#Cherbourg - Travaux a la Cité de la mer ! Détails - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Cherbourg - Travaux a la Cité de la mer ! Détails

La Ville de Cherbourg-en-Cotentin a entamé un important programme de travaux à La Cité de la Mer afin de moderniser cet équipement scientifique et touristique majeur du territoire, et valoriser le patrimoine emblématique exceptionnel qu’incarne l’ancienne gare maritime transatlantique.

Un investissement de plus de neuf millions d'euros pour continuer à faire de ce site une destination attractive et incontournable de Cherbourg-en-Cotentin.

A noter : La Cité de la Mer demeure ouverte pendant les travaux.

Le Redoutable et l'espace Titanic, retour à Cherbourg restent accessible. Et depuis le 1er octobre,La Cité de la Mer accueille une exposition temporaire dédiée aux expéditions menées depuis plus de dix ans par la goélette TARA.

Reconversion exemplaire d’un patrimoine historique, la gare maritime transatlantique de Cherbourg, inaugurée en 1933, abrite La Cité de la Mer depuis 2002 et accueille, en moyenne, plus de 200 000 visiteurs par an au cœur d’une scénographie dédiée à l’aventure de l’Homme sous la mer.

Son exploitation implique un double objectif : mettre en lumière un monument aujourd’hui classé, propriété de la Ville de Cherbourg-en-Cotentin, tout en proposant un parcours scientifique et ludique attractif, mission déléguée à la SAEML La Cité de la Mer.

Pour ce faire, la Ville de Cherbourg-en-Cotentin a lancé un vaste chantier décliné autour de deux axes : la restauration de la Grande Halle et la modernisation de la scénographie du Pavillon des Expositions Permanentes.

« L'ensemble de ces travaux s'élève à plus de neuf millions d'euros hors taxes, souligne Benoît Arrivé. Ils permettront de redonner plus d'homogénéité aux façades de La Cité de la Mer, de traiter les problèmes d'étanchéité et de moderniser le Pavillon des Expositions Permanentes en offrant un voyage dans le monde des porfondeurs à la recherche de l'origine de la vie. L'État, la Région et le Département nous soutiennent dans ces investissements indispensables à l'attractivité de notre territoire. »

#Cherbourg - Travaux a la Cité de la mer ! Détails

« La Cité de la Mer demeure ouverte au public durant les travaux, rappelle Bernard Cauvin, Président de La Cité de la Mer. Le Pavillon des Expositions Permanentes et ses aquariums sont fermés jusqu'au printemps mais Le Redoutable et l'espace Titanic, retour à Cherbourg sont accessibles comme d'habitude. Et pour continuer de proposer une offre dédiée à l'océan, nous accueillons, depuis le 1er octobre, cinq containers maritimes abritant une exposition dédiée aux expéditions menées depuis plus de dix ans par la fameuse goélette TARA. De l'Arctique au Pacifique, en passant par la Méditerranée, cette exposition emmène à la découverte du plancton et du corail, et démontre le rôle indispensable du micro-monde océanique. »

NOUVELLE JEUNESSE POUR LES FAÇADES DE LA GRANDE HALLE

Ancienne halle ferroviaire de la gare transatlantique, la Grande Halle de La Cité de la Mer est aujourd‘hui divisée entre une nef d’accueil dans laquelle sont présentés des engins d’exploration des grands fonds marins, et une halle dédiée à accueillir de grands événements. Ses façades et sa toiture nécessitent diverses interventions, de la maçonnerie de rampe à la fermeture de grands ensembles vitrés, en passant par la mise en place de signalétique.

 

Sur la façade nord-ouest

Les travaux, à la marge du chantier, concernent les trois châssis grands jours situés au premier étage de la passerelle d’accès à la salle des pas perdus, mis en œuvre en 2002 par le Studio Milou. Dans un intérêt d’uniformisation, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) et l’Architecte des Bâtiments de France (ABF) ont demandé que ces châssis soient remplacés par des éléments en claustras béton préfabriqués.

 

Sur la façade sud-ouest

Cette façade est actuellement composée de maçonnerie et d’ouvrants provisoirement bouchés par des structures en acier galvanisé supportant des bâches. Ce dispositif sera remplacé par des claustras béton préfabriqués permettant d’obtenir un résultat homogène sur l’ensemble de la façade ouest, du nord au sud, afin de lui redonner sa splendeur d’antan, dans l’esprit 1920, en harmonie avec la modénature de briques et pierre formant la qualité et le style de l’édifice.

