#MANCHE - Le plein de nouveautés pour le 30e anniversaire de l'île Tatihou ! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PS5 - XBOX Series X/S - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

#MANCHE - Le plein de nouveautés pour le 30e anniversaire de l'île Tatihou !

Le plein de nouveautés pour le 30e anniversaire de l'île Tatihou !

Le 5 juin 1992, le musée maritime de l’île Tatihou ouvrait ses portes au public pour célébrer le tricentenaire de la bataille de Barfleur-La Hougue. Le Département de la Manche et le Conservatoire du littoral débutaient ainsi la mise en tourisme de ce lieu aux riches patrimoines naturels et historiques. Trente ans plus tard, la notoriété de l’île dépasse les frontières de l’hexagone !

De par sa position intermédiaire entre deux grandes formations géologiques ; le Bassin parisien sous l’influence de la mer du Nord et le Massif armoricain d’influence Atlantique ; l’île Tatihou présente une grande variété d’habitats naturels terrestres et marins abritant une flore et une faune remarquables. La richesse algologique de l’île et de ses abords a été attestée dès le 19e siècle par les scientifiques du Museum d’histoire naturelle de Paris qui ont installé dès 1888 un laboratoire de biologie marine à Tatihou.

Cet espace présente la biodiversité de l’île avec ses trésors naturels terrestres et maritimes. Il revient aussi sur les travaux des naturalistes du Museum d’histoire naturelle de Paris qui ont travaillé à Tatihou de 1888 à 1925. Fonctionnement des marées, « chant » de la patelle, requins de nos côtes y sont présentés au moyen de panneaux richement illustrés, de collections naturalisées, de moulages et de dispositifs multimédias.

#MANCHE - Le plein de nouveautés pour le 30e anniversaire de l'île Tatihou !

Aujourd’hui, le laboratoire de biologie marine poursuit ses recherches scientifiques à des fins pédagogiques. C’est ainsi que des élèves, des familles et des groupes découvrent des espèces marines sur le terrain. Ils procèdent ensuite à leur observation et à leur classification au sein du laboratoire de biologie marine qui met à leur disposition plusieurs outils d’identification. Aujourd’hui, de très nombreuses espèces d’algues brunes, vertes et rouges sont présentes sur les fonds proches de l’île qui est incluse dans un site Natura 2000. Les plantes marines, mollusques, crustacés et poissons intègrent un inventaire qui comptabilise près de 700 espèces.

Parmi les nombreux sujets et phénomènes observables à Tatihou, un thème alimente la curiosité des visiteurs et des scientifiques. Des espèces capables de produire de la lumière ont été découvertes autour de l’île. Observée depuis l’Antiquité, la bioluminescence est la production de lumière par le vivant. Depuis de nombreuses années, la bioluminescence est présentée au public sur l’île Tatihou, grâce au maintien de plusieurs espèces planctoniques bioluminescentes au laboratoire : un dinoflagellé du genre Pyrocystis et un cténophore du genre Mnemiopsis

Tatihou est également un site ornithologique majeur pour la Normandie car environ 150 espèces d’oiseaux nicheurs, migrateurs ou visiteurs occasionnels se croisent ou se côtoient au fil des saisons sur ce territoire. Goélands, tadornes de belon, aigrettes garzettes, limicoles, anatidés et passereaux affectionnent particulièrement l’estran, la prairie, les vasières ou les digues de l’île. A écouter, observer, c’est tout un spectacle qui s’offre aux visiteurs !

Depuis l’âge du bronze jusqu’à aujourd’hui, les terres de Tatihou ont été aménagées par l’homme en jardin de subsistance ou en jardin d’agrément. Ici, la flore insulaire se développe en harmonie avec la pierre et la mer. Sur près de quatre hectares, à l’abri du lazaret, les jardins de Tatihou présentent les plantes du littoral normand mais aussi celles des bords de mer plus lointains...

LE JARDIN DES DÉCOUVERTES a été créé dès 1992 et reconstitue, sur 800 m2 , différents milieux : dunes, roches, vase salée... La flore indigène des côtes de la Manche et de l’Atlantique y est présentée avec sa répartition étagée, en partant du littoral pour aller vers le bocage.

