Démocratie participative : Cherbourg-en-Cotentin réinvente son modèle éducatif et social - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Démocratie participative : Cherbourg-en-Cotentin réinvente son modèle éducatif et social

Démocratie participative : Cherbourg-en-Cotentin réinvente son modèle éducatif et social

En février 2018, le maire a souhaité expérimenter une nouvelle méthode pour repenser les services publics municipaux de demain et coécrire des politiques nouvelles avec les citoyens eux-mêmes. Un point d’étape sur cette pratique participative aura lieu, mercredi 26 juin, devant le conseil municipal.

 

140 PROPOSITIONS VOTÉES LORS D’UN FORUM PARTICIPATIF AU MOIS DE MAI

Loin de n’être qu’une simple mise en commun de moyens, la création de la commune nouvelle, il y a maintenant trois ans, a obligé la Ville à réfléchir sur son mode de gouvernance ainsi que sur l’organisation de ses services publics de proximité. Notamment de ceux en direction de la petite enfance, de la jeunesse, de la culture ou encore dans le domaine social et sportif.

En février 2018, Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin, a donc souhaité jeter les bases d’une nouvelle forme de démocratie participative pour coécrire avec les Cherbourgeois des politiques nouvelles qui répondent aux attentes de la population.

Le Projet Éducatif et Social Local (PESL) est alors né pour construire la ville de demain. Chapeautés par la direction de la coordination des politiques publiques de la Ville, des ateliers - où plus de 350 personnes différentes ont été consultées - se sont échelonnés de juin 2018 à mai 2019. Plus de 1 300 contributions ont été recueillies. Enfin, le 18 mai dernier, un forum participatif - qui a réuni des responsables associatifs, des habitants, des élus, mais aussi des fonctionnaires et représentants des institutions partenaires (*) - a permis de dégager 140 propositions pour l’élaboration d’un projet éducatif et social pour Cherbourg-en-Cotentin pour les 7 à 8 prochaines années.

« Le temps d’effectuer une synthèse, une restitution de ces propositions citoyennes est prévue pour le conseil municipal de novembre prochain », a annoncé Dominique Hébert, adjoint en charge de la coordination des politiques publiques.

Démocratie participative : Cherbourg-en-Cotentin réinvente son modèle éducatif et social

APRÈS LE TEMPS DE LA SYNTHÈSE, UNE RESTITUTION DES TRAVAUX EN NOVEMBRE

En attendant, il ressort concrètement que les offres de services à la population doivent être remis en cohérence à l’échelle de la commune nouvelle. C’est, par exemple, vrai pour l’accueil de la petite enfance avec la prise en compte de nouveaux besoins d’accueil d’urgence ou occasionnels. Voire avec des horaires atypiques.

« Cette méthode de co-construction avec les citoyens prend forcément un peu de temps. C’est celui de la rencontre et de l’échange. Mais nous avons déjà commencé à construire en avançant », observe encore Dominique Hébert.

Par exemple, l’outil « jetrouvemonassmat », aujourd’hui largement plébiscité par les familles cherbourgeoises, est le fruit de cette démarche participative. C’est encore le cas pour des initiatives comme le festival Urban Show et le dispositif Cité jeune.

De nombreuses associations ont, par ailleurs, fait part de leur vœu de voir la Ville leur apporter un soutien administratif et juridique au travers d’un « pôle ressources » dédié et étoffer ainsi « leur partenariat entre elles ou avec la collectivité ».

Les questions liées à la carte scolaire, aux transports urbains, aux déplacements doux, mais aussi l’accès aux droits, ont également fait l’objet de nombreuses contributions.

Pour Benoît Arrivé, cette méthode participative, annonce une nouvelle façon de travailler et d’envisager la démocratie locale.

« Le PESL est, en quelque sorte, le symbole d’une nouvelle manière de réfléchir et de co-construire les politiques de demain avec les habitants eux-mêmes, qui redeviennent ainsi les acteurs de leur propre ville », explique le maire.

Une façon aussi, pour la municipalité, de faire revenir dans le débat les citoyens, qui auraient pu s’éloigner de la vie de la cité, en recueillant directement leurs attentes et besoins concrets.

« Cette méthode suppose de prendre du temps avec les habitants afin de co-construire des projets avec eux, mais je dirais qu’elle est consubstantielle de la démocratie de demain. L’époque de l’élu qui décide seul sur un coin de table, c’est terminé… », poursuit Benoît Arrivé.

(*) Les cinq institutions partenaires du PESL sont l’Éducation nationale, la CAF, le Conseil départemental, la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS), et la Mutuelle sociale agricole (MSA).

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

-----------------------

> Réseaux

--------------