Cherbourg-en-Cotentin - Rentrée scolaire 2018 - 2019 - Une ambition la réussite de tous et toutes ! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Cherbourg-en-Cotentin - Rentrée scolaire 2018 - 2019 - Une ambition la réussite de tous et toutes !

Cherbourg-en-Cotentin, rentrée scolaire 2018/2019 : une ambition, la réussite de tous

La rentrée scolaire 2018 des 5 479 élèves cherbourgeois sera marquée notamment par le déploiement du plan numérique et la poursuite de la modernisation des établissements.

Un investissement de 750 000 euros pour cette rentrée qui voit également la mise en place de la nouvelle tarification, plus solidaire et plus équitable, pour la restauration et l’accueil périscolaire.

Engagée dans une démarche d’amélioration de l’accueil des enfants, Cherbourg-en-Cotentin a investi 748 890,92 € dans les travaux d’été. En deux mois, la Ville a effectué plus de 120 opérations de rénovation et d’entretien, en réponse aux besoins des différents établissements.

Benoit Arrivé - Maire de Cherbourg-en-cotentin crédits(c) Ville de Cherbourg

Benoit Arrivé - Maire de Cherbourg-en-cotentin crédits(c) Ville de Cherbourg

« Ce niveau d’investissement sur les chantiers d’été permettra d’accueillir les enfants dans les meilleures conditions. Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Chaque année, les agents municipaux nettoient, réparent et entretiennent les locaux scolaires »

Benoit Arrivé - Maire de Cherbourg-en-cotentin

Les chantiers marquants de l’été

À Tourlaville

Pour cette rentrée 2018, les écoles maternelle Églantine et élémentaire Victor-Hugo fusionnent devenant l’école primaire Marie Ravenel.

Le chantier de la toiture est en cours et les menuiseries extérieures seront prochainement remplacées. L’extension sera livrée début 2019.

Chantier de rénovation : 310 000 € Chantier pour l’extension : 1 977 650 €

« Ce regroupement s’opère sur l’école Églantine qui a été agrandie et rénovée »
« Les travaux ne sont pas totalement achevés. La Ville s’attache à réduire au maximum les contraintes pour que cette rentrée se déroule dans les meilleures conditions pour les enfants mais également pour l’équipe enseignante »

Benoit Arrivé - Maire de Cherbourg-en-cotentin

À Équeurdreville-Hainneville

Dans l’ensemble des salles de classe, des locaux du périscolaire et des dortoirs, des faux plafonds ont été posés. 

Une nouvelle VMC a été installée dans l’établissement.

Dans ce cadre, un nouveau bardage sera posé sur l’enceinte de l’établissement. Peinture et faux-plafonds : 60 000 € Éclairage des classes : 4 000 € Ventilation : 47 016 €

« Nous avons donné un coup de jeune à l’école maternelle Pauline Kergomard »
« Les salles de classes ont été également repeintes et l’éclairage revu »
« La Ville poursuit sa démarche de réduction des dépenses énergiques. Elle passe par le renforcement de l’isolation de nos bâtiments »

Benoit Arrivé - Maire de Cherbourg-en-cotentin

À Cherbourg-Octeville

A l’école Alma, les élèves découvriront lundi des sanitaires flambant neufs au rez-de-chaussée et surtout le nouveau jeu de la cour de récréation.

Cette école a bénéficié de travaux de numérisation. 

Sanitaires : 50 000 € Remplacement du jeu et de la pose d’un banc dans la cour : 30 550 € Travaux de numérisation : 17 160 €

« Préconisés en priorité pour les écoles élémentaires, la Ville va au-delà en permettant à la totalité des enfants cherbourgeois de disposer de ces nouveaux outils. En 2018, les 39 classes de maternelles de Cherbourg-Octeville seront équipées »

Benoît Arrivé.

À Querqueville

La classe Bois haut de l’école maternelle

Le Bois a bénéficié de toutes les attentions des équipes de la Ville. 

Peinture, faux plafonds et luminaires : 4 000 € Rideaux : 3 000 €

« Cette salle a fait peau neuve avec notamment une nouvelle peinture, la pose de faux plafonds et de nouveaux luminaires. Les rideaux ont été également changés »

Benoît Arrivé.

À La Glacerie

C’est un chantier d’envergure qui a été conduit cet été à l’école Henri Menut avec la rénovation d’une partie de la toiture.

Ces travaux seront principalement réalisés pendant les petites vacances pour le confort des élèves.