À ses côtés, UN JARDIN D’ACCLIMATATION occupe de nombreux espaces du lazaret dont un consacré spécialement à des plantes originaires du Maroc. Tout autour des bâtiments de granit et dans les allées de l’intra-muros, les visiteurs découvrent des parterres et des massifs de plantes exotiques dont une palmeraie ! Ce sont des espèces venues de différentes régions du monde. Elles offrent une vraie invitation au voyage avec une prépondérance de plantes originaires des îles Canaries, d’Afrique du Sud, mais aussi de l’île de la Réunion, de Nouvelle-Zélande ou encore du Japon.

Plus loin, LE GRAND JARDIN MARITIME permet une ravissante promenade teintée de poésie. C’est ici que se déroule chaque année en août le festival de musique « Les traversées Tatihou ». On y trouve des plantes d’ici et d’ailleurs présentées dans un vaste espace d’architecture moderne. Roselière, jardin zen et parterres thématiques en lien avec l’histoire maritime de l’île s’y côtoient.

L’enceinte murée avec les grandes arches de granit que le visiteur découvre en arrivant sur l’île est un des rares témoignages de l’existence de lieux de quarantaine sur le littoral, du 17e au 19e siècle. Des marins ont dû faire escale ici à différentes époques pour éviter de propager de grandes épidémies telles que la peste, la fièvre jaune ou le choléra. Les bâtiments du lazaret, (chapelle, hôpital, maison des équipages) sont aujourd’hui classés monuments historiques

 

LE FORT DE TATIHOU : LA VALEUR UNIVERSELLE DES TOURS VAUBAN ET TROIS CENTS ANS D’HISTOIRE DÉFENSIVE

L’inscription à l’UNESCO a attesté de la valeur universelle des tours Vauban de Tatihou et de la Hougue. La qualité de leur environnement a été également reconnue. La spécificité du fort de Tatihou réside dans le fait que les fortifications militaires, depuis le XVIIe jusqu’au XXe siècle, se juxtaposent aux mêmes endroits. Elle illustre donc la pertinence et la pérennité de ces différents systèmes défensifs. Un parcours d’interprétation présente l’étonnante imbrication entre trois générations d’architecture militaire, de Vauban au Mur de l’Atlantique. Des panneaux d’information renseignent sur ces différentes phases de construction, depuis la ferme retranchée du XVIIe jusqu’aux tobrouks de la Seconde Guerre.

 

FLOTTES ET FRACAS, LES ÉPAVES DE LA HOUGUE (1692)

L’exposition présente plus de 200 objets et aborde de nombreux thèmes tels que la construction navale, la navigation et la vie à bord des navires du roi jusqu’aux travaux des archéologues sous-marins. Un parcours enfant ainsi qu’un livret-jeux permettent aux plus jeunes de mieux appréhender l’exposition

 

L’ABRI À BATEAUX

Une trentaine de bateaux sont présentés selon les caractéristiques de leur construction, leur utilisation ou le métier de pêche qu’ils pratiquaient. Construits entre 1907 et 1974, ils constituent un ensemble représentatif des petites unités qui ont pratiqué la pêche ou la plaisance entre Cherbourg et l’embouchure de l’Orne, témoins du savoir-faire de leurs constructeurs et des multiples bouleversements qui ont marqué l’évolution de la construction navale tout au long du XXe siècle.

 

LE HANGAR DE RESTAURATION DU CORDIER LA SAINTE THÉRÈSE-SOUVENEZ-VOUS

Dans ce hangar, entre gabarits, outils de charpente navale et engins de pêche, les visiteurs découvrent l’histoire singulière du cordier Sainte-Thérèse-Souvenez-Vous construit à Barfleur en 1948. Grâce à une passerelle, ils peuvent admirer le savoir-faire des charpentiers de marine qui ont construit cette unité mais aussi celui de ceux qui l’ont restaurée. La Sainte-Thérèse-Souvenez-vous est un bateau emblématique de la pêche aux cordes dans le Val de Saire

 

SAGAS DE TATIHOU

Des panneaux illustrés, agrémentés de quelques objets ainsi qu’un livre d’images numériques racontent comment les hommes ont occupé l’île depuis le Paléolithique jusqu’à aujourd’hui.

