#Cinema : Des figues en avril sortira... le 4 avril 2018 ! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Cinema : Des figues en avril sortira... le 4 avril 2018 !

Des figues en avril sortira... le 4 avril 2018!

DES FIGUES EN AVRIL

- réalisé par Nadir Dendoune

- France 2017 - 58 mn

Avec l'incroyable Messaouda Dendoune, et les autres membres de la famille Dendoune, et la participation involontaire de l'émission Les Douze coups de midi de Jean Luc Reichmann.

Les premières dates des avant-premières : • lundi 5 mars (20h) à Stains (Espace Paul Eluard) • mardi 6 mars (20h) à Montpellier (Utopia) • jeudi 8 mars (13h45) à Villeneuve la Garenne (espace André Malraux) • samedi 10 mars (15h) à Villeneuve la Garenne (espace André Malraux) • mardi 20 mars (20h) à Paris (le Louxor) • mercredi 21 mars (19h30) à Aubervilliers (le Studio) en partenariat avec le Bondy Blog • dimanche 25 mars (11h) à St-Ouen-l’aumône (Utopia) • mardi 27 mars à Alès (festival Itinérances) • vendredi 6 avril (20h) à Mantes la Jolie (le Chaplin)

Le film « Des Figues en Avril » dessine le portrait drôle et bouleversant de Messaouda Dendoune, filmé par son fils Nadir. Au delà de la personnalité attachante, malicieuse, déterminée et passionnée de la vieille dame de 82 ans, on la découvre au quotidien dans son deux pièces de l’Ile Saint Denis, ponctué par la présence invisible de l’absent. Elle apprend désormais à vivre seule depuis que son mari Mohand, atteint de la maladie d’Alzheimer, a été placé en maison médicalisée. Messaouda, bercée par ses chanteurs kabyles emblématiques, comme Slimane Azem, raconte avec fierté, sa France des quartiers populaires et le devenir de ses enfants !

#Cinema : Des figues en avril sortira... le 4 avril 2018 !

Cela aurait pu être juste un mec un petit peu célèbre qui a eu envie de faire un film sur sa maman – et cela n’aurait jamais eu vocation à sortir de son smartphone. Mais c’est en fait beaucoup plus que cela. Sans doute parce que Nadir Dendoune est un drôle de zèbre : inattendu, inclassable, ingérable, son parcours parle pour lui. Grandi, comme bien d’autres, dans une famille kabyle dans une cité de l’Ile Saint Denis, il esquive de justesse, grâce aux bonnes rencontres aux bons moments, le parcours classique des jeunes immigrés deuxième génération frappés par le déterminisme social. Sportif mais novice en alpinisme, Nadir Dendoune doit sa notoriété à son ascension en mode « tête brûlée » de l’Everest. Aventure qu’il raconte dans Un tocard sur le toit du monde, gros succès de librairie adapté au cinéma sous le titre L’ascension - 1,2 million d’entrées à la clé

Son livre Nos Rêves de Pauvres (sortie chez Pocket mars 2018) parle de son enfance dans cette France des quartiers populaires des années 80. Des Figues en Avril, la continuation du livre, dessine le portrait drôle et bouleversant portrait de sa mère, Messaouda, que l’on découvre dans le quotidien de son deux pièces cuisine de l’Ile Saint Denis, essentiellement rythmé par la pré- sence invisible de son mari, Mohand, atteint de la maladie d’Alzheimer et placé en Ephad et à qui elle rend visite chaque jour. Au delà de la personnalité attachante, malicieuse, déterminée et passionnée de la vieille dame de 82 ans, le film déroule des thèmes fondamentaux : l’exil intérieur des chibanis, l’immigration, la banlieue, les voyages, le partage, la transmission intergé- nérationnelle… Mais au-delà, Nadir Dendoune raconte le déclassement des classes populaire, toutes origines ethniques confondues. Et tout en réalisant un portrait drôle et tendre de sa mère, Nadir Dendoune fait œuvre historico-sociale essentielle. On en ressort galvanisé et bouleversé.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

----------------------

Xbox Séries S

a - de 300 euros

 

> Réseaux

--------------