Remplacement de la toiture (tranche 1 & 2) : 100 000 €

Remplacement des serrures, cylindre et boîtier de commandes des accès : 600 € Traçage de la cours de l’école : 600 €

D’autres chantiers importants ont été conduits dans les établissements suivants : * école maternelle François Mitterrand, Équeurdreville-Hainneville : reprise du plafond, de l’éclairage et de la VMC de salles de classe (7 200 €) * école primaire François Mitterrand, Équeurdreville-Hainneville : installation d’un nouveau transformateur (109 900 €) * l’école des Fauvettes, Querqueville : remplacement de la clôture et du portillon (4 500 €) * école Gibert Zola, Cherbourg-Octeville : refonte de la cuisine (25 000 €) * école Hameau Noblet, Cherbourg-Octeville : installation d’un vidéophone à l’entrée principale (10 472 €) et déplacement de la salle informatique (7 500 €) * école Voltaire de Tourlaville : remplacement de rideaux (4 800 €) * école Pauline Kergomard, La Glacerie : sécurisation des portes intérieures (2 400 €)

« Le bâtiment bénéficiera d’autres chantiers au cours de l’année scolaire comme le renforcement de son isolation, le remplacement des menuiseries, des sols et de nouvelles peintures extérieures »,

Benoît Arrivé

Une rentrée en toute sécurité

Plus que jamais la sécurité est au cœur des préoccupations de Cherbourg-en-Cotentin et de l’Éducation nationale. La Ville a ainsi engagé un travail de sécurisation de ses bâtiments en surélevant ou en renforçant les clôtures et portillons, en posant des films opaques sur les fenêtres des dortoirs et des salles de classe…

Cherbourg-en-Cotentin poursuit également son chantier d’installation d’alarme PPMS (sonnerie différenciée permettant de déclencher une alerte spécifique en cas d’intrusion) : * école Bellevue, La Glacerie, * groupe scolaire Émile Zola, Tourlaville, * écoles primaire et maternelle Léon Blum et école maternelle François Mitterrand, Équeurdreville-Hainneville, * école primaire Les Courlis et groupe scolaire Paul Bert, Querqueville, * écoles Baquesne, Hameau Noblet, Paul Nicolle, Jean Jaurès, Lucien Goubert et Robert Doisneau, Cherbourg-Octeville.

« Deux classes, situées en rez-de-chaussée testeront cette année des films sans tain sur leurs vitres (Paul Nicolle et Jean Jaurès, Cherbourg-Octeville). Ce traitement permet de conserver une bonne luminosité dans la pièce. En fonction des retours, le dispositif pourra être étendu aux autres établissements »,

Benoît Arrivé.

Le numérique au service de la pédagogie

Internet, tablettes tactiles, vidéoprojecteur… les écoles de Cherbourg-en-Cotentin s’ancrent désormais dans l’ère du numérique. La Ville et l’Éducation nationale poursuivent leur collaboration pour le développement de ces pratiques. 

Ce partenariat avec l’Éducation nationale permet de définir, de manière concertée avec les enseignants, les besoins d'équipements en matériels numériques et informatiques. Après les élèves des écoles élémentaires, c’est au tour des plus petits de pouvoir profiter des dernières technologies.

 En lien avec le plan École numérique, des travaux de câblage ont été conduits dans de nombreux établissements : * Émile Zola (19 712,45 €), Émile Doucet (12 051,18 €) et Jules Ferry (18 777,41 €), Tourlaville * aux écoles primaires Léon Blum (12 340,44 €), Jean Goubert (819,84 €) et François Mitterrand (19 176,77 €), Équeurdreville-Hainneville * au groupe scolaire Paul Bert (15 827,70 €), Querqueville * Bayet (7 828 €), Paul Nicolle (9 406 €), Baquesne (652€), Hameau Noblet (384 €), Goubert (820 €), Robert Doisneau (11 023 €), Alma (17 110 €), Les Coquelicots (14 765 €), Les Tournesols (17 393 €), Asselin-Dujardin (10 891 €), Fraternité (1 845 €), Jean Jaurès (13 310 €), La Polle (802 €), Les Roquettes (1 002 €), Simone Veil (14 966 €), Cherbourg-Octeville. Chaque classe est équipée d’un nouveau tableau blanc, d’un vidéoprojecteur et d’un visualiseur. Chaque enseignant aura également un ordinateur portable.

« D’ici à deux ans, l’ensemble des écoles de Cherbourg-en-Cotentin sera entièrement équipé »,
« À Cherbourg-Octeville, un groupe de travail associant les directeurs sera mis en place à la rentrée, afin de choisir le modèle de tablettes à acquérir pour les maternelles. Cette réflexion sera suivie d’une expérimentation avant l’extension à toutes les écoles maternelles de Cherbourg-en-Cotentin en 2019-2020

Benoît Arrivé

Un engagement : la réussite et l’accueil de tous !

