Exposition de plein air sur les Planches de Deauville : Deauville dans l’Œil de Paris Match - 1949 > 2011 - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Exposition de plein air sur les Planches de Deauville : Deauville dans l’Œil de Paris Match - 1949 > 2011

Exposition de plein air sur les Planches de Deauville : Deauville dans l’Œil de Paris Match - 1949 > 2011

Exposition de plein-air sur les Planches de Deauville 6 juin > 27 septembre 2020

Deauville dans l’Œil de Paris Match 1949 > 2011

Pour célébrer ses 160 ans, Deauville se raconte par une exposition de plein-air. Un voyage dans le temps, d’une vingtaine d’escales, en noir et blanc puis en couleurs, sur la plus célèbre promenade de Deauville, pour retrouver les personnalités qui ont façonné la riche histoire de Deauville, sous l’œil des photographes de Paris Match.

« Les archives photos de Paris Match constituent un trésor iconographique unique en France, un patrimoine culturel que la rédaction du magazine est fière de protéger et de partager avec les Français. C’est une grande joie aujourd’hui d’exposer ces photos et de proposer aux Deauvillais une exposition de plein-air dans ce lieu si emblématique pour les Français comme pour les étrangers. »

Gwenaëlle de Kerros Directrice du Développement de Paris Match

Dès la création de Paris Match en 1949 jusqu’aux années ’70, Deauville est un sujet estival. Ses photographes couvrent l’effervescence de la saison d’été avec ses personnalités en vacances et ses artistes en tournée. Robert Mitchum invité du Bal des Petits Lits Blancs, Charles Trenet en concert au Salon des Ambassadeurs, Edith Piaf, sur la plage savourant tendrement avec Georges Moustaki, leur nouvelle idylle, Juliette Gréco assistant aux courses, avant de retrouver Joseph Kessel et son amie Françoise Sagan …

Paris Match est là aussi dans les grands moments : pour le centenaire de Deauville lorsque François André, grand patron des hôtels et du casino de Deauville pose avec tous ses collaborateurs, ou pour la marée du siècle en 1967…

La création du festival du Cinéma américain en 1975, conforte cette relation entre le grand hebdomadaire illustré et Deauville.

Le festival devient désormais un rendez-vous annuel, où les photographes toujours inventifs, tissent des complicités avec les artistes, en imaginant avec eux des mises en scènes photographiques, auxquelles se prêtent : Clint Eastwood, Kirk Douglas, James Coburn, Patrick Dewaere et Jean-Pierre Cassel puis Claude Lelouch et Omar Sharif

Doté d’un fonds exceptionnel de plusieurs millions de photographies et de centaines de milliers d’articles, Paris Match est un témoin privilégié de son temps depuis 1949.

Deauville dans l’œil de Paris Match c’est une vingtaine photographies, souvent inédites, issues des archives de Paris Match et réalisées par : Daniel Camus, Walter Carone, Jean-Claude Deutsch, Thierry Esch, François Gragnon, Claude Azoulay Jack Garofalo, Jacques Lange, Manuel Litran, Philippe Le Tellier, Richard Melloul, Georges Ménager, François Pagès, Henri Tullio et Pierre Vals.

Chaque photographie est commentée par Philippe Normand.

Une exposition originale produite par la Ville de Deauville et Paris Match pour les 160 ans de Deauville (accès libre)

DEAUVILLE DANS L’OBJECTIF DES PHOTOGRAPHES

Les débuts de la photographie à Deauville Trois ans après la création de Deauville, Eugène Villette, venu de Paris, ouvre de 1863 à 1895 le premier studio photographique de Deauville et réalise les premiers portraits de ses habitants et un état des lieux des villas.

De 1909 à 1939, Les Frères Séeberger photographient les personnalités qui incarnent ici un théâtre estival de la mode et de l’élégance. Dès 1906, Jacques Henri Lartigue commente en photographie les événements et rencontres de sa vie estivale à Deauville. Deauville dans l’objectif des magazines illustrés.

