#Manche - Hommage de Marc Lefèvre à Bernard Tréhet - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Manche - Hommage de Marc Lefèvre à Bernard Tréhet

Hommage de Marc Lefèvre à Bernard Tréhet

Hommage à Bernard Tréhet Église de Brécey, jeudi 30 août 2018

#Manche - Hommage de Marc Lefèvre à Bernard Tréhet

Monsieur le Préfet,
Monsieur le ministre,
Mesdames et messieurs les représentants des autorités,
Madame Tréhet, chers enfants
Chers amis ici présents
Cher Bernard,
Jamais nous ne pouvions imaginer de nous retrouver si prématurément dans
cette église de Brécey, aux côtés de ton épouse Geneviève, de tes fils Pascal,
Fabrice et Joffrey, et de tes petits-enfants pour t'adresser un dernier adieu ?
Tous ici présents, nous vivons dans une sorte de sidération depuis quelques
jours. Comment pouvoir supposer une disparition aussi précoce, aussi subite ?
Comment imaginer que demain nous ne croiserons plus ton regard et ton
sourire parfois malicieux au détour d'un couloir ou en partageant la même
table à la maison du Département ?
Bernard et moi étions entrés ensemble en mars 1998 dans ce qui s'appelait
alors le conseil général de la Manche. Ensemble, nous avons travaillé avec
deux présidents, Jean-François Le Grand et Philippe Bas. Pendant ces vingt
années aux côtés de Bernard, j'ai pu à de nombreuses reprises apprécier ses
très nombreuses qualités, son immense culture, sa curiosité intellectuelle, son
caractère bien trempé mais aussi sa passion et son incroyable engagement
pour l'action publique et pour tous ceux qu'il côtoyait au quotidien, ses
convictions affirmées, parfois iconoclastes et hors de la pensée unique Il n'était jamais dans la tiédeur ou l'entre-deux mais toujours dans le
mouvement, l'analyse et la proposition.
Travailleur infatigable, il n'a jamais ménagé sa peine pour son territoire de
Brécey, pour ses intercommunalités et pour la Manche. Passionné du
développement économique, homme d'idée, Bernard Tréhet s'est battu toute
sa vie pour développer le dynamisme de sa ville, de son territoire et de la
Manche. Il était un entrepreneur, un bâtisseur dans l'âme : ses réalisations
sont toutes là pour en témoigner au prix parfois d'une audace et d'une
opiniâtreté hors du commun, il était capable de faire aboutir des projets qui
semblaient à d'autres hors de portée.
Bernard ne disait jamais "C'est impossible" mais "par quels moyens et avec qui
puis-je y parvenir ?" Parfois la route est rude quand on a raison trop tôt.
Ces qualités d'analyse, de proposition et d'action, il les a mises au service des
autres, que ce soit dans son engagement professionnel, notamment ici au
collège de Brécey, ou dans tous ses mandats électifs de la commune, des
communautés de communes successives et bien entendu du Département. Il
était aussi un ardent défenseur de la province et de la ruralité : « penser global
certes, mais agir au local ».
Ainsi, Bernard Tréhet était un homme passionné par l'art, par tous les arts. En
créant le Carrefour des Arts à La Chapelle-Urée, il avait mis en application une
de ses convictions selon laquelle l'art n'est pas réservé aux grandes villes.
Avec Pierre Aguitton, alors président du conseil général de la Manche, il avait
œuvré à faire du château du Logis de Brécey un haut lieu de la culture dans la
Manche, à un endroit où on ne l'attendait pas.
Pari gagné !
Les vernissages des expositions dans ces lieux rassemblaient un public très
divers, du galériste renommé au Manchois anonyme attiré par cet art qui
venait à lui. Cette passion, il en a aussi fait bénéficier le Département, en
s'investissant pleinement dans sa fonction de président de la commission
culture, ensuite comme président de celle des affaires économiques et enfin à
la tête des Solidarités.
Bernard Tréhet était de ceux qui recherchent le pouvoir non pas pour être
mais pour faire.
Dans chacune de ces fonctions, professionnelles et électives, il n'a eu de cesse
d'œuvrer pour le bien commun, l'intérêt supérieur de ceux pour lesquels il
avait été élu
Car Bernard était ainsi.
Derrière une façade qui pouvait parfois apparaître un peu distante, volontiers
provocatrice même, il révélait un cœur énorme, il témoignait d'une attention à
l'autre, d'un souci constant de chacun. Humaniste pratiquant, il avait une vraie
foi dans l'Homme. Son intérêt et son engagement très personnels notamment
pour l'insertion de ses concitoyens les plus en difficulté en témoignent.
Et tous peuvent en attester, il ne laissait pas indifférent, réjouissait souvent ses
interlocuteurs par sa vaste culture et son humour.
Lors de réunions de travail sur des sujets compliqués, il savait revenir à
l'essentiel et pousser chacun dans ses retranchements et jusqu'au bout de sa
réflexion pour aboutir ensemble à la meilleure décision possible.
Bernard Tréhet était un homme de valeurs, il était fermement attaché à ses
convictions, souvent combatif, il appréciait le débat contradictoire. Son verbe
était parfois haut, sa plume toujours précise, la formule travaillée et calibrée.
Fruits d'un long travail d'investigation, de minutie, les billets dominicaux de
son blog permettaient de déceler le fond de sa pensée. S'il n'avait pas sa
langue dans sa poche, il savait écouter ses interlocuteurs.
C'était tout cela Bernard Tréhet : un personnage iconoclaste, surprenant,
bousculant, voulant à toutes forces tirer chacun vers le haut. Bernard était un
homme d'envies, un homme qui donnait envie.
Les membres de la commission des Solidarités au conseil départemental
resteront orphelins de ton sourire, de l'engagement que tu leur faisais
partager lors de vos réunions de travail au service des habitants de la Manche
Cher Bernard, ton décès nous a tous plongés dans une grande stupeur et une
inconsolable tristesse.
Je n'arrive pas, et je sais que tous les autres conseillers départementaux me
rejoignent, ils me l'ont d'ailleurs dit et écrit, je n'arrive pas à imaginer la
prochaine session de notre assemblée le 28 septembre prochain sans ta
présence, là, presque exactement en face de moi, à guetter ton léger
mouvement de main pour demander la parole et à attendre tes interventions
parfois inattendues mais jamais agressives même quand le débat était
passionné. Nous te rendrons hommage à cette occasion.
Marie-Hélène Fillâtre, avec qui tu avais sollicité et remporté le scrutin des
électeurs, Anne Harel, qui partageait avec toi la présidence de la commission
des Solidarités, et tous les autres élus du Département se joignent à moi pour
te saluer une dernière fois. Bernard, tu étais le doyen de notre assemblée, à ce
titre, tu as accueilli et guidé dans notre hémicycle les nouveaux élus. Il sera
difficile de te remplacer. Tous peuvent reprendre le bel hommage d'un de nos
anciens collègues dans notre hémicycle : "je l'aimais bien".
Bernard, nous sommes fiers d'avoir été tes collègues et j'espère un peu plus,
des amis fidèles.
Mes dernières pensées se tournent vers ta famille, ton épouse, tes enfants et
petits-enfants.
Merci et adieu Bernard

Hommage de Marc Lefèvre à Bernard Tréhet

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

 

> Réseaux

---------------