NAM#2 - Normandie Attractivité - Les Normands autour du Monde sont de retour chez eux - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

NAM#2 - Normandie Attractivité - Les Normands autour du Monde sont de retour chez eux

Les Normands autour du Monde sont de retour chez eux

Trois semaines après leur départ à la rencontre des Normands expatriés sur les cinq continents, les lauréats de la 2e édition de « Normands autour du Monde » ont retrouvé, dimanche, le sol normand.

 NAM#2 en quelques chiffres : 150 Normands rencontrés - 6 nouveaux clubs de Normands de l’étranger initiés - 5 continents traversés - 25 pays parcourus, 29 villes visitées - 12 établissements scolaires associés !

NAM#2 - Normandie Attractivité - Les Normands autour du Monde sont de retour chez eux

Le 8 september dernier, ils quittaient la Normandie avec une mission : faire rayonner la région, son patrimoine et ses talents sur les cinq continents. Dimanche, Elisa, Jean-Charles, Mathilde, Solène et Théo ont retrouvé le sol normand, après trois semaines de rencontres, de découvertes et d’aventures. De Chicago à Tokyo en passant par Auckland, , Abidjan et Pékin, les cinq globetrotteurs lauréats de la 2e édition du concours « Normands autour du Monde » ont partagé leur amour de la Normandie tout autour du globe. Pendant trois semaines, pays après pays, ville après ville, Elisa, Jean-Charles, Mathilde, Solène et Théo sont allés à la rencontre des Normands et Normandes expatriés loin de leur région de naissance ou d’adoption. Sur leur chemin, ils ont aussi croisé la route de Normands de cœur, heureux de pouvoir témoigner de leur histoire avec la Normandie : des artistes, ingénieurs, enseignants, chefs cuisiniers et étudiants qui ont tous conservé un lien privilégié avec la région qui les a accueillis, pendant quelques mois pour certains, pendant plusieurs années pour d’autres

150 Normands rencontrés

Au total, nos cinq voyageurs ont rencontré et échangé avec plus de 150 Normands et amoureux de la Normandie disséminés un peu partout sur les cinq continents.

Devenus les ambassadeurs d’une région résolument ouverte sur le monde, ces expat’ ont décidé de porter à leur tour les valeurs de leur région et d’en faire la promotion au quotidien auprès de leurs proches, collègues et autres clients.

A Dublin, Singapour, Tokyo, Abidjan, Berlin et Doha, ces Normands du bout du monde ont même posé la première pierre de six nouveaux clubs de Normands de l’étranger.

Dès à présent, tous ces ambassadeurs parlent, partagent, échangent… autour et pour la Normandie en fonction de leurs envies et de leur temps libre. Impulsé et animé par Normandie Attractivité, le réseau des ambassadeurs de la Normandie rassemble aujourd’hui plus de 3.700 personnes, parmi lesquelles figurent quelques 600 Normands installés en dehors des frontières françaises.

La 2e édition en chiffres • 150 Normands rencontrés • 6 nouveaux clubs initiés • 5 continents traversés • 25 pays parcourus, 29 villes visitées • 12 établissements scolaires associés

Solene, de retour d’Océanie et d’Asie du Sud 26 ans, originaire de Gommerville, en Seine-Maritime Enseignante en SVT au lycée Françoise de Grâce, au Havre « Tous les expatriés ont vanté le potentiel de la région » « Quand je présentais le projet «Normands autour du Monde» à mes hôtes et la mission d’ambassadrice, cela me fascinait de voir l’engouement des gens pour m’aider à rechercher dans leurs connaissances s’ils avaient des Normands disponibles pour me rencontrer. À Singapour, une belle soirée de lancement des ambassadeurs normands a eu lieu le soir de mon arrivée, dans un restaurant tenu par un Normand originaire de Cabourg ! Les gens étaient contents de se retrouver, de parler de leur enfance, de leurs villes d’origine… Tous ces expatriés ont vanté le potentiel de notre région. Tous ont manifesté leur intérêt et leur fierté pour leur région natale. Geoffroy, qui travaille dans la finance à Singapour, veut désormais offrir son aide aux entrepreneurs normands qui voudraient s’y expatrier. Thibaut, distributeur de produits de la marque Saint James, veut même « normandiser » le festival français de Brisbane qu’il préside ! Je serai très fière de me dire que tout a commencé grâce à ce voyage. Si c’était à refaire, je ne changerais rien, vraiment. C’était incroyable et je réalise un peu plus chaque jour la chance que j’ai eu de pouvoir vivre cette expérience. »

MAthilde, de retour d’Asie 25 ans, originaire du Havre, en Seine-Maritime Rédactrice web marketing « Voyager au nom de la Normandie, ça a un côté classe » « C’est encore difficile de mettre des mots sur cette expérience tant j’ai eu l’impression de vivre sur des montagnes russes pendant vingt jours. Voyager au nom de la Normandie, ça te donne non seulement un petit côté classe mais surtout un premier point de contact avec les gens et c’est un avantage. J’ai toujours préféré dire que je suis Normande au fait que je suis Française mais ce programme le légitime encore plus ! C’est une expérience unique que je ne suis pas prête d’oublier. Tous les Normands rencontrés ont explosé tous les a priori que j’avais et c’est tant mieux ! J’ai davantage envie d’aller dans les endroits qui m’inspirent moins pour déconstruire mes propres clichés. Ma première étape, à Tokyo, reste la plus forte. Faire 16 heures de vol, être bloquée à l’aéroport, perdre son passeport et le retrouver, pleurer, faire une vidéo, filmer les Japonais détendus sur leur valise, c’est un vrai ascenseur émotionnel. Mais c’est surtout là que j’ai organisé ma première soirée de Normands !! Ce soir là, je me suis sentie vraiment utile quand ils se sont échangés leur numéro. Ça a donné encore plus de poids à ce projet. »

