#SPORT - DRHEAM CUP UNE FLOTTE DE 100 VOILIERS EN VUE ! Programmation ! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#SPORT - DRHEAM CUP UNE FLOTTE DE 100 VOILIERS EN VUE ! Programmation !

#SPORT - DRHEAM CUP UNE FLOTTE DE 100 VOILIERS EN VUE ! Programmation !

Les 15 et 16 juillet, une flotte de 100 voiliers - monocoques comme multicoques - accostera sur les pontons de Port Chantereyne pour un départ prévu dimanche 19 juillet à 13 h dans la baie du Becquet. Si le village est supprimé pour raisons sanitaires, la Ville s’est organisée pour que le grand public puisse participer à cet événement nautique : embarquements pour assister au départ, exposition photo sur la plage verte, ouverture de Cherbourg à la plage le samedi, dispositif de retransmission en direct du départ…

Une flotte venue de toute la France et même d’Angleterre converge actuellement vers Port Chantereyne.

Les premiers voiliers arriveront dès le 15 et l’ensemble des 100 inscrits sera à quai et visible du public le 16 juillet au soir. À l’exception des 3 Ultims - Sodebo, Edmond de Rothschild et Actual Leader respectivement skippés par Thomas Coville, Franck Cammas/Charles Caudrelier, et Yves Le Blevec - qui rejoindront directement la ligne de départ au large du Becquet le 19 juillet, en effectuant un passage en rade sous grand pavois pour saluer le public.

Ils ont dit : Benoit Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin : « la Ville s’est mobilisée fortement pour que cette course puisse avoir lieu et, bien que sans village, la Drheam Cup sera un événement nautique exceptionnel avec une flotte incroyable. Cherbourg-en-Cotentin sera le départ de la première course multiclasses en France et de la seule course de l’année pour les Ultims. J’en suis très heureux, cela met en valeur tout notre potentiel nautique, notre port, notre bassin de navigation, notre filière nautique… Et nos services s’activent pour que le public puisse également bénéficier de la Drheam Cup dans les meilleures conditions possibles. Je souhaite que notre événementiel nautique puisse rester un temps offert au public : ce ne sera pas la fête habituelle mais nous mettrons tout en œuvre pour que le grand public puisse venir profiter de cette flotte à quai et les admirer le long de la côte le dimanche 19 juillet ».

Hervé Morin, président de la Région Normandie : « la Normandie est une région maritime par excellence avec ses 640 km de côte, du Tréport au Mont-Saint-Michel. Ce week-end, le départ de la DRHEAM CUP de Cherbourg-en-Cotentin en constitue un des symboles forts. Je suis heureux que la Région soit l’un des partenaires de cette belle course avec la Ville de Cherbourg-en-Cotentin, la Communauté d’agglomération du Cotentin et le Conseil départemental de la Manche. Je rappelle bien volontiers à cette occasion que la Région a mis en place le programme « Jeune Talent Normand » afin de valoriser l’image maritime du territoire et de mettre en avant l’excellence sportive de la Normandie. Après avoir accompagné Joan Ahrweiller, Sophie Faguet, Eric Delamare et actuellement Alexis Loison qui sera bien entendu présent sur la ligne départ, nous venons de lancer le processus de sélection d’un nouveau navigateur pour 2022 et 2023. Nous équiperons le lauréat et l’accompagnerons pendant deux ans avec pour objectif sa participation au championnat de France de course au large. Il nous faut poursuivre dans cette voie et mettre à la « hune » l’excellence de la Normandie maritime ! »

Marc Lefèvre, président du Conseil Départemental de la Manche : « L’Attitude Manche, c’est un condensé de tout cela : un département qui sait accueillir, un département d’aventure,un département de pleine nature ! Aussi, au travers de notre Plan Nautisme, nous sommes fiers d’accueillir des évènements nautiques de grande qualité, comme la DRHEAM-CUP, qui révèlent la Manche sous d’autres points de vue. Bon vent à tous !