 

Le musée maritime de l’île Tatihou a ouvert ses portes en juin 1992 pour marquer le tricentenaire de la Bataille de Barfleur-La Hougue (1692). Les tours défensives de Tatihou et de la Hougue, construites respectivement en 1693 et 1694 par Benjamin Decombes, élève de Vauban, ont été inscrites à l’UNESCO en 2008 dans le bien en série « Les fortifications de Vauban » regroupant onze autres sites répartis dans toute la France. Le musée, classé « musée de France » met en relief, depuis bientôt 30 ans, la riche histoire de son territoire grâce à ses collections qui se sont, au fil des ans, élargies aux domaines des sciences naturelles, de l’ethnologie maritime et des Beaux-Arts. Chaque année, près de 70 000 visiteurs sont accueillis sur l’île.

L’offre d’hébergement de l’île Tatihou a été entièrement repensée. Elle s’adresse aussi bien aux familles qu’aux groupes, séminaires et scolaires. L’hôtel des Maisons de Tatihou offre 26 chambres réparties dans trois bâtiments (les Gabiers, les Equipages et les Amiraux). L’hostel (Auberge de jeunesse) abrite 18 chambres réparties dans deux autres bâtiments (les Tribordais et les Bâbordais).

 

UN NOUVEAU RESTAURANT

Le restaurant Le Carré, situé au cœur du jardin d’acclimatation, peut accueillir 62 couverts en intérieur et 28 en terrasse. Le chef propose une cuisine traditionnelle à base de produits de saison issus de circuits courts.

 

DE NOUVEAUX ÉQUIPEMENTS POUR LES SCOLAIRES

La mission pédagogique est un des piliers de l’île, menée en étroite collaboration avec le Conservatoire du littoral, propriétaire de l’île. Le Département réaffirme la vocation éducative et pédagogique du site et souhaite garantir un hébergement scolaire de qualité. Deux nouvelles salles pédagogiques ont été récemment aménagées dans la cour du musée. Le site offre de nombreuses possibilités pour les enseignants et les élèves qui sont accompagnés dans leur découverte par des médiateurs et deux professeurs. Ornithologie, histoire, lettres, sorties sur l’estran et bien d’autres pistes sont exploitées sur l’île pour une expérience insulaire originale et riche !

C’est le premier bâtiment que l’on aperçoit en débarquant sur l’île Tatihou : la maison des douaniers !

Désormais, c’est ici que les visiteurs seront accueillis à leur arrivée sur Tatihou. Un agent d’accueil leur donnera toutes les consignes pour bien profiter de la journée ou du séjour sans passer à côté des trésors de l’île. Où manger ? Où dormir ? Comment veiller à respecter ce site riche et fragile qu’est l’île Tatihou ?

CITADELLES DU MONDE ET AUTRES FORTIFICATIONS

Cette exposition a été réalisée par la Ville de Besançon. Elle invite à parcourir le globe et le temps à la découverte de citadelles et fortifications inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, ou engagées dans cette démarche.

 

RIVAGES EN MOUVEMENT

Une exposition du Conservatoire du littoral qui donne à chacun les clés pour s’interroger sur l’évolution de nos côtes à l’échelle des dernières décennies et comprendre les mécanismes à l’œuvre sur la mobilité du trait de côte et les bouleversements des paysages.

 

DE LA FORÊT À LA MER, HISTOIRE DU BOIS DE MARINE

Cette exposition a été réalisée par la Maison de l’Homme et de la forêt (Jupilles, 72). Elle s’intéresse aux forêts sous les règnes de Louis XIV et de Louis XVI, à la recherche des arbres dédiés à la construction navale, depuis leur transport jusqu’aux activités réalisées dans l’arsenal

Des ateliers permettent de découvrir l’histoire du site et d’explorer ses collections à travers une activité qui conjugue découverte, expérience scientifique ou expression artistique.

■ Mardi 19 avril et mardi 23 août Atelier parent-enfant (à partir de 5 ans) Comme un jardinier, élabore ton paysage dans un back-garden !

■ Mercredi 4 mai et mardi 19 juillet Atelier parent-enfant (8-12 ans) Tel un naturaliste, dessine les espèces marines !

■ Samedi 4 et dimanche 5 juin Atelier ouvert à tous Tel un vannier, tresse les végétaux d’ici et d’ailleurs !