JEAN-CHARLES, de retour d’Europe 23 ans, habite le Mêle-sur-Sarthe, dans l’Orne Enseignant en Economie et Gestion « Des rencontres normandes mémorables et riches » « Chaque étape est singulière. Côté patrimoine, Barcelone fut très riche et j’ai rarement aussi bien mangé qu’en Sicile. L’architecture de Prague m’a beaucoup plu. L’ambiance de Berlin fut ma meilleure surprise. Les couleurs d’Oslo les plus apaisantes. Il n’y a qu’un point commun entre toutes ces étapes : les rencontres normandes, mémorables et riches. A Dublin, j’ai réuni plusieurs Normands dans un pub, au cœur d’un groupe très homogène. À 18 h, ils étaient inconnus les uns des autres. A 23 h, ils étaient amis. C’est ça un Normand autour du monde : rencontrer et faire rencontrer. Être missionné par la Normandie a été essentiel. C’est une légitimité. À titre personnel, c’est aussi une fierté. Quand j’ai atterri sur le sol français, dimanche, le début de l’aventure paraissait bien loin. Au vu du travail que cela représente et du niveau de fatigue accumulée, on se dit qu’il faudrait être fou pour resigner. Pourtant à J+1, je me dis déjà que ça serait sympa ! »

Théo, de retour d’amérique du Nord et du sud 23 ans, Hérouvillais originaire de Carentan, dans la Manche En cours de création d’entreprise dans la restauration « Ces Normands d’ailleurs sont de vrais amoureux de leur région » « Pendant vintg jours, j’en ai pris pleins les yeux. Les rencontres, les dépaysements, et les souvenirs se bousculent dans ma tête. Bien plus que des rencontres, j’ai eu la chance de partager des fragments de vie. Mes Normands d’ailleurs m’ont invité à entrer dans leur quotidien et grâce à eux, je me sens privilégié. Ce sont tous de vrais amoureux de leur région et même si certains sont heureux et n’ont pas le projet de rentrer dans l’immédiat, ils ont embarqué dans leurs valises un morceau de Normandie. Je reconnais que cette expérience est une chance hors norme, c’est pourquoi je serai fier que mon aventure serve dans les années à venir. Il y a encore du travail pour que la Normandie rayonne davantage dans le monde entier, alors si je peux laisser une trace de mon passage par la création de clubs, d’associations et de groupes sur les réseaux sociaux ou même si j’ai incité des gens à s’intéresser au monde qui nous entoure... ça sera une mission accomplie pour moi ! »

ELISA, de retour d’Afrique et du moyen-Orient 26 ans, originaire d’Elbeuf, en Seine-Maritime Docteur en neurobiologie, en cours de création d’une start-up à Caen « A l’étranger, la Normandie devient notre identité » « Ces vingt jours ont été très intenses et tellement riches qu’ils donnent l’impression d’être parti bien plus longtemps. J’ai beaucoup appris de ce voyage mais ce qui à mon sens est le plus précieux, c’est d’avoir visité ces pays, rencontré ces gens, découvert ces cultures et religions plutôt que de les imaginer à distance. Si je ne devais citer qu’une étape, cette journée à visiter les pyramides, ce bon extraordinaire dans le passé qui ne peut pas laisser insensible, fut le moment inoubliable de mon voyage. C’est un évènement que j’attendais beaucoup et qui a sublimé cette aventure exceptionnelle. Nous serons tous les cinq d’accord pour dire que les moments forts de cette aventure furent les soirées entre Normands. L’aventure prend alors tout son sens. On comprend que ces gens, aux parcours de vie pourtant très différents, sont heureux de se rencontrer et de se retrouver autour de valeurs et de références communes. A l’étranger, la Normandie devient leur identité : “Je suis Normand“, “Je suis Normande“. Notre chance est grande d’avoir été des Normands autour du Monde, c’est une expérience que je referais sans hésiter ! »

Les consulats ouvrent leur porte A la Normandie

Les Normands du monde n’ont pas été les seuls à accueillir nos cinq jeunes ambassadeurs durant leur périple à travers le monde. A plusieurs reprises, « Normands autour du Monde » a également pris des allures de voyage diplomatique, au cour duquel Elisa, Jean-Charles, Solène, Théo et Mathilde se sont faits les représentants de leur région. Au Caire (Egypte), à Buenos-Aires (Argentine), Chicago (USA), Quérétaro (Mexique) mais aussi Abidjan (Côte d’Ivoire) et Tokyo (Japon), nos voyageurs normands ont en effet été reçus par le Consul général de France dans le pays. A Québéc (Canada), Théo a eu la chance d’arriver en terrain conquis, dans le bureau de Frédéric Sanchez, l’ancien président de la métropole Rouen-Normandie. Le diplomate normand a pris ses fonctions au Consulat le 4 septembre dernier. Pendant quelques heures, diplomates et « ambassadeurs » normands ont alors échangé sur le rôle et la place de la France dans le pays, mais aussi sur les pespectives économiques, culturelles pour la Normandie. « Le Consul a été très interessé par le projet. Il va faire en sorte d’envoyer des message ssur les réseaux pour trouver d’autres Normands », précise Elisa, après son entrevue avec François Pugeaut, Consul général de France au Caire.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

-----------------------

> Réseaux

--------------