#Photographie - #Deauville - PLANCHE(S) CONTACT #9 découvrez et prenez date ! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Photographie - #Deauville - PLANCHE(S) CONTACT #9 découvrez et prenez date !

PLANCHE(S) CONTACT #9

Découvrez et prenez date !

Dans un peu plus d’un mois maintenant, la photographie va s’installer à Deauville. In, Off, Carte Blanche, rétrospective : 12 photographes ont arpenté la ville cet été pour exposer au Festival Planche(s) Contact leur vision singulière de son identité. L’inscription des corps dans la ville est un thème qui revient souvent cette année.

Du 20 octobre au 25 novembre 2018.

PLANCHE(S) CONTACT #9 FESTIVAL DE CRÉATIONS PHOTOGRAPHIQUES À DEAUVILLE 20 OCTOBRE > 25 NOVEMBRE 2018

Dans une démarche qui a tenté nombre de photographes, le Festival Planche(s) Contact, créé en 2010, s’est donné pour thématique l’exploration et la restitution de tout ce qui constitue l’identité d’une ville. Année après année, le Festival suscite et associe les regards croisés de photographes reconnus, de photographes émergents et de jeunes talents. Les expositions créées abordent différentes écritures photographiques, dans des registres qui invitent le portrait, le reportage, la photographie de rue, le nu, le paysage, les fictions et les mises en scènes photographiques, la nature morte, la mode, l’architecture, les recompositions, le détournement, l’installation… Pour compléter cette programmation, le festival s’accompagne d’un OFF, espace donné aux photographes amateurs et semi-professionnels amoureux de Deauville ; d’un concours photographique – le Concours de la 25e heure Longines, et d’un cycle d’actions de médiation et d’événements à destination des scolaires et du grand public.

Crédits (c)  ISABEL MUÑOZ

Crédits (c) ISABEL MUÑOZ

« MI-HOMME, MI-BÊTE » PAR ISABEL MUÑOZ

Isabel Muñoz a choisi de travailler autour du cheval et de la mer. La musculature en relief, le pelage ras, l’oeil saillant, le cheval intrigue depuis toujours la photographe. Ses images illustrent avec puissance et élégance la fusion entre l’homme, le cheval, l’eau. Une vingtaine de tirages en plans serrés à découvrir au Point de Vue.

Crédits (c) ISABELLE CHAPUIS

Crédits (c) ISABELLE CHAPUIS

« ANITYA » PAR ISABELLE CHAPUIS

Tandis que le sable devient une denrée rare et que les plages du monde se dénudent, les vagues de Deauville, elles, le ramène sur sa plage qui ne cesse de grandir. C’est sur ce matériau, riche en symboliques fortes, qu’Isabelle Chapuis a choisi de porter son regard. Dans son bel imaginaire, les corps recouverts partiellement de sable, évoquent des sculptures. Associant grain de peau et grains de silice, ses variations toujours graphiques de baigneurs et baigneuses se révèlent dans d’étranges recouvrements.

A découvrir dans la cour des Petits bassins (Près de la Place Claude Lelouch)

Crédits (c) LIZ HINGLEY

Crédits (c) LIZ HINGLEY

« LA CHATONNIERE DE DEAUVILLE »

PAR LIZ HINGLEY

À Deauville, un passage pour piétons relie la crèche des tout petits et le foyer des anciens. Liz Hingley, a été séduite par cette proximité. Pour Planche(s) Contact, elle a suscité des moments de rencontres et d’échanges entre les deux générations. Au-delà d’une démarche anthropologique ou sociale, il s’agit surtout de révéler en photographie, dans leurs vérités ou leurs spontanéités, les échos que se font ces deux segments de vie. Des rencontres à voir à la Chatonnière.

Crédits (c) YUSUF SEVINÇLI

Crédits (c) YUSUF SEVINÇLI

« VENT DE POUSSIÈRE » PAR YUSUF SEVINÇLI

La plage de Deauville est un micro-univers autonome mesurant 650 mètres d'Ouest en Est. Juste à côté du centre-ville et pour autant si éloignée, mentalement et émotionnellement. Yusuf Sevinçli transcrit l’harmonie qui se dégage de ces éléments par des photographies contrastées, charbonneuses, avec du grain,toujours lumineuses et emplies d’une étrange poésie. Ses images seront exposées sur la promenade Lucien Barrière.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

-----------------------

Sarah Brightman

-----------------------

Promo Gaming 

LG OLED HDMI 2.1

Compatible PS5 et Xbox Series X

LG OLED 55B9 au meilleur prix ! Compatible HDMI 2.1 Xbox Series X et PS5

 

> Réseaux

--------------