Cherbourg-en-Cotentin a mis en place le dédoublement des classes de CE1 en REP+. Les CP continuent de bénéficier de ce dispositif instauré par le Gouvernement en 2017. Le dédoublement concerne les écoles Baquesne et Noblet de Cherbourg-Octeville.

Afin de favoriser l’intégration d’enfants en situation de handicap, la Ville a décidé d’ouvrir les portes de deux de ses écoles primaires, Robert Doisneau et Jean Jaurès situées à Cherbourg-Octeville, à des classes délocalisées d’Instituts Médico Éducatifs (IME).

La première accueille depuis septembre 2006 une classe de 10 enfants de l’IME Jean Itard âgés de 6 à 10 ans en situation de handicap mental, encadrés par deux éducatrices spécialisées de l’Institut. La seconde peut accueillir jusqu’à 9 enfants issus de l’IME de la Fondation du Bon Sauveur au sein de l’école élémentaire Jean Jaurès. Ces jeunes autistes âgés de 6 à 14 ans sont encadrés par une éducatrice spécialisée et une enseignante de l’Éducation nationale. Et, à la rentrée 2014, une classe maternelle pour les 3-6 ans a été ouverte à Robert Doisneau. Des classes ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire) sont ouvertes sur Cherbourg-Octeville, Tourlaville et Équeurdreville-Hainneville, afin de permettre une scolarisation de proximité aux élèves concernés. 

Cherbourg-Octeville poursuit son expérience des clubs Coup de Pouce dans les écoles Baquesne, Noblet, Robert Doisneau, La Polle, Jean Jaurès et Fraternité (éducation prioritaire et quartiers politique de la ville).

Une trentaine d’élèves de CP bénéficie d’un accompagnement particulier dans l’apprentissage de la lecture.

Dans plusieurs communes déléguées une aide aux leçons est proposée par des bénévoles en lien avec les écoles.

Un dispositif d’accueil pour les élèves allophones ouvrira ses portes à la rentrée à l’école Fraternité de Cherbourg-Octeville.

Son objectif : apprendre la langue française à l'écrit et à l'oral, ainsi que les us et coutumes de notre pays, sa civilisation et sa culture. 

« Grâce à la réactivité de la Ville, les classes ont pu être rapidement aménagées et ont bénéficié du déploiement numérique »,
« Ces classes, qui accueillent 12 élèves au maximum, permettent aux enfants en situation de handicap de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire ordinaire, au sein de l’école »,
« Pour ces enfants qui viennent juste d’arriver en France, l’école est le lieu déterminant pour favoriser leur intégration sociale, culturelle et à terme professionnelle »
« Les résultats sont très satisfaisants car le club a permis aux enfants d’améliorer de façon notable leur rapport avec l’écrit et plus globalement avec l’école »

Benoît Arrivé

L’accueil des élèves australiens se poursuit également avec à ce jour 15 élèves inscrits à Gibert-Zola, un à l’école Alma, deux au collège Charcot et un au lycée Grignard.

 Des temps d’activités périscolaires dans la continuité Cherbourg-en-Cotentin a réaffirmé son engagement en février 2018 en faveur de la réussite des élèves, en faisant le choix de proposer des rythmes adaptés aux apprentissages fondamentaux. Aussi les TAP (temps d’activités périscolaires) sont maintenus dans leur fonctionnement actuel à l’exception de Tourlaville. La commune déléguée a souhaité apporter quelques évolutions au dispositif.

 Les nouveaux rythmes pour Tourlaville seront : * 8h30-11h30 et 13h30-16h trois fois par semaine * 8h30-11h30 et 13h30-15h 1 fois par semaine avec un TAP de 15h à 16h * 9h-12h le mercredi. L'accueil périscolaire est disponible de 16h à 18h.

À Cherbourg-Octeville, les enfants découvriront de nouvelles activités comme le trampoline, la réalisation de films d’animation sans caméra, les gestes de premiers secours, le chant chorale…

À La Glacerie, le fil conducteur de l’année sera la solidarité. Restauration et périscolaire : des nouveautés !

À compter de cette rentrée, les tarifs de la restauration et de l’accueil périscolaire ont été harmonisés à l’échelle de Cherbourg-en-Cotentin. 

Les nouveaux tarifs prennent en compte les ressources et la composition de la famille.

