque les derniers visiteurs repartent : explorer l’île en toute intimité et s’imprégner d’un lieu reculé… À partir de 69 € par personne la nuit en demi-pension.

 

Décompresser au gite de l’Hullerie, prés de Coutances

Ce charmant gîte avec piscine bénéficie d’un cadre paysager exceptionnel. Niché à flanc de colline dans la verdoyante campagne, il a tout du jardin secret. Ces anciens communs du Manoir du Plessis sont aujourd’hui un lieu de villégiature paisible et bucolique pour rompre avec le quotidien. Soucieux de la préservation de ce bel environnement naturel et d’un tourisme responsable, Philippe et Françoise auront grand plaisir à recevoir les hôtes dans ce coin de paradis où fleurs et oiseaux foisonnent (refuge LPO). Gîte 3 pers. À partir de 260€ la semaine. 

 

Dormir sur l’le Chausey, au large de Granville

S’offrir la tranquillité de la grande île quand la dernière navette a rejoint le continent, profiter du coucher du soleil et contempler les paysages se métamorphoser avec la marée montante, se laisser bercer par le bruit des vagues, le clapotis de l’eau sur les coques des bateaux, arpenter les chemins et se laisser émerveiller par la diversité des perspectives, déguster le fameux homard bien frais… Côté pratique : • L’hôtel du Fort et des Iles (d’avril à septembre, à partir de 80 € la chambre) • 5 Gites communaux dans l’ancienne école et l’ancien presbytère (fermé en janvier, à partir de 296,30€ la semaine)  • 20 gîtes dans l’ancienne ferme (à partir de 402 € la semaine) • Une boutique et un bar-restaurant (ouverts de mi-mars à mi-novembre)

Cocooning au manoir de Jade et Marie, Carentan-les-Marais

Dans un environnement exceptionnel, avec les marais à perte de vue, cette ancienne ferme-manoir du XVIIe siècle ré- novée offre une parenthèse détente dans un décor authentique. L’espace ici n’est pas compté : chambres et salles de bain volumineuses, lits XXL, petit déjeuner copieux. Tout est prévu pour déconnecter et se détendre : les terrasses où se prélasser, le jacuzzi, la vue bluffante, le calme absolu.... Sauna (2 places) et Jacuzzi (3 places) en supplément et sur réservation. À partir de 95 € la chambre.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

-----------------------

> Réseaux

--------------