#Culture : MARS À LA MAISON DE LA POÉSIE #PARIS | Les dates à ne pas manquer ! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Culture : MARS À LA MAISON DE LA POÉSIE #PARIS | Les dates à ne pas manquer !

MARS À LA MAISON DE LA POÉSIE

 Les dates à ne pas manquer !

La comédienne Hélène Fillières nous invite à une balade dans les alcôves de la Maison de la Poésie où elle donne corps et voix à Lou Andréas-Salomé. Une lecture des poèmes, des romans et de la correspondance d’une femme de lettres qui a éclairé son temps.

Tarif : 15 € Adhérent : 10 €

#Culture : MARS À LA MAISON DE LA POÉSIE #PARIS | Les dates à ne pas manquer !

« La Vie est oeuvre poétique. Sans en être conscients nous-mêmes, nous la vivons jour après jour, par fragments, mais c’est Elle qui tisse notre vie, en compose le poème. » Lou Andreas-Salomé est une romancière, essayiste et psychanalyste allemande. Esprit libre, femme d’une intelligence magnifique, elle a fasciné Nietzsche, Rilke, et Freud. « Je ne peux conformer ma vie à des modèles, ni ne pourrai jamais constituer un modèle pour qui que ce soit ; mais il est tout à fait certain en revanche que je dirigerai ma vie selon ce que je suis, advienne que pourra. »

Cosme, c’est l’histoire du gars qui est entré en littérature en donnant un coup de pied dans la porte. Fils d’immigrés espagnols, agrégé de rien, pas même bachelier, il découvre le Graal de la poésie française : le sens caché du sulfureux et mystique sonnet de Rimbaud, « Voyelles ». Guillaume Meurice le suit de son enfance basque dans les faubourgs de Biarritz à cette quête poétique à Paris dans une loge de concierge, un service militaire en tant que cryptologue, le tout entrecoupé d’heures interminables autour d’un échiquier ou le regard planté dans des livres, loin des Académies et des savants. Une vie entre folie partagée et infinie solitude. Une suite d’aventures qui mènent à la révélation. Le récit d’un homme libre. Poète. Voyant. Guillaume Meurice est chroniqueur sur France Inter depuis 2014. Cosme est son premier roman. Pour cette soirée de révélation, il sera en dialogue avec son sujet, Cosme Olvera.

Tarif : 5 € Adhérent : 0 €

#Culture : MARS À LA MAISON DE LA POÉSIE #PARIS | Les dates à ne pas manquer !

Une jeune chercheuse en physique nucléaire est invitée dans le cadre d’un séminaire aux Caraïbes. Très rapidement elle choisit d’échapper au groupe étriqué rassemblé dans un hôtel de luxe afin d’aller explorer les alentours en errant sur les plages totalement désertes. C’est là qu’elle rencontre Tony, l’homme coquillage, un être au physique rugueux et quasi effrayant mais dont les cicatrices la fascinent immédiatement. L’Homme Coquillage est un roman où s’impose la force étrange de ses personnages féminins toujours penchés au bord de l’abîme, flirtant avec la mort et la terreur, toisant la peur. Née le 8 mars 1967, Aslı Erdoğan est romancière, journaliste et militante pour les droits de l’homme, ce qui lui a valu d’être emprisonnée d’août à décembre 2016 dans la prison Bakırköy d’Istanbul.

Tarif : 10 € Adhérent : 5 €

#Culture : MARS À LA MAISON DE LA POÉSIE #PARIS | Les dates à ne pas manquer !

« On s’en doutait un peu. C’est désormais officiel. François Morel est amoureux. Il l’est aujourd’hui, là, en ce moment même alors que peut-être il pleut, il le sera aussi demain. C’est comme ça, c’est François Morel. Amoureux de A à Z. Des oreilles aux orteils. Amoureux ? De qui ? De quoi ? De la vie, pardi ! Il la joue sur scène, partout et même ailleurs, la distille dans ses chroniques radiophoniques, lui imagine des chansons d’amour... Parfois François Morel se fait l’écho du monde pour mieux le réenchanter. L’oeil s’assombrit, la parole claque et déverse son trop-plein de colère. Et c’est encore un grand bol d’air qui tourbillonne, se moque du mauvais temps, ou des temps mauvais. Être un gamin frétillant devant une belle au doux nom d’Isabelle Samain ou être un homme amoureux de la vie, pour François Morel, c’est du pareil au même. Une façon d’être, un art de savourer l’existence. »

Martine Laval

#Culture : MARS À LA MAISON DE LA POÉSIE #PARIS | Les dates à ne pas manquer !

Tarif : 20 € Adhérent : 15 €

#Culture : MARS À LA MAISON DE LA POÉSIE #PARIS | Les dates à ne pas manquer !

Lescop a commencé comme chanteur du groupe de rock à guitares Asyl avant d’attaquer une carrière solo, forte aujourd’hui de deux albums de « pop noire », rythmée, fantomatique, sensuelle, dans la lignée d’Étienne Daho ou de Daniel Darc, avec des accents des Cure ou de David Bowie. L’écriture est faite d’images, il y a des apparitions, des scènes, des flashs. Lescop revendique des inspirations cinématographiques et littéraires, où l’on ne s’étonne pas de l’entendre évoquer des poètes symbolistes. Pour la Maison de la poésie, il puise dans sa bibliothèque des textes qui font écho à ses chansons. Promenade libre et musicale créée avec la complicité du guitariste Cédric Le Roux.

Tarif : 15 € Adhérent : 10 €

#Culture : MARS À LA MAISON DE LA POÉSIE #PARIS | Les dates à ne pas manquer !

« Si l’expérience / le désir d’expérimentation, et la connaissance / la volonté de savoir sont deux rapports et attitudes distinctes face à la littérature, disons que je penche plutôt vers le premier. Je me considère comme un cliché du poète, avec toute la panoplie, fleurbleuisme, lunettes rondes et liberté en bandoulière comme une Miss France ; à manger des patates dans ma cabane en faisant la grimace pour ne pas trop ressembler à un poète mangeant des patates dans sa cabane, mais c’est pire alors je ris, et la situation devient à la fois joyeusement désespérée et emblématique. »

Gus Sauzay

Zé, le premier livre de Gus Sauzay, est un poème composé et monté à partir d’éclats autobiographiques, de considérations esthétiques, de vraies et de fausses citations, de récits et de visions autonomes. Le texte n’a pas d’autre loi que celle de sa fantaisie à avancer au travers des matériaux rassemblés.

Tarif : 10 € Adhérent : 5 €

#Culture : MARS À LA MAISON DE LA POÉSIE #PARIS | Les dates à ne pas manquer !

Lui : auteur d’une dizaine de romans dont Le chameau sauvage, Sulak, La petite femelle et, dernièrement, La Serpe, haletante et fascinante enquête et Prix Femina 2017 ; lui qui écrit des phrases irrésistibles telles que : « Je suis comme les bébés, quand la nuit tombe, j’ai besoin d’un whisky ».

Elle : auteure, compositrice, interprète, franco-britannique, déjà huit opus à son actif dont le remuant et émouvant « Mona » qui fut également un spectacle ambitieux et gracieux. Eux deux. Il l’écoute. Elle le lit. Ils se connaissent. Aiment à retrouver dans les oeuvres de l’une et de l’un des miroirs, des échos, des sillons qui se rejoignent silencieusement. Elle lui propose une liste de chansons de son répertoire et il fait le pari de trouver dans ses romans de quoi leur répondre.

Tarif : 20 € Adhérent : 15 €

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

-----------------------

> Réseaux

--------------