Une délégation de la Manche au Québec et aux Îles de la Madeleine - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Une délégation de la Manche au Québec et aux Îles de la Madeleine

Une délégation de la Manche au Québec et aux Îles de la Madeleine

COOPÉRATION AVEC LES ÎLES DE LA MADELEINE À GASPÉ : UNE DÉLÉGATION DE LA MANCHE VISITE LE CENTRE DE RECHERCHE NERGICA ET L’USINE DE FABRICATION DE PALES D’ÉOLIENNES LM WIND POWER

Du 8 au 16 septembre 2018, une délégation manchoise emmenée par le Président du conseil départemental, Marc Lefèvre, se rend au Québec et aux Îles de la Madeleine avec qui le Département est jumelé.

Au programme : développement de nouvelles coopérations avec les Îles et élaboration d’un futur programme de rencontres, échanges sur la politique d’attractivité et le modèle développé par chacune des collectivités, participation à un colloque international sur la transition énergétique et les micro-réseaux.

Un déplacement qui a commencé par une halte en Gaspésie afin de visiter le centre de recherche Nergica et l’usine de fabrication de pales d’éoliennes LM Wind Power.

Etape 1 : Visite du centre de recherche Nergica (Rivière-au-Renard) et de l’usine de fabrication de pales d’éoliennes LM Wind Power à Gaspé.

Du 8 au 16 septembre 2018, une délégation manchoise se déplace aux Îles de la Madeleine. Menée par Marc Lefèvre, Président du Conseil départemental de la Manche, elle se compose également de Christine Lebacheley, viceprésidente déléguée à l’Éducation et à la Jeunesse, en charge des Relations internationales ; Valérie Nouvel, viceprésidente déléguée à la Transition énergétique, à l’Environnement et à l’Innovation ; Patrice Pillet, vice-président délégué à l’Attractivité économique et à l’Agriculture, Président de l’agence d’attractivité Latitude Manche ; Jean Lepetit, conseiller départemental, chargé de la Mer et du Littoral, Maire de Saint-Vaast-la-Hougue ; Benjamin Tétart, directeur de l’agence d’attractivité Latitude Manche.

Des techniciens de la collectivité complètent la délégation.

Au menu : développement de nouvelles coopérations avec les Îles de la Madeleine dont on fêtera l’année prochaine le 25e anniversaire du jumelage, échanges sur le modèle d’attractivité développé par chacune des collectivités et participation à un colloque international sur la transition énergétique organisé sur les iles.

Une délégation de la Manche au Québec et aux Îles de la Madeleine

Nergica est un centre de recherche appliquée qui stimule l’innovation en matière d’énergies renouvelables à travers des activités de recherche, d’aide technique, de transfert technologique et d’accompagnement aux entreprises et aux communautés. Connu jusqu’à tout récemment sous le nom de TechnoCentre éolien, Nergica est actif depuis bientôt 20 ans dans la filière des énergies renouvelables et agit comme centre collégial de transfert de technologie affilié au Cégep de la Gaspésie et des Îles

« Le futur de l’énergie, c’est l’électricité. Et le futur de l’électricité ce sont les énergies renouvelables ainsi que le stockage de l’énergie produite, explique Frédéric Côté, Directeur général de Nergica. Il y’a donc tout lieu de développer la recherche appliquée dans ces domaines et c’est ce que nous faisons dans notre centre. Il s’agit d’un site test avec des installations uniques dédiées aux énergies renouvelables, organisé de manière à impliquer les entreprises sur des thématiques variées ». Cela se traduit pour l’éolien par des mesures sur les phénomènes aérodynamiques, par l’optimisation de la performance des centrales éoliennes, le travail en vue d’une favorisation d’une production accrue en climat froid avec notamment des expériences de l’effet du givre sur les pales, par de meilleures pratiques en opération et maintenance, etc. Nergica contribue aussi à l’intégration optimale du solaire photovoltaïque et teste également la technologie des micro-réseaux, c’est-à-dire les réseaux autonomes de production d’électricité.

« Les collectivités mais aussi les citoyens, jouent un rôle clé pour la transition énergétique, a indiqué Marc Lefèvre, Président du Conseil Départemental de la Manche. Les premières en tant que facilitateur et démonstrateur pour aider au développement des technologies, les seconds dans leur mode de consommation de l’énergie passant notamment par l’amélioration du bâti. Nous avons fait le choix dans la Manche de favoriser l’émergence des énergies décarbonées et des énergies renouvelables. Il est rassurant de voir qu’ailleurs aussi on a des défis similaires, des problématiques communes et des réponses qui vont dans la même direction. Ces rencontres permettent de confronter nos démarches pour bâtir un futur plus durable »

En 2017, LM Wind Power, entreprise danoise et filiale de General Electric, un des leaders mondial de la fabrication de pales d’éoliennes, annonçait son intention d’ouvrir une nouvelle usine de pales pour le marché de l’éolien en mer à Cherbourg. L’usine, construite sur un site aménagé par Ports Normands Associés (PNA), autorité portuaire qui regroupe notamment la Région Normandie et le Département de la Manche, devrait démarrer sa production début 2019 avec une centaine d'employés. Les recrutements se poursuivront en 2019 et en période de pleine production, l'usine devrait accueillir plus de 550 personnes pour une activité qui pourrait créer jusqu'à 2 000 emplois indirects dans la région. Cette usine de 25 000 m², la plus grande du groupe, pourra produire la pale la plus longue du monde d'une longueur de 107 mètres, l'Haliade-X de 12 MW. Elle a été conçue pour servir tous les clients du marché mondial des pales d’éoliennes en mer. Avec Cherbourg, LM Wind Power comptera quinze usines dans le monde employant 10 000 collaborateurs au Brésil, au Canada, en Chine, au Danemark, en Inde, en Pologne, en Espagne, en Turquie et aux Etats-Unis. L’occasion de visiter celle de Gaspé.

Construite en 2005 à Gaspé, LM Wind Power Canada est passée de 180 à 475 employés en quelques années. Sa méthode : un centre de formation performant qui fait que 53% des employés représentant 20 nationalités différentes ont aujourd’hui moins d’un an d’expérience. Chaque usine en dispose d’un et Cherbourg aura aussi son centre de formation d’excellence, l’occasion de fournir un nombre d’employés hautement qualifiés. Aujourd’hui, l’usine de Gaspé fabrique entre 20 et 25 pales par semaine.

L’étape à Gaspé a aussi permis à la délégation de se pencher sur une thématique commune avec le département de la Manche : la pêche et l’aquaculture.  Gim Xport a fait la présentation de son activité de soutien aux exportations grâce à son expertise en commercialisation des produits de la mer. Dans cette région à la ressource abondante, et avec comme produit phare le homard, le principal défi est en effet la commercialisation et l’exportation à l’international.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

-----------------------

> Réseaux

--------------