#BUZZ - Enquête : Les avocats doivent-ils être notés ? - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#BUZZ - Enquête : Les avocats doivent-ils être notés ?

Enquête : Les avocats doivent-ils être notés ?

« Oui » pour 71% des justiciables et... « Non » pour 82% des avocats

Un système de notes inévitable pour 67% des justiciables et 29% des avocats

42% des justiciables et 78% des avocats pensent que la profession devrait refuser la notation

58% des justiciables et 62% des avocats voudraient disposer d'un droit de réponse

Une notation sur les compétences humaines et les performances professionnelles à 78%

Les deux critères humains et professionnels les plus importants : Délais de réponse à 75% et résultats des dossiers à 81% pour les justiciables

Transparence et pédagogie à 73% et domaines de compétences professionnelles à 62% pour les avocats

Pour choisir un avocat, la notation sera importante à 51% et primordiale à 36% pour les justiciables

mon-avocat.fr (groupe Digital Directories), la plateforme de mise en relation entre avocats et particuliers/professionnels (justiciables), s'est penchée sur une des problématiques majeures de la profession : la notation des avocats.

Une enquête* menée auprès de 226 avocats et 16 158 justiciables qui dévoile une disparité de pensée surprenante. 

Méthodologie : enquête réalisée auprès de 16 158 personnes représentatives de la population nationale française âgées de 18 ans et plusainsi que 226 avocats.

Sondage effectué en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France et mon-avocat.fr, selon la méthode des quotas, durant la période du 11 au 19 juin 2019.

Profils des Justiciables interrogés : 51% de femmes et 49% d'hommes répartis sur l'ensemble du territoire français.

Tranches d'âges : 8% de 18-24 ans, 21% de 25-34 ans, 39% de 35-44 ans, 28% de 45-54 ans et 4% de plus de 55 ans.

Profils des avocats : 69% de femmes et 31% d'hommes.

Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives

« La notation des avocats par les justiciables est l'un des challenges à venir les plus important de la profession. Après les évolutions apportées à leur métier par les LegalTech, que certaines personnes peuvent qualifier « d'ubérisation », c'est l'ombre de la « tripadvisorisation » qui plane à présent sur les robes noires. Il semble qu'un système de notation soit inévitable et aille dans le sens de l'histoire. Les clients, les justiciables, le demandent déjà, ainsi que de plus en plus d'avocats. La question est de savoir comment la profession doit réagir : refuser en bloc ou bien embrasser le changement et saisir une nouvelle opportunité de transparence. Pour ouvrir ce débat, nous avons donc interrogé plus de 220 avocats et plus de 16 150 justiciables, afin de savoir s'ils étaient favorables ou non à la notation, dans quelles conditions et selon quels critères. Des éléments concrets qui montrent de nombreuses attentes mais aussi beaucoup de craintes... »

Julien André, Directeur Général de mon-avocat.fr.

Une évolution inévitable ?

Même constat concernant les changements actuels et les évolutions possibles de la profession. Du côté des justiciables, un système de notation semble inévitable à plus de 67% alors que les avocats ne sont que 29% dans ce cas.

 

No pasaran ?

A la question « Pensez-vous que les avocats devraient refuser ce genre de notation ? », les avocats ont un avis très tranché : plus de 78% refuseraient d'être notés. Pour la majorité des justiciables (56%), les robes noires ne peuvent pas interdire un système de notes.

 

Droit de réponse

Les justiciables et avocats s'entendent sur un point : Si la notation est mise en place, les avocats devraient pouvoir disposer d'un droit de réponse. C'est ce que déclarent 58% des justiciables et plus de 62% des avocats. Ensuite, les réponses divergent, puisque 37% des avocats voudraient disposer d'un droit de veto sur des notes ou des avis négatifs alors que les justiciables considèrent à 35% qu'ils ne doivent rien faire du tout.

 

Notés sur quoi ?

Pour 81% des justiciables et 76% des avocats, le système de notation doit être basé à la fois sur les comportements et compétences humaines ainsi que sur les performances professionnelles.

 

Si les Français sont en accord sur ces deux points, dans le détail rien ne va plus !

En effet, pour les justiciables, les deux principaux critères comportementaux sur lesquels les avocats doivent être notés sont leurs délais de réponse (75%) et la rapidité de traitement d'un dossier (68%). De leur côté, les avocats considèrent comme plus importantes les qualités humaines et relationnelles (73%) ainsi que la transparence et la pédagogie (73%).

 

Pour les critères professionnels, les différences sont encore plus flagrantes.

Ainsi, les justiciables mettent en avant les résultats des dossiers (81%) et les tarifs et solutions de paiement pratiqués (63%) quand les avocats prônent les domaines de compétences professionnelles (62%) et la maîtrise du droit (56%).

 

Pas de fausse note...

En conclusion, pour 87% des justiciables, la notation devrait être un critère important dans le choix d'un avocat. Plus de 36% le considèrent comme « primordial » et 51% comme « important ». Pour 71% des avocats, la note ne doit pas être un critère important. Seulement 27% pensent que ce critère est « important » et seulement 2% comme « primordial ».

mon-avocat.fr & Jurifiable.com en chiffres :

1 million de visiteurs mensuels

10 000 fiches conseil

3 320 avocats clients actifs

20 000 mises en relation mensuelles entre justiciables et avocats

50 contacts qualifiés en moyenne par an et par avocat

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

 

> Réseaux

---------------