#URGENT - COVID-19 - #Coronavirus Stade 2 : Point de situation en Normandie ! + 2 cas en Normandie - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#URGENT - COVID-19 - #Coronavirus Stade 2 : Point de situation en Normandie ! + 2 cas en Normandie

Coronavirus : point de situation en Normandie

Conduites à tenir

Se protéger Face aux infections, il existe des gestes « barrières » simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

Se laver les mains très régulièrement

Tousser ou éternuer dans son coude

Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades

Utiliser des mouchoirs à usage unique

Porter un masque quand on est malade !

 

Stade 2

La France a franchi le stade 2 du plan de prévention et de gestion défini par les autorités : l’objectif des pouvoirs publics est de freiner la propagation du virus sur le territoire.

Certaines mesures, propres au stade 1, n’ont plus de raison d’être : il n’y a donc plus de quatorzaine pour les personnes revenant d’une zone à risque, elles sont invitées à limiter leur vie sociale et à s’auto-surveiller.

La quatorzaine est toutefois maintenue pour les personnes ayant été en contact avec un cas confirmé et considérées comme à risque élevé ou modéré

Recommandations pour les personnes revenant des zones à risques (hors UE et UE) Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), à Singapour, en Corée du Sud, en Iran, ou dans les régions d’Emilie-Romagne, Lombardie et de Vénétie en Italie (liste au 2 mars 2020)

Pendant les 14 jours suivant le retour : Surveillez votre température 2 fois par jour.

Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…).

Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique.

Evitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…).

Evitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…).

Évitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…).

Travailleurs/étudiants : dans la mesure du possible, privilégiez le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine...).

Les enfants, collégiens, lycéens peuvent être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée ou tout accueil collectif type association sportive.

En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus : Contactez le Samu Centre 15 en faisant état des symptômes et du séjour récent.

Evitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque

Ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

Le port du masque par la population

Si vous avez séjourné en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), à Singapour, en Corée du Sud, en Iran ou dans les régions d’Emilie-Romagne, de Lombardie et de Vénétie en Italie, le port du masque chirurgical n’est pas nécessaire si vous ne manifestez aucun symptôme. Si vous n’avez pas voyagé dans une zone touchée par le virus, le port du masque n’est pas recommandé.

 

Des dispositifs d’information :

· L’ARS réalise régulièrement des points d’information pour faire état de l’évolution de la situation.

· Pour connaître l’ensemble des informations et recommandations concernant le nouveau coronavirus COVID-19, une plateforme téléphonique nationale est accessible gratuitement au 0 800 130 000.

· Des sites internet officiels : Site du gouvernement , Site du Ministère des solidarités et de la santé , Site de Santé publique France

 

Deux cas confirmés en Normandie

Un 2ème cas de coronavirus Covid-19 a été confirmé en Normandie Il s’agit d’un français résidant de l’Eure. Il est actuellement hospitalisé au CHU de Rouen et se porte bien.

La chaine de contamination a été établie : il s’agit d’un cas contact du 1er cas confirmé vendredi en Normandie, également hospitalisé au CHU de Rouen.

La cellule de crise de l’ARS Normandie met en œuvre les mesures nécessaires pour contenir les éventuelles transmissions du virus.

 

Les mesures mises en œuvre

Dès la confirmation, l’Agence régionale de santé de Normandie a engagé les investigations, en lien avec la Cellule régionale de Santé publique France, le CHU de Rouen et le Centre d'appui pour la prévention des infections associées Normandie. Elle travaille à l’identification des personnes avec lesquelles le patient a été en contact rapproché afin de prendre toutes les mesures utiles pour contenir les éventuelles transmissions du virus.

La gestion des cas contacts

Les proches ont été immédiatement contactés par l’ARS Normandie. Les contacts rapprochés se définissent comme :

· Les personnes ayant partagé le même lieu de vie

· Les personnes ayant été en face à face avec le malade, à moins d’1 mètre pendant plusieurs minutes du fait du risque de contamination au moment d’une toux, d’un éternuement ou lors d’une discussion Les cas contacts rapprochés une fois identifiés sont appelés individuellement par l’ARS. Les personnes sont classées comme étant à risque faible, modéré ou élevé. Les personnes à risque modéré ou élevé sont placées en quatorzaine. Il leur est demandé de rester à domicile pendant les 14 prochains jours et de surveiller leur température. Les éventuels cas contacts présentant des symptômes seront pris en charge par les établissements de santé désignés pour la prise en charge des patients. L’ARS réalisera régulièrement des points d’information pour faire état de l’évolution de la situation.

 

L’ARS de Normandie mobilisée pour organiser la réponse du système de santé

Depuis plusieurs semaines, l’ARS Normandie a mis en place une organisation sur le territoire régional pour préparer le système de santé à d’éventuels cas de coronavirus. La stratégie déployée est de détecter et de prendre en charge le plus précocement possible les cas et les personnes dites « contacts » afin d’éviter la diffusion du virus.

 

Des établissements mobilisés

Un premier niveau de réponse s’appuie sur des établissements de santé de première ligne : les CHU de Caen et de Rouen sont les deux établissements référents pour le diagnostic et la prise en charge des cas possibles et confirmés de coronavirus COVID-19 en Normandie.

Plusieurs établissements de deuxième niveau ont été identifiés pour réaliser les prélèvements des cas possibles et hospitaliser les malades. Il s’agit des quatre autres sièges normands de SAMU (centres hospitaliers de St-Lô, Le Havre, centres hospitaliers intercommunaux Eure-Seine et Alençon-Mamers).

En complément, l’ARS Normandie a identifié cinq établissements supplémentaires pouvant être sollicités : les centres hospitaliers de Dieppe, Elbeuf, Lisieux, Avranches-Granville et le centre hospitalier public du Cotentin (Cherbourg).

Le Groupe Hospitalier du Havre, le CHIC Alençon-Mamers, le CHI Eure-Seine ont été activés le 27 février pour prendre en charge des cas possibles et confirmés et le CH St-Lô l’est à partir d’aujourd’hui, lundi 2 mars. Les autres établissements seront activés progressivement.

 

Un circuit de signalement défini

Le circuit de signalement, via les centres 15, et les modalités de prise en charge clinique et diagnostique ont été définis avec les SAMU, les infectiologues et les virologues des CHU.

 

L’information des professionnels de santé

Afin de s’assurer du même niveau d’information sur la définition de cas, le circuit de signalement et la prise en charge, l’ARS réunit régulièrement les équipes des deux CHU (infectiologues, virologues), du Centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins (CPIAS) et des six SAMU/Centre 15 de la région.

Ces modalités, ainsi que les messages d’informations de la Direction générale de la santé, sont également régulièrement diffusés à l’ensemble des établissements de santé, aux professionnels libéraux, à SOS médecins et aux établissements médico-sociaux. Des conférences téléphoniques avec les unions régionales des professionnels de santé seront régulièrement organisées.

 

La mise à disposition de masques

Les masques FFP2 sont réservés aux professionnels de santé. Il s’agit d’équipements de protection individuelle destinés aux soignants en contact étroit et prolongé avec un malade confirmé (soins intensifs).

 

La surveillance en région

Un dispositif de surveillance des sujets contact identifiés autour des cas confirmés est mis en œuvre en lien avec Santé Publique France.

 

En lien avec les acteurs du territoire

L’ARS échange régulièrement avec les préfectures et les autres services de l’Etat (Education Nationale, DRJSCS, Direccte…) pour assurer la diffusion des informations et des recommandations sanitaires relatives au coronavirus (COVID-19).

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

 

> Réseaux

---------------