#MUSIQUE - 𝑱𝒖𝒔𝒒𝒖'𝒂𝒖 𝒍𝒂𝒓𝒈𝒆, l'EP de 𝗥𝗮𝘃𝗮𝗴𝗲𝘀 - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#MUSIQUE - 𝑱𝒖𝒔𝒒𝒖'𝒂𝒖 𝒍𝒂𝒓𝒈𝒆, l'EP de 𝗥𝗮𝘃𝗮𝗴𝗲𝘀

#MUSIQUE - 𝑱𝒖𝒔𝒒𝒖'𝒂𝒖 𝒍𝒂𝒓𝒈𝒆, l'EP de 𝗥𝗮𝘃𝗮𝗴𝗲𝘀

Jusqu'au Large, c'est une odyssée rétro-futuriste, pop rock moderne, où les vagues de synthé s'entremêlent aux mélodies douces-amères.

Peut-on changer sans être constamment ramené à son passé ?

La transformation, thème cher aux deux musiciens parisiens qui n’ont de cesse de réinventer leur musique, croisement entre électronique et chanson française, est-elle forcément limitée par le déterminisme social ?

Ils n’avaient pas prévu que le futur les rattraperait si vite. La vidéo qui accompagne le premier extrait du nouvel EP de Ravages se pensait comme de la science-fiction, mais ressemble étrangement à ces atmosphères devenues en quelques mois familières : rues vides, visages camouflés, ambiance répressive sous les caméras... Il faut dire que Simon Beaudoux (chant) et Martin Chourrout (production) sont deux passionnés d’oeuvres d’anticipation. Mais “parfois le temps s’accélère”, annonce le titre Métamorphoses.

Après plusieurs années à sillonner l’Europe avec leur précédent groupe indie-pop Exsonvaldes, les deux musiciens délaissent les guitares pour une chanson électronique en français : Ravages nous embarque dans une odyssée rétro-futuriste, pop- moderne, où les vagues de synthé s’entremêlent aux mélodies douces- amères, évoquant tour à tour New Order, LCD Soundsystem, Phoenix, Serge Gainsbourg ou Malik Djoudi.

Le duo puise aussi son inspiration dans une atypique et non moins sérieuse formation scientifique : l’un est diplômé de l’Ecole polytechnique, l’autre d’un Master en Intelligence artificielle. Leurs recherches actuelles ? L’écriture de comptines lors des nuits d’insomnies ( Rouge soleil, figurant sur la BO de la série Netflix «Emily in Paris» ), la mise en musique d’introspection sociologique sur le déterminisme social (D’où je viens) ou encore la création d’hymnes à la gloire des perdants (Munich).

Ravages nous convie dans la sphère des inventions : celles des pionniers de la musique électro - alliées à la pop de l’an 2020 -, et celle qui s’offre à tous, de se réinventer soi-même. “Devenir autre chose, il faut tout remettre en cause, tout détruire, plus rien ne s’y oppose”, chante Simon, la transformation en étendard.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

----------------------

Xbox Séries S

a - de 300 euros

 

> Réseaux

--------------