La fête des potiers revient à Ger les 27 et 28 août 2022 ! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

La fête des potiers revient à Ger les 27 et 28 août 2022 !

La fête des potiers revient à Ger les 27 et 28 août 2022 !

MUSÉE DE LA CÉRAMIQUE – CENTRE DE CRÉATION À GER LA FÊTE DES POTIERS REVIENT AVEC SON MARCHÉ DE POTIERS ET SA SOIRÉE DU FEU LES 27 ET 28 AOÛT 2022 !

Le musée de la céramique – Centre de création, site géré par le Département de la Manche, propose le dernier week-end août son incontournable fête des potiers.

Deux temps forts attendent les visiteurs : la soirée du feu durant laquelle céramistes professionnels et amateurs venant de toute la France construisent et mettent en route plusieurs fours pour cuire des poteries et le marché de potiers sur lequel une trentaine de céramistes vendent leurs productions au public.

Beaucoup de potiers rêvent de cuire au feu de bois, si possible à haute température (environ 1250 degrés). Ce mode de cuisson, bien avant l’invention des fours électriques et au gaz, a été utilisé pendant des siècles !

L’édition 2022 de la fête des potiers est l’occasion de remettre en route une diversité de fours :

- les fours gallo-romain et médiéval avec leur alandier semi-enterré, mais également le four tranchée qui est la reproduction réduite et approximative des grands fours tunnels des anciens potiers de Ger,

- des répliques de fours inventés à partir du XXe siècle pour consommer moins de bois tout en garantissant au potier d’atteindre les hautes températures : four dit à flamme semi-renversée, et enfin ceux raku de type Virot et de type Valtat, du nom de leurs inventeurs. Le four chaînette, le dernier construit et qui constitue la nouveauté 2022 de cette soirée du feu fait partie de ces fours moins gourmands en bois.

- Et les petits fours « maison » simples à mettre en place, représentés cette année par un petit four à charbon et un autre four simple à flamme directe et à tirage vertical.

Plusieurs équipes composées d’amateurs et de professionnels construisent ces fours, les rénovent, les modifient à chaque soirée du feu, avec pour objectif de finir la cuisson vers 23h30 samedi soir, devant le public.

Le public est invité à questionner les amateurs et professionnels qui constituent les équipes des fours : certains sont des habitués de longue date, d’autres parmi les nouveaux participants accompagnent Freya Recksiek (première occupante de la pépinière-atelier du musée), leur professeur céramiste installée à Pontrieux dans les Côtes d’Armor.

LA NOUVEAUTÉ 2022 : LE FOUR CHAÎNETTE

Après plusieurs années de travail, le musée de la céramique possède son four à bois. Grâce à Guy Perron, un fidèle bénévole du musée, un premier four chaînette a été construit pour la soirée du feu en 2009. C’est cette première construction qui a été remontée sous un abri.

Le four « chaînette » doit son nom à la forme de sa chambre de cuisson : une voûte qui épouse de manière inversée la forme d’une chaîne qu’on aurait pendue entre deux points. C’est sous cette voûte que sont placées les poteries, avant la cuisson.

 

En juillet 2022, les deux dernières étapes de construction de ce four chaînette ont été menées par l’équipe du musée et quelques bénévoles de Terres d’échange :

- la fabrication de la porte de la chambre de cuisson, par où seront enfournées les céramiques et qui sera démontée et remontée entre chaque cuisson.

- la pose d’un mélange d’argile, de sable et de paille sur l’ensemble du four pour améliorer son isolation. Cette année, deux jarres coréennes réalisées par Stéphanie Debarle et des reproductions de pichets en grès typiques de la Manche seront cuites devant le public de la soirée du feu. A l’avenir, ce four sera un élément fort du musée pour animer régulièrement cet ancien hameau potier, comme autrefois quand les habitants des alentours se réunissaient autour des fours des potiers au moment des cuissons qui pouvaient durer 4 jours et 4 nuits. Grâce à son abri, des cuissons seront possibles toute l’année et, à la différence des anciens grands fours, la durée de cuisson du four chaînette sera d’environ 10 heures seulement. Ce sera alors l’occasion de réunir des céramistes professionnels et les habitants du territoire jusqu’à la nuit tombée. Le four pourra monter à près de 1 300 degrés !

 

UNE SOIRÉE TOUJOURS AUSSI FESTIVE ET ENCORE PLUS PÉDAGOGIQUE

Cette année, les céramistes amateurs et professionnels qui conduiront les cuissons dans les fours à bois auront plaisir à retrouver le public. Ils seront épaulés par des médiateurs pour transmettre leur savoir aux visiteurs et les mettre dans l’ambiance :

- L’équipe du site : Graciela, Vincent et Marie aidera le public à comprendre les différents fours, leurs constructions, mais aussi les techniques et étapes de montée de température.

- Felix Montade et son acolyte Guilhem accueilleront les visiteurs à l’entrée de la zone de cuisson des fours par du jonglage et autres effets visuels.