Un spectacle exceptionnel

Si, pour des raisons sanitaires, les pontons ne seront pas accessibles au public, ce dernier pourra malgré tout venir admirer de près cette mini armada nautique qui donne un avant-goût de la Fastnet ! Un filtrage sera mis en place pour que chacun puisse découvrir sereinement cette flotte exceptionnelle et se promener quai de la hune et sur la jetée Chantereyne. Les multicoques bigarrés et pavoisés seront rassemblés sur les pontons J et K, face à la place Chantereyne, soit une douzaine de Multi 50 - trimarans impressionnants de plus de 15 mètres - et de Multi 2000 ! À l’autre extrémité du quai de la Hune, sur les pontons P et Q, près de 70 monocoques arborant les couleurs de la course et de ses partenaires seront regroupés : une trentaine de Figaro 3 - les seuls monocoques monotypes à foils de série au monde - fera face à 31 IRC et à la dizaine de Class40. Une douzaine d’IRC et de grands monocoques seront également positionnés ponton H, et bien visibles de la jetée Chantereyne.

 

500 navigateurs professionnels et amateurs sur les pontons

Près de 500 navigateurs s’activeront sur les pontons en prévision du départ dimanche 19 juillet. Parmi eux, des amateurs comme des professionnels de renom. À l’instar d’Armel Le Cléac’h, vainqueur du Vendée Globe en 2017 et ayant remporté la Solitaire 2010 à Cherbourg, Charlie Capelle, vainqueur en Multi 2000 de la Drheam Cup 2018, ou encore Alexis Loison, Figariste cherbourgeois, skipper de la Région Normandie, ayant remporté plusieurs fois la Fastnet Race et la Sydney-Hobart, et vice-champion de France de match racing. Une quinzaine d’équipages normands - de Cherbourg, Granville, Le Havre, Rouen, Honfleur… - participe à la course. Certains connaissent bien Port Chantereyne et son bassin nautique comme Nicolas Jossier sur Black Mamba en Class40, Pierre Legoupil sur son yacht classique, Le Loup rouge, ou encore Pierrick Letouzé, jeune marin biberonné aux régates de l’école de voile de Cherbourg. Ce dernier a décroché le titre de vice-champion du monde universitaire en 2018 à Cherbourg et participé l’an dernier à sa première Transat Jacques Vabre au sein du plus jeune équipage de la course ! Si le village a dû être annulé pour raisons sanitaires, le public pourra découvrir le long de la plage verte une exposition de 21 photos grand format rappelant les courses nautiques accueillies à Cherbourg : Tall Ship’s race 2005, Solitaire du Figaro, Challenge Mondial Assistance, Tour de France à la voile, Tour des ports… « C’est l’occasion pour nous de rappeler que Cherbourg est une terre d’accueil de grands événements nautiques depuis maintenant plus de 30 ans », souligne Muriel Jozeau-Marigné, adjointe au nautisme. Exceptionnellement les chalets de Cherbourg à la plage seront ouverts le samedi de 12h à 18h et une animation de skimboard avec Mauna Kea sera proposée sur inscription et dans le respect des gestes barrières les 17 et 18 juillet après-midi. Des embarquements à gagner Avec ses partenaires - Agglomération du Cotentin, Département de la Manche et Région Normandie -, la Ville a souhaité que le grand public puisse embarquer et profiter de la fête : des places pour assister au départ de la course à bord du Marité, de la Neire Maove et de Croix du Sud seront à gagner sur les réseaux sociaux de la Ville et sur France Bleu Cotentin. Il sera également possible de gagner 4 bons d’achat d’une valeur de 155 € à la boutique Cherwood, 3 draps de bain de la manufacture des Parapluies de Cherbourg, 4 paniers garnis… « Nous avons privilégié les entreprises locales au savoir-faire indéniable ». La Ville a également réalisé le rêve de 5 jeunes malades, soutenus par skipper Louis Duc, parrain de l’association Rêves Manche, qui - accompagnés par leurs familles - pourront monter à bord du Marité et assister au départ de la course. Une visite des pontons leur sera proposée samedi 18 juillet après-midi.

