#Culture - #Livre - THOMAS GUNZIG | I FEEL GOOD ! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Culture - #Livre - THOMAS GUNZIG | I FEEL GOOD !

THOMAS GUNZIG | I FEEL GOOD

Après le succès de La vie sauvage, le nouveau roman de l’écrivain belge impressionne par son acuité sociale, entre réalisme et satire contemporaine.

Alice, vendeuse dans un magasin de chaussures, a toujours été marquée par la précarité sociale. Mais elle n’en peut plus de devoir compter chaque centime dépensé et de ne pas pouvoir offrir une vie plus confortable à son fils.

L’idée folle germe alors en elle d’enlever un enfant de riches dans une crèche de riches pour exiger une rançon.

Malheureusement, tout ne se déroule pas comme prévu et elle se retrouve bientôt avec un bébé que personne ne réclame sur les bras. Tom, écrivain moyen, croise la route d’Alice et son histoire de kidnapping lui donne une idée : il lui propose d’en tirer un roman et de partager les bénéfices.

Alice, peu convaincue, lui fait une contre-proposition : sous sa tutelle, elle écrira un feel good selon les recettes qui plaisent aujourd’hui, un best-seller susceptible de se vendre à des centaines de milliers d’exemplaires qui les sortirait définitivement de la misère… Roman en abyme où humour noir et fatalisme côtoient rage de vivre et espoir sans faille, Feel Good ne pouvait porter meilleur titre.

Alternant des passages hilarants sur le phénomène littéraire du moment et description lucide de son temps, Gunzig parvient, avec beaucoup d’intelligence, à croiser son roman avec celui de son héroïne, pour mieux s’amuser de la littérature et brosser son époque.

Thomas Gunzig, Feel Good, éditions Au Diable Vauvert

400 pages, 19 euros, parution le 22 aout 2019

#Culture - #Livre - THOMAS GUNZIG | I FEEL GOOD !

«La voix de Kim Wilde monta en elle comme celle d’un esprit des temps anciens que sa détresse aurait invoqué. Et les paroles de Kids in America, avec leur joie et leur fureur lui donnèrent la force de répondre d’une voix calme : « Il me fallait de l’argent, c’est tout. Peut-être qu’ici personne n’a connu ça, le besoin d’argent. Le vrai besoin d’argent! Pas de l’argent pour vivre, mais de l’argent pour survivre. Et à un moment, pour cet argent, j’ai tout essayé. J’étais prête à travailler, j’étais prête à faire n’importe quoi. Mais c’est simplement qu’il n’y avait plus de travail. Et quand il y en avait, ça ne me permettait même pas de survivre. Ce n’est pas que je voudrais être riche, j’aurais rien contre, évidemment, mais c’était pas le but. C’est juste que le monde étant comme il est, on ne sait pas y vivre sans argent. Et si vous ne me croyez pas, vous n’avez qu’à essayer. C’est juste pas possible. L’absence d’argent c’est pire que d’être mort! C’est pas pour rien que tant de pauvres se suicident! Tout est mieux avec de l’argent, tout est plus simple. Avec de l’argent, la vie devient vraiment plus belle. Les riches, les vrais riches, n’en ont rien à foutre des gens comme moi, des pauvres. Les vrais riches, ils vont brûler le pétrole jusqu’à sa dernière goutte, ils vont pêcher tous les poissons jusqu’à ce qu’il n’en reste aucun, ils vont tout foutre en l’air et se fabriquer des petits paradis isolés de notre enfer. Ils n’en ont rien à foutre. Alors, les gens comme moi, ils essayent de se débrouiller pour survivre et pour faire survivre leurs enfants. C’est ce que j’ai fait ! Je me suis débrouillée. J’ai sucé pour de l’argent, vous savez ce que c’est qu’un cim? Un cim c’est 50 euros de supplément!

En tout cas, j’aurais pu sucer encore mais quand je serais devenue encore plus vieille que je ne le suis aujourd’hui, plus personne n’aurait voulu être sucé par moi ! Sauf une poignée de tordus qui aiment les vieilles bouches. Vous savez ce que j’ai fait ? J’ai fait bien pire que ce mensonge de « veuve blanche »,
j’ai enlevé un enfant! Oui, j’ai fait ça! Une petite fille ! Un bébé que j’ai appelé Agathe parce que je ne connaissais pas son nom. J’ai voulu le rendre à ses parents mais je n’ai jamais su qui étaient ses parents. J’aurais peut-être dû l’abandonner à mon tour, la rendre à la police, mais j’ai pas pu, je l’aime cette petite, je donnerais ma vie pour elle ! Et ce livre, Feel Good, ça a été ma dernière chance pour la sauver, pour sauver mon fils, pour me sauver moi ! Au début, ce livre, ça devait être un braquage culturel, un truc fabriqué pour me mettre à l’abri. Et puis ça m’a plu de l’écrire ! J’ai vraiment aimé ça. Et puis, j’ai un ami formidable qui a inventé cette histoire de femmes yézidies et de veuve blanche... Il a fait ça parce qu’il pensait devoir le faire, il croyait que sans ça le livre ne serait jamais édité, on avait besoin d’argent rapidement, sinon ça allait être la misère, c’est un écrivain extraordinaire qui écrit des histoires bizarres, je lui en ai voulu et j’ai été stupide de lui en vouloir parce que c’est contre tout ce système brutal et violent que je devrais être fâchée, pas contre lui qui a fait ça pour nous sauver. Faire ça, c’était un geste d’amour. Personne n’a jamais fait un aussi beau geste pour moi ! Ça je l’ai compris ces derniers mois, et j’ai aussi compris que je l’aimais. Alors, voilà : pour le reste, ce livre vous pouvez bien le brûler si vous voulez ! Moi maintenant, j’en ai marre de tout ce cirque."

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

-----------------------

> Réseaux

--------------