 

Sur la façade sud-est

Cette façade est composée d’un soubassement en pierre et de larges baies libres provisoirement bouchées par le même dispositif que celui qui orne actuellement la façade sud-ouest. Les dimensions de ces baies libres, bien plus conséquentes, nécessitent une intervention de deux corps d’état distincts pour mettre en œuvre des menuiseries à l’identique du traitement de la façade sud. Le style existant de la façade actuelle n’est pas celui de la première construction de 1920, comme la façade ouest, mais de 1952, suite à la reconstruction d’après-guerre

 

Sur les grands éléments de la façade est

Cette zone comporte une partie de la voie charretière de 1920, non démolie lors du débarquement de 1944. Ces portiques étaient initialement de simples points structurels internes aux bâtiments. La démolition puis reconstruction de la halle des trains a mis au jour ces trames qui sont actuellement bouchées par des ossatures en acier galvanisé et bâches. Dans un intérêt de cohérence avec l’histoire du bâtiment, le souhait de la Ville et des conservateurs du patrimoine est de traiter l’étanchéité de cette partie de l’ouvrage en conservant le plus de transparence possible par une solution en mur rideau et verre collé. Une porte de grand gabarit sera aussi aménagée dans la façade en lieu et place d’une issue de secours. La consultation est en cours, la réalisation de cet ouvrage dépendra des offres reçues. Cette porte permettra le passage de tous types d’objets encombrants. Cette porte sera prévue en structure acier galvanisé autoportante recouverte de VEC (façade rideau en aluminium). Pour mener à bien ces travaux, le câblage électrique et informatique devra être dévoyé, rabouté ou retiré depuis le poste de sécurité, permettant la plus grande hauteur libre d’exploitation.

Sur la façade nord-est

Cette façade offre à la fois un accès à une salle d’exposition pour les visiteurs de La Cité de la Mer et un accès au terminal croisières pour les passagers en escale. La fréquentation régulière et croissante du port de Cherbourg par des paquebots nécessite des aménagements spécifiques d’accès et de signalétique d’entrée pour les croisiéristes et les visiteurs en période de grande affluence. Pour ce faire, une rampe PMR avec large perron et nouvel emmarchement est réalisée afin de faciliter l’accès mobile des voyageurs et visiteurs. La signalétique sera assurée par une plus grande transparence en façade et autour du nouveau perron, ainsi que par le biais d’une sérigraphie.

 

Sur les ventelles de toit

La campagne de travaux de 2014 a remplacé les ossatures métalliques et bâches en bois de la toiture par des verrières. Ces travaux n’ont pas suffi à traiter l’étanchéité de l’ouvrage à la pluie par forts vents, l’opération ne prévoyant pas le remplacement des ventelles. Un prototype a été réalisé à l’échelle et a subi des tests de pluies et vents forts afin de constater les points sensibles. La nouvelle opération propose donc de remplacer les ventelles existantes par des ventelles plus sophistiquées dotées de pliages complémentaires permettant une meilleure rigidité et conduction de l’eau chassée par le vent. Ces ventelles seront posées sur des ossatures complémentaires avançant le dispositif à l’axe médian du débord de toits existant par le lanterneau vitré. L’avancée de ce dispositif permet à l’eau qui s’infiltre de retomber gravitairement sur la couverture principale.

 

Le calendrier des travaux

La Ville a confié la mission de maîtrise d’œuvre au cabinet Boisroux, les menuiseries à l’entreprise Lemasson, le gros œuvre à l’entreprise Zenone et les murs rideaux et ventelles à CTI BAT. Les travaux ont débuté au printemps 2018 et sont conditionnés par les événements à l’intérieur de la Grande Halle et les escales de paquebots.

 

À ce jour, sont engagés :

o La réalisation de la rampe face au terminal croisières ;

o Les murs rideau VEC de la façade est sont en cours (avancement 50 %), livraison prévue en fin d’année 2018 hors porte grand gabarit ;

o La réalisation d’un échantillon maquette pour les claustras de la façade est, à soumettre à l’ABF.

Le gros œuvre et les menuiseries de la façade sud-est sont terminés. La fin des travaux est prévue à la fin du premier trimestre ou au début du deuxième trimestre 2019, en fonction des aléas climatiques et des contraintes liées aux croisières.

