ARS Normandie - Point de situation épidémiologique COVID-19 en Normandie - 15 juillet - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

ARS Normandie - Point de situation épidémiologique COVID-19 en Normandie - 15 juillet

ARS Normandie - Point de situation épidémiologique COVID-19 en Normandie - 15 juillet

A ce jour en Normandie, tous les indicateurs sont en-dessous des seuils de vigilance. Pour autant le virus n’a pas disparu : afin d’éviter tout rebond épidémique et de limiter le risque de cas groupés, il convient de rester prudent et d’appliquer tous ensemble les gestes barrières*, de bon sens et d’hygiène.

Au 15 juillet, 201 personnes étaient encore hospitalisées en Normandie (- 5 % par rapport au 10 juillet), dont 5 personnes encore en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 640 personnes porteuses du coronavirus Covid-19 sont décédées en Normandie (à l’hôpital et en EHPAD)

 

Les dépistages - sur les 7 jours glissants du 6 au 12/07/2020 :

Calvados : 5 357 tests réalisés, dont 19 positifs Eure : 2 852 tests réalisés, dont 11 positifs Manche : 1 405 tests réalisés, dont 0 positifs Orne : 1 744 tests réalisés, dont 9 positifs Seine-Maritime : 10 216 tests réalisés, dont 63 positifs

Le point sur les clusters en Normandie

Aujourd’hui 6 clusters sont non-clôturés en Normandie : - 2 en cours d’investigation : 1 dans le Calvados et 1 dans l’Orne, - 3 maitrisés : 1 dans l’Eure et 2 en Seine-Maritime - et 1 en diffusion communautaire (métropole rouennaise). Un cluster est le fait d’identifier au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours, et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemblement. L’apparition de ces clusters reflète une circulation virale réelle, mais contrôlée, qui implique une vigilance accrue de la part de l’ensemble de la population. Elle doit nous inciter à respecter strictement les mesures barrières.

 

Restons vigilants

L’ARS et le préfet de région rappellent que les personnes présentant des symptômes évocateurs du COVID-19, même légers, doivent contacter sans tarder leur médecin traitant (ou, si elles n’en ont pas, le 116 117 - appel gratuit 24h/24, partout en Normandie). En cas de suspicion d’une infection à coronavirus COVID-19, le médecin prescrira un test virologique au patient et lui conseillera de s’isoler dans l’attente du résultat. En cas de test positif, avec le soutien de l’Assurance Maladie, il identifiera également les personnes contacts qui seront elles-mêmes invitées à se faire tester et à s’isoler. Cette stratégie de tests permet d’identifier rapidement les personnes malades et les personnes contacts qui le nécessitent afin de mettre en œuvre les procédures de protection et d’isolement nécessaires. Pour casser la chaîne de transmission du virus, une stratégie d’identification des cas, de dépistage de leurs contacts et d’isolement des personnes malades et des contacts à risque est mise en œuvre depuis le début de l’épidémie sur tout le territoire normand. Il s’agit de repérer très précocement l’apparition de nouveaux cas, et en particulier de nouveaux cas groupés, pour contenir la circulation virale sur le territoire. Dans ce cadre, l’ARS Normandie, les préfectures et les collectivités poursuivent leurs actions proactives de dépistage sans ordonnance pour faciliter l’accès aux tests.

Les signes les plus classiques de la maladie sont la fièvre et la toux. Il est également possible de développer une diarrhée, un mal de tête, la perte de goût ou de l’odorat, des courbatures inhabituelles et des engelures au niveau des doigts. Aucune de ces situations ne doit être négligée.

Si vous êtes victime de ces symptômes, même bénins, consultez immédiatement votre médecin traitant (si vous n’en avez pas, composez le 116 117 - appel gratuit 24h/24, partout en Normandie) pour vous faire prescrire un test virologique RT-PCR.

Portez un masque en permanence.

Pour identifier le centre de prélèvement le plus proche de chez vous : rendez-vous sur Santé.fr.

 

*Rappel des gestes barrières :

- Se laver les mains très régulièrement

- Tousser ou éternuer dans son coude

- Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades

- Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter

- Recourir au télétravail lorsque c'est possible

- Limiter ses déplacements

- Réduire les contacts et respecter une distance d’un mètre minimum avec toute autre personne

- Limiter les contacts avec les personnes vulnérables (personnes âgées de plus de 70 ans, immunodéprimées ou atteintes de maladies chroniques)

Le port d’un masque grand public est préconisé dans certaines situations pour se protéger et protéger les autres, notamment lorsque la distance physique d’1 mètre n’est pas possible, dans les lieux à risque, dans les établissements et chez les professionnels de santé. Il ne se substitue en aucune manière au respect des gestes barrières et des règles de distanciation sociale. Le masque « grand public » est à usage non-sanitaire, mais répond à des normes établies par les autorités sanitaires. Ils sont lavables pour la grande majorité et réutilisables plusieurs fois (se conformer aux recommandations du fabricant)

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

 

> Réseaux

---------------