■ Samedi 18, dimanche 19 juin Atelier parent-enfant (6-11 ans) Dans le cadre des Journées Nationales de l’Archéologie, tarif spécial pour visiter l’île (aller-retour bateau et accès libre au musée, aux jardins et au fort : 6 €/adulte et 3,50 €/enfant (de 3 à 11 ans). Atelier gratuit. Découverte des techniques de l’archéologie sur un chantier reconstitué de l’âge du Bronze. En cas de pluie, l’atelier aurait lieu en intérieur et porterait sur les céramiques de la préhistoire et à ce qu’elles apportent à la connaissance d’un site.

■ Mardi 12 juillet Atelier parent-enfant (6-11 ans) Tel un archéologue, fouille et dessine des vestiges laissés par l’homme de Tatihou !

■ Mardi 19 juillet Atelier parent-enfant (6-12 ans) Tel un marin, réalise une pomme de touline !

■ Mardi 26 juillet Atelier parent-enfant (6-12 ans) Tel un peintre, observe la mer et prends tes pinceaux !

■ Mercredi 28 septembre Atelier parent–enfant (8-12 ans) Tel un naturaliste, détermine l’âge des poissons à partir de leurs écailles !

■ Mardi 25 octobre Atelier parent-enfant (8-12 ans) Tel un artiste naturaliste, réalise un alguier à la manière de Maria Doublet !

■ Lundi 31 octobre Atelier parent-enfant (6-12 ans) Tel un détective, retrouve des monstres marins échappés du laboratoire maritime !

PÉRIODES D’OUVERTURE
Tous les jours de 10h à 18h, du 1er avril au 13 novembre
(jusqu’à 19h en juillet et août).
Attention, en raison des fêtes de la mer
à Saint-Vaast-la-Hougue, des horaires spécifiques
seront aménagés le dimanche 17 juillet.
TARIFS
Adulte : 11,50 €
Enfant (3 à 11 ans) : 5 €
Les billets sont en vente en ligne, sur le site internet
www.tatihou.manche.fr ou à la billetterie Tatihou,
quai Vauban, 50 550 Saint-Vaast-la-Hougue
de 9h à 12h30 et de 13h15 à 17h
(de 9h à 18h, en juillet et en août)

LES SAMEDI 30 AVRIL ET DIMANCHE 1ER MAI : LE WEEK-END CERFS-VOLANTS « ET VOLE ÉOLE »

Le Département organise la 9e édition de « Et vole Eole » qui célèbre la nature et le vent. Dans le cadre exceptionnel de l’île Tatihou, les visiteurs ont les pieds sur terre et la tête dans les nuages pour s’adonner à la joie du pilotage de cerfs-volants. Les petits et les grands se prêtent à l’exercice dans une ambiance conviviale. Ce sont les membres de l’association Ventissimo, club de cerfs-volants de Cherbourg, qui animent la manifestation.

Ils sont une quinzaine d’exposants avec chacun un style différent. Ils sont artistes, bricoleurs, scientifiques amateurs ou photographes et tous passionnés. Ils aiment travailler avec des objets de récupération ou des matériaux recyclés, ils composent avec du bois flotté, de la toile, du plastique ou du métal des réalisations aussi ingénieuses que poétiques ! Certains utilisent encore le cerf-volant pour prendre de la hauteur et réaliser des photos aériennes. Très pédagogues, ils aident les jeunes et moins jeunes à faire piloter leur cerf-volant ou même à le construire. Tout le week-end, les cerfs-volants auront le vent en poupe et décoreront l’île Tatihou de la terre au ciel pour cette fête anniversaire !

 

DES ATELIERS POUR LES ENFANTS : CONSTRUIRE, DÉCORER ET FAIRE VOLER SON CERF-VOLANT (ET MÊME SON DOUDOU !)

Un atelier spécial sera dédié aux enfants pour réaliser, pas à pas, un cerf-volant simple qu’ils décoreront à leur guise. Ils le feront voler grâce aux conseils d’experts et ils le rameneront chez eux. Les plus jeunes pourront fabriquer de petits moulins à vent et faire voler leur doudou qui se verra proposer un baptême de l’air, hissé sur le fil d’un cerf-volant aérophotographe, avec selfie à l’appui! Enfin des lâchers de bonbons spéctaculaires et gourmands ponctueront la journée à chaque arrivée du bateau

 

DU JEUDI 26 AU DIMANCHE 29 MAI : UN HEUREUX ANNIVERSAIRE INSULAIRE !