La gratuité, déjà appliquée pour la cantine aux bénéficiaires du RSA, est non seulement conservée, mais également étendue sur tout le territoire pour les activités périscolaires. L’heure de garde varie entre 0,40 € et 2,50 €. Pour la cantine, le repas coûte entre 1,20 € et 5,80 €. Un simulateur en ligne est à disposition des familles sur le site internet de la Ville.

Chacun peut y calculer rapidement ses tarifs scolaires. Les modalités de facturation et de paiement restent inchangées. La Glacerie mettra en place à la rentrée des activités durant la pause méridienne.

 La rentrée 2018/2019 en quelques chiffres Les effectifs globaux de cette rentrée 2018/2019 sont consolidés et le nombre de classe reste favorable aux élèves.

 5 479 élèves sont scolarisés cette année dans les établissements scolaires publics de Cherbourg-en-Cotentin, dont 2 140 en maternelle et 3 339 en élémentaire (1er degré hors ULIS). (Chiffres en date du 27 août). L’effectif total à la rentrée 2017 était de 5 560 élèves.

Cherbourg-en-Cotentin compte 44 établissements : 13 écoles maternelles, 13 écoles élémentaires, 18 groupes scolaires

Les mesures sur la carte scolaire : À Cherbourg-Octeville : * avec le dédoublement des CE1 en REP + : ouverture de deux postes à l’école Baquesne et un à l’école Noblet * école maternelle

Les Tournesols : suppression d’un poste * groupe scolaire Fraternité : ouverture d’une unité allophone * école Jean Goubert : ouverture d’un poste * école Albert Bayet : fermeture d’un poste

À Querqueville : * école Les Courlis : ouverture d’un poste

À Tourlaville : * maternelle Ferdinand Buisson : fermeture d’une classe * groupe scolaire Jules Ferry : fermeture d’une classe

À Équeurdreville-Hainneville : * école Léon Blum maternelle : ouverture définitive d’un poste * école François Mitterrand élémentaire : fermeture d’une classe * fusion administrative des écoles Le Corre – Ferry, Les Avoynes et Jean Macé.

La Ville change, la carte scolaire doit s’ajuster Aujourd’hui, le projet municipal fait de l’éducation et de la jeunesse une priorité pour le bien-être et la réussite de tous les enfants.

« Nous comptons aujourd’hui 44 écoles publiques, réparties selon une carte scolaire caduque, ne prenant pas en compte la création de la commune nouvelle », précise Benoît Arrivé. Le patrimoine scolaire est constitué majoritairement de bâtiments construits avant les années 60, nécessitant de nombreux travaux d’aménagement et de rénovation.

Une nouvelle carte scolaire permet, entre autres, une meilleure répartition du nombre d’élèves, allégeant les classes surchargées et redynamisant des écoles en perte d’effectif. La Ville travaillera dès la rentrée avec l’Inspecteur d’Académie et le directeur des services départementaux de l’Éducation nationale de la Manche sur ce projet qui s’inscrira dans le temps. 

« Comme l’an dernier, la Ville met à disposition une intervenante bilingue 8 heures par semaine pour accompagner les élèves et leurs familles »
« L’organisation des TAP est allégée avec désormais un seul créneau par semaine contre trois précédemment. Les activités auront toujours lieu en fin de journée et les enfants pourront choisir entre plusieurs thématiques »
« Chaque commune déléguée favorise, par la richesse et la diversité de ces ateliers TAP, l’accès de tous les enfants aux pratiques culturelles, artistiques et sportives »
« Nous avons mis en place un système basé sur l’équité. Un principe solidaire qui permet à tous de contribuer en fonction de ses moyens », affirme Benoît Arrivé.
« Temps de repos, sports, jeux… seront proposés aux enfants, fréquentant la cantine. L’objectif est de favoriser leur expression durant ce temps convivial »
« Comme l’an dernier, certaines communes déléguées enregistrent des baisses qui sont compensées par des effectifs à la hausse sur d’autres territoires »
« Cherbourg-en-Cotentin doit rationnaliser et moderniser son offre éducative. Aussi, nous avons décidé de définir un schéma directeur des écoles publiques jusqu’à l’horizon 2026. Il s’appuiera notamment sur une nouvelle carte scolaire à l’échelle de la commune nouvelle, intégrant les opérations d’habitat à venir. Il est nécessaire de réajuster les secteurs géographiques, tout en maintenant une cohérence de territoire »
« Projets éducatifs de territoire, rénovation, sécurisation et entretien des établissements, classes numériques en maternelle et primaire, activités périscolaires innovantes, solidarité et équité des nouveaux tarifs, carte scolaire… la Ville investit, innove et modernise ses écoles publiques au service de la réussite de chaque enfant »

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

 

> Réseaux

---------------