 

Un dispositif spécifique pour vivre la course en direct

Pour que le public puisse profiter pleinement de l’ambiance si particulière des départs de course et des pontons, la Ville a mis les bouchées doubles ! Des vidéos réalisées par François Dourlen seront diffusées chaque jour sur les réseaux sociaux de la ville. Un dispositif de retransmission du départ - avec l’agence Sea Events - permettra de vivre l’événement en direct, comme si vous étiez au-dessus de la flotte - sur France 3 Normandie, Bretagne et Pays de Loire ainsi que sur les réseaux sociaux de la ville et de ses partenaires avec les commentaires de Serge Herbin et de Louis Duc.

Jean-Louis Valentin, président de l’Agglomération du Cotentin : « avec 220 km de littoral, force est de constater que peu de territoire en France peuvent se vanter d’avoir 3 côtes parfaitement adaptées où 17 bases nautiques sont implantées et attirent aussi bien les touristes que les locaux ! C’est un terrain de jeu rêvé pour les amateurs d’activités nautiques. Avec les pratiques du char à voile, de paddle, surf, dériveur, catamaran ou optimist, je me réjouis de voir que le Cotentin berce un bon nombre de futurs marins chevronnés qui, à l’instar d’Alexis Loison ou Nicolas Jossier, entre autres, s’affrontent sur la mer lors de courses prestigieuses comme la Drheam Cup."

Alexis Loison, skipper Région Normandie : « en tant que Cherbourgeois et skipper du voilier Région Normandie, je suis ravi et fier que le départ soit donné de Cherbourg-en-Cotentin, qui a toujours su répondre présent pour accueillir de grands événements nautiques dont la Drheam Cup fait désormais partie. Au vu du plateau annoncé, cette course s’annonce passionnante à suivre dans chacune des catégories. De mon côté, j’aurai à cœur de régater dans la catégorie prestigieuse des Figaro Beneteau 3 contre des marins de renommée internationale comme Vincent Riou et Armel Le Cleac’h, sur un parcours forcément semé d’embûches. Cette course représente pour nous une excellente préparation à la mythique Solitaire du Figaro qui aura lieu en septembre. Je tiens à remercier l’ensemble des organisateurs et partenaires de l’épreuve qui, malgré la situation sanitaire actuelle, se sont battus pour maintenir la partie sportive de l’événement. Je ne doute pas que l’ensemble des marins engagés dans ce grand prix de France de course au large offriront un magnifique spectacle du début à la fin de la course en guise de remerciements »

Pierrick Letouzé, skipper de Raging Bee : « la crise du Covid-19 a bouleversé le calendrier de la saison 2020. Nous avons la chance de retrouver la compétition grâce à la Dhream Cup. Il était donc évident que je sois présent sur la ligne de départ, d’autant plus qu’elle s’élancera de Cherbourg, ma ville natale. Je suis heureux du développement du nautisme à Cherbourg, de la mise en place des animations et des compétitions autour de la Dhream Cup, l’Hermione ou le Fasnet. Nous avons un terrain de jeu exceptionnel entre la rade et la Manche, du courant, du vent. Nous n’avons rien à envier à la Bretagne. La course promet d’être disputée ! Nous sommes inscrits en double, une catégorie qui est mise à l’honneur avec 25 inscrits, le niveau va être relevé avec des bateaux performants et des équipages expérimentés qui connaissent bien leur bateau. Pour notre part, nous avons envie de bien naviguer, nous connaissons le bateau depuis peu et nous multiplions les navigations en entrainements pour être prêts le 19 juillet ! Je suis en duo avec Arthur Richer avec qui j’ai déjà beaucoup navigué depuis l’âge de 15 ans sur de nombreux supports. Cela pourrait être un avantage sur une course qui sera intense ».

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

 

> Réseaux

---------------