Dans les années ’30, la presse illustrée commandite ses photographes pour restituer la vitalité estivale de Deauville, qui accueille Roger Schall et Jean Moral missionnés par VU et L’Illustration.

Une pratique qui s’amplifie après-guerre lorsque le jeune Paris Match missionne Walter Carone, Willy Rizzo et Benno Graziani en 1949 et 1953, puis quand Holiday commande un reportage à Robert Capa (1952) et que Gisèle Freund associe en 1955, scènes de plage et scènes de rue de Deauville.

Autres reportages d’été Robert Doisneau réalise en 1963 une campagne publicitaire pour les films Ferrania.

Les photographes de l’Agence Magnum viennent à leur tour : Elliott Erwitt (1966 et 1990), Leonard Freed en 1964, Bruno Barbey en 1966 à la demande de Vogue France, suivi par Carl de Keyzer, Dennis Stock et Leonardo Scianna. Sarah Moon, une première fois en 1970 et Henri Cartier-Bresson et Martine Franck en 1973.

En 1980, John Batho réalise sur la plage de Deauville, sa célèbre série de parasols, en formats carrés, sur papier Fresson. Jane Evelynn Atwood viendra en 2010 pour POLKA.

 

Deauville décor de la mode

La photographie de mode a attiré sur la plage de Deauville, et dans l’architecture de ses cabines de bain : Georges Dambier (1966) pour Jours de France, Jean-Loup Sieff, Guy Bourdin (1987), Peter Knapp, Sacha, Peter Lindbergh, (de 1980 à 2019), Dominique Issermann (2003), Karl Lagerfeld (2008), Mario Testino (2012) et Koto Bolofo (2017) 2010 : Création du festival Planche(s) Contact

Cette riche Histoire se poursuit aujourd'hui grâce à la demande de magazines internationaux qui choisissent Deauville comme studio photo et lors de chaque édition du festival de photographie Planche(s) Contact créé en 2010. Un festival de résidences et de créations photographiques pour passer chaque année commandes à des photographes venus poser leur regard sur la ville et exposer leur propre vision de Deauville.

Plus sur indeauville.fr

Lauréate du Grand Prix du Grand concours de la chanson française de Deauville en 1951, avec Je hais les dimanches, Juliette Gréco devient une fidèle invitée de Deauville. Elle revient en 1952, puis en 1953 pour le Gala des hortensias au Salon des ambassadeurs. En août 1955, alors que Jean-Pierre Melville tourne Bob le Flambeur, l’affiche de son récital apparaît sur la façade du casino dans le dernier plan du film. Samedi 29 août 1959, l’année où Sagan adopte Deauville, elle se produit dans le hall de la chanson. Le 19 août 1961, invitée du Gala des Courses elle chante devant les professionnels du monde hippique, avant d’assister ici au Grand Prix de Deauville. A sa gauche, masqué par ses jumelles, le cinéaste François Reichenbach, reviendra, en 1967, tourner à Deauville quelques plans de l’Amour de la vie, documentaire consacré à Arthur Rubinstein, pianiste de légende, que Gréco a applaudi à Deauville la veille.

Philippe Normand

 

Invité du Bal des petits lits blancs, qui se déroule pour la deuxième année consécutive à Deauville, Robert Mitchum, ami de Rita Hayworth, a découvert Deauville auprès d’elle lors des étés 1949 à1952. En cette année 1955, Robert Mitchum savoure le succès de Rivière sans retour, tourné avec Marylin Monroe. Il vient surtout de tourner, le film le plus marquant de sa carrière : La Nuit du Chasseur. Ce soir-là, au Salon des ambassadeurs, il est invité aux côtés de Jean-Louis Barrault, Madeleine Renaud, Maurice Chevalier et Marcel Pagnol. Trente-quatre ans plus tard, le 2 septembre 1989, le festival du cinéma américain, rendra un hommage à Robert Mitchum. A cette occasion L’acteur, nonchalant et caustique, séjournera dix jours à Deauville.

Philippe Normand

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

 

> Réseaux

---------------