#Cherbourg - #Tourlaville - Exposition au château des Ravalet cet été : les abeilles comme on ne les a jamais vues ! Programme - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#Cherbourg - #Tourlaville - Exposition au château des Ravalet cet été : les abeilles comme on ne les a jamais vues ! Programme

Exposition au château des Ravalet cet été : les abeilles comme on ne les a jamais vues

Cet été, la Ville de Cherbourg-en-Cotentin propose de s’intéresser de très près aux petites bêtes que sont les abeilles mellifères et à leur quotidien insolite !

L’exposition des macrophotographies de Myriam Lefebvre est accessible aux petits comme aux grands dans les communs du château des Ravalet du 6 juillet au 22 septembre, situé à proximité du rucher du parc. Une visite guidée avec l’artiste et une rencontre avec l’association Abeille noire de la Manche sont également organisées les 6 et 7 juillet.

« L’idée de cette exposition vient de l’envie de créer du lien avec l’environnement et la présence de ruches dans le parc du château des Ravalet », souligne Catherine Gentile, adjointe à la culture et au patrimoine. Un rucher est en effet installé dans le parc du château depuis 2015, une initiative visant à la sauvegarde et à l’information en faveur de la préservation de cette espèce locale menacée. Il s’agit d’un partenariat entre la Ville et l'association Abeille noire de la Manche : la Ville fournit le terrain, l'association gère le rucher et les animations.

« Le choix de cette exposition de grande qualité est donc tout à fait naturel… et devrait intéresser aussi bien les enfants que les adultes de par son approche artistique, pédagogique et insolite »

ÊTRE ABEILLE, EXPOSITION MACROPHOTOGRAPHIQUE DE MYRIAM LEFEBVRE

À travers portraits et petites histoires, Être abeille présente l’abeille mellifère sous l’angle inhabituel de l’individualité. De portraits en petites saynètes, les abeilles nous dévoilent l’intimité d’un quotidien insolite. Myriam Lefebvre, auteure de l’exposition, est une chercheuse pluridisciplinaire, en quête permanente de beauté et passionnée par la variété et la créativité des comportements des animaux non humains.

Elle a notamment réalisé de nombreux travaux sur les abeilles, leurs comportements, les menaces sur l’espèce… Ce projet photo qui a nécessité un long travail est né du désir d’observer l’animal dans son environnement naturel, sans intervenir et sans a priori théorique. Myriam Lefebvre a voulu voir le monde des abeilles autrement qu’à travers son regard de biologiste.

Elles a donc troqué sa blouse de chercheuse pour un objectif macro, s’est installée devant l’entrée de ruches et, pendant cinq années, a observé et photographié les allées et venues de dizaines de milliers d’abeilles mellifères.

En augmentant la taille des sujets observés, l’objectif macro nous fait découvrir une beauté et un univers jusque-là inaccessibles à notre œil humain. Très rapidement, Myriam a eu la chance de capturer des détails anatomiques parfois méconnus des apiculteurs les plus expérimentés.

Peu à peu, elle a été le témoin de manières d’être et de faire plus individuelles, comme si les abeilles sortaient finalement de l’anonymat que l’être humain a imposé comme une évidence à tous les insectes sociaux. Insensiblement, elle s’est intégrée à leur monde.

LE PARCOURS DE MYRIAM LEFEBVRE

Pour se décrire, Myriam Lefebvre explique : « Je suis chercheuse dans l’âme. J’allie les sciences de la nature aux humanités pour mettre en évidence les interconnexions complexes du monde vivant et sa formidable capacité de transformation et d’adaptation. J’approfondis ce qui m’émerveille, depuis la création de l’univers jusqu’à la communication vibratoire des abeilles mellifères, en passant par les grandes migrations animales ou les effets de la musique ou de la pensée sur le bien-être et la santé. Il y a bien longtemps, mon chemin a croisé celui des abeilles mellifères. Depuis lors, elles m’invitent à suivre le leur. À vrai dire, elles ne me laissent pas vraiment le choix ! Aujourd’hui, les abeilles me guident dans mon exploration des phénomènes conscients et de ce qui unit les différentes espèces animales et végétales. Mes œuvres les plus récentes sont inspirées par la vie des abeilles. Elles comprennent une exposition de mes macrophotographies qui les présente comme des individus à part entière, le livre « Être Abeille » et l’émission radio « Une vie partagée ». Actuellement, je poursuis mes recherches sur des comportements des abeilles encore inédits et j’ai lancé une expérience de science citoyenne pour explorer les liens entre les abeilles et les mycètes… Je suis aussi conférencière, thérapeute shiatsu, apicultrice et batteuse. »

Exposition visible dans les communs du château des Ravalet à Tourlaville du 6 juillet au 22 septembre.

En juillet-août : du mardi au dimanche de 14h à 19h.

En septembre : samedi et dimanche de 14h à 19h.

Renseignements : cherbourg.fr. Gratuit.

 

LES ANIMATIONS AUTOUR DE L’EXPOSITION

Samedi 6 juillet à 14h30 : Visite guidée de l'exposition avec Myriam Lefebvre, photographe.

Dimanche 7 juillet de 14h à 18h, salle des communs du château des Ravalet : Rencontre avec l'association Abeille noire de la Manche.

L'association Abeille noire de la Manche vous propose de découvrir les multiples facettes de cette abeille noire qui est actuellement en danger : présentation des objectifs de préservation, visite des ruches du parc des Ravalet et observation des caractéristiques physiques de l'abeille, ainsi que celles d'autres insectes, à travers des boites d'entomologistes.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

 

> Réseaux

---------------