Sur ce lieu magique, animations festives, créations artistiques, ateliers, rencontres et autres surprises attendent les visiteurs de l’île.

■ JEUDI 26 MAI : FRANÇOISE GIANNESINI sculpteur, avait construit, il y a 24 ans de cela, une œuvre monumentale sur l’île. Bâtie de plaques de schiste bleu du Cotentin, extrait d’une carrière locale, et posée sur un socle de quartzite, la sculpture fait face à la mer. Son titre, « Amers » fait allusion à cet « objet fixe sur la côte servant de repère » dont le poète Saint-John Perse a fait le sujet de plusieurs de ses textes. La sculpture, en place dans le fort de l’île près des magasins à poudre, va devoir subir une petite restauration et l’artiste va exposer d’autres œuvres dans la petite chapelle. Le public pourra la rencontrer le jeudi 26 mai en matinée.

■ LA LIGUE D’IMPROVISATION LA LICHETTE fera porter un nouveau regard sur les collections du musée.

■ VENDREDI 27 MAI : LA Cie CAP CHICHE proposera des interventions intimistes, chuchotées et confidentielles, à de petits groupes de visiteurs croisés au détour d’un muret, d’un rocher ou d’une plante exotique…

■ SAMEDI 28 MAI À 14H30 ET 15H30 : UN DÉFILÉ DE MODE ART GRAVAGE, un peu fou et décalé, mais dans les règles de l’art… Des costumes confectionnés par la styliste et couturière Anne Mignot avec des objets récoltés depuis des années par Jack-Adrien Martin (Cité d’Art Gravage à Martinvast).

■ DIMANCHE 29 MAI : Ils sont jardiniers, chargées des collections du musée, charpentier de marine, mécanicien naval, matelot, biologiste ou guide historique, les agents de l’île Tatihou présentent leurs missions dans les coulisses de Tatihou.

 

LES SAMEDI 4 ET DIMANCHE 5 JUIN : RENDEZ-VOUS AUX JARDINS ANIMATIONS OUVERTES À TOUS

Les jardiniers de l’île choisiront un parcours pour guider les visiteurs et présenter comment des espèces originaires de différentes régions du monde s’adaptent aux milieux insulaires de Tatihou. Tel un vannier, le public pourra tresser des végétaux d’ici et d’ailleurs ! Tarif spécial pour visiter l’île à l’occasion des Rendez-vous aux jardins : aller-retour bateau et accès libre au musée, aux jardins et au fort : 6 €/adulte au lieu de 11,50 € et 3,50 €/enfant (3 à 11 ans) au lieu de 5 €. Les rencontres avec le public sont prévues ces deux jours à 11h15 et à 15h15. Elles sont gratuites et sur inscriptions au 02 14 29 03 30

 

DU 11 AU 16 AOÛT : 28e FESTIVAL « LES TRAVERSÉES TATIHOU » LES MUSIQUES DU LARGE

Chaque année, les grandes marées donnent les dates et le tempo du festival. La basse mer permet au public de se rendre à pied aux concerts de l’île. Sur scène, on retrouve les musiques celtiques, de la Galice à la Scandinavie, en passant par la Bretagne et l’Irlande, allant chercher aussi le Québec.

Fort de ses voyages, le festival va plus largement à la rencontre des artistes des musiques du monde.

 

TATIHOU, AU PAYS DES OISEAUX : UN CONTE NATURALISTE PAR SÉBASTIEN PROVOST (BIRDING MONT SAINT MICHEL) LE MERCREDI 2 NOVEMBRE À 14H30 ET 15H30

Certains oiseaux sont sédentaires, d’autres ne sont que saisonniers, ce sont de grands voyageurs… Rencontre avec les habitants à plumes de l’île ! Sébastien Provost, ornithologue et naturaliste, est conteur à ses heures et a créé spécialement pour l’anniversaire de Tatihou un spectacle familial sur les oiseaux que l’on peut y observer. Le spectacle est gratuit. Bateau payant.

 

DES PARCOURS ET PROTOCOLE ADAPTÉS POUR UNE VISITE EN TOUTE SÉCURITÉ

Le Département de la Manche travaille activement pour offrir une visite dans des conditions sanitaires optimales.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

-----------------

> Réseaux

--------------

 

PUB !

30 jours gratuits