« Le projet 2018-2019 proposera aux visiteurs un voyage dans le monde des profondeurs, à la recherche de l’origine de la vie, explique Bernard Cauvin. Il s'articulera comme un grand récit ludique, mettant en valeur l’émouvante et fascinante beauté de l’océan, proposant des expériences immersives à la rencontre du dernier territoire sauvage de la planète et de ses créatures fantastiques, à la découverte de l’infiniment petit, ce micromonde fascinant du plancton indispensable à toute vie sur terre. »

UNE SCÉNOGRAPHIE PLUS ACTUELLE ET ÉDUCATIVE POUR LE PAVILLON DES EXPOSITIONS PERMANENTES

Destination touristique et scientifique incontournable de Cherbourg-en-Cotentin, du Cotentin et de la Normandie, La Cité de la Mer doit aujourd’hui renouveler une partie de son parcours. Son cœur historique, présenté sur les trois plateaux muséographiques qui forment le Pavillon des Expositions Permanentes, est aujourd’hui obsolète, tant par sa scénographie dépassée depuis son ouverture en 2002 que par la teneur des contenus qui ne reflètent pas la grande progression des connaissances océanographiques de ces presque deux dernières décennies et le nouveau rapport entre l’Homme et la mer. La réflexion sur la refonte des expositions permanentes les plus anciennes a donc été engagée dès 2014, pour porter un projet ambitieux, structurant et mettre en œuvre un service innovant via le numérique, permettant ainsi une nouvelle manière de concevoir ce site culturel.

Objectifs : donner envie au public de revenir, actualiser les contenus et moderniser les supports.

Le projet de refonte, tout en conservant l’axe fondateur de l’aventure humaine sous la mer, inscrira La Cité de la Mer dans sa modernité, autour des Promesses de l’Océan et des enjeux mondiaux actuels et futurs de la conquête des abysses. Profitant de la situation privilégiée de La Cité de la Mer au cœur de la Normandie, la thématique des Promesses de l’Océan s’appuie notamment sur des développements innovants régionaux, au travers de l’émergence des biotechnologies marines.

Le déroulement des travaux

Pour garantir la réussite de l’opération, une équipe projet a été constituée par la Ville et La Cité de La Mer afin de coordonner le bon déroulement des opérations, en lien avec la maîtrise d’œuvre. Afin de limiter l’impact des travaux sur la fréquentation de La Cité de la Mer, et offrir le plus rapidement aux visiteurs un nouvel espace à découvrir, la Ville de Cherbourg-en-Cotentin a envisagé un déroulé des opérations dans un calendrier très court.

Le chantier a débuté le 1er octobre 2018 et est prévu sur une période de six mois.

Son déroulé s’articule sur sept phases essentielles d’ajustement des scénographies et des travaux à l’intérieur du bâtiment.

o Depuis février 2018 : phase de préparation de chantier engagée en particulier avec les entreprises chargées de réaliser la scénographie du nouveau parcours comportant de nombreux travaux de préfabrication et de mise au point des futurs outils multimédias.

o De fin mai à septembre 2018 : phase de préparation du chantier avec les entreprises de bâtiment et coordination des futurs travaux avec les entreprises scénographiques.

o Du 1er octobre à fin novembre 2018 : phase de démolition – gros œuvre avec la création de l’espace dédié au futur espace Jules Verne.

o De début novembre 2018 à fin janvier 2019 : intervention des différents corps d’état du second œuvre du bâtiment pour créer les différents espaces du futur parcours.

o De juin jusque fin d’année 2018 : mise au point, essais en atelier des dispositifs multimédias et audiovisuels, test grandeur nature.

o De janvier à mi-mars 2019 : installation des matériels, des dispositifs scénographiques des outils de pilotage multimédias.

o De mi-mars à fin mars 2019 : essais des installations, réception des travaux et livraison à l’exploitant de La Cité de La Mer.

o Le nouveau Pavillon des Expositions Permanentes devrait être achevé fin mars pour une ouverture au public en avril. Ports Normands Associés et Ports SAS apportent leur appui au chantier en facilitant l’accès des croisiéristes au bâtiment par le quai de France.

 

En résumé, entre 2014 et 2020, la Ville de Cherbourg-en-Cotentin aura consacré plus de 9,1 millions d’euros TTC de budget, subventions incluses, pour des opérations de travaux à La Cité de la Mer :

o 2 M€ pour la rénovation de la Grande Halle,

o 6,5 M€ pour la création du nouveau parcours du Pavillon des Expositions Permanentes,

o 600 000 € pour les travaux de mise en conformité de l’accessibilité (Ad’AP).

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

 

> Réseaux

---------------