- Au cœur des fours en marche, le musicien Garztransportera le public avec ses chansons électro-pop.

Parmi les autres animations de la soirée :

- Fati Tattoo, esthéticienne installée dans le Mortainais, proposera aux plus jeunes d’être maquillés aux couleurs de la fête, de 17h30 à 21h30.

- Un peu à l’écart, des transats prêtés par la commune de Domfront-en-Poiraie, inviteront à goûter aux douceurs de la soirée, à la lueur des petites lampes tempête.

- Les glaces de la ferme Bidard, fabriquées à Lonlay l’Abbaye, permettront de faire une pause douceur.

- Dans l’ancienne boulangerie du hameau, Stefaan Dumon et Nele De Doncker cuiront et vendront leur pain cuit au feu de bois, samedi soir mais aussi dimanche. Le public pourra réserver son repas à 13 € auprès du musée (02 33 79 35 36).

Menu unique : galette saucisse avec frites, morceau de lard, camembert et grillé aux pommes. Pour ceux qui n’auraient pas réservé, l’Association des Parents d’Elèves de l’école de Ger vendra des sandwiches saucisses, mais aussi des boissons

UN MARCHÉ DE POTIERS INCONTOURNABLE

Le marché de potiers se tiendra le samedi 27 août après-midi à partir de 14h et le dimanche 28 août toute la journée de 10h à 18h. Il réunira 35 exposants venus de toute la France. Six d’entre eux ne sont jamais venus exposer à Ger et deux autres en sont à leur 18e édition participation : Véronique Loyer, installée à Liffré en Ille-et-Vilaine et Delphine Dieu installée à SaintMarceau dans la Sarthe. Depuis la création de ce marché de potiers en 2000, 221 céramistes y ont participé au moins une fois !

Des productions utilitaires ou décoratives avec une gamme très large de choix en grès, faïence et porcelaine vont assurément trouver des acheteurs parmi le public

 

UN ANCIEN VILLAGE POTIER ANIMÉ

A tour de rôle, six céramistes exposants feront des démonstrations de tournage sur un tour électrique devant le public le dimanche après-midi. Même si la maîtrise du tournage n’est pas essentielle pour être céramiste, nombreux sont ceux qui en font une technique incontournable pour réaliser tous les éléments ronds ou cylindriques. Son apprentissage demande de nombreuses heures et jours de pratique. A noter que les personnes intéressées pour apprendre le tournage peuvent s’inscrire à l’un des quatre stages organisés au musée cet automne par Stéphanie Debarle et Laure Zucher ou participer aux cours du soir encadrés par Laure Reculé, l’occupante de la pépinière-atelier du musée, à partir de septembre. Tous les renseignements sont disponibles à l’accueil du musée

Xavier Rousseau et son équipe proposeront le dimanche une démonstration de raku : une technique de cuisson céramique rapide, permettant d'obtenir une esthétique très caractéristique. Cette technique est basée sur le choc thermique de la glaçure (émail céramique) et du tesson. Sortie très chaude du four, entre 950 et 1 000 degrés, la céramique va se retransformer au contact de l’air ambiant (choc thermique) et va ensuite subir un enfumage au contact du carbone quand elle va être déposée dans la sciure et va enflammer celle-ci, libérant le carbone. Les visiteurs pourront acheter sur place le pot de leur choix, émaillé et cuit devant leurs yeux. L’association Terres d’échange, partenaire du musée, sera également présente. Ses bénévoles présenteront notamment le catalogue de l’exposition EMBOUTEILLAGE, encore visible au musée jusqu’à début novembre et qui réunit 56 artistes ayant créé une œuvre autour de la bouteille de Ger.

 L’association présentera également la vidéo du non stop motion réalisé au mois de juin dernier à l’occasion du premier festival normand de la céramique : une très belle et spectaculaire performance artistique de 24 heures. 

Dimanche, petits et grands pourront exercer leur créativité !

Les médiateurs du musée animeront un atelier barbotine ainsi qu’un atelier modelage. L’atelier barbotine consiste en la réalisation de grandes fresques de barbotine blanche sur de grandes planches noires. C’est une méthode originale pour explorer sa créativité grâce à ce matériau à la portée de tous.

Une nouveauté à ne pas manquer est le jeu de l’oie géant créé par Terres d’échange : une activité à faire en groupe avec de vraies céramiques. Barbara, médiatrice du musée, proposera un atelier à base d'argile cosmétique. Elle partagera des recettes et astuces, conseillera les participants lors de la réalisation de leurs mélanges d’ingrédients et essais. L'argile cosmétique n'aura plus de secret pour le public qui pourra repartir avec une composition personnalisée mêlant argile, kaolin, huile végétale et divers ingrédients issus des placards de la cuisine pour réaliser ses propres masques de beauté et soigner vos cheveux. L’association des Amis de la poterie de Ger sera présente pour guider les visiteurs dans les différents espaces du musée qui abritent les collections, racontent l’histoire des potiers de Ger et expliquent les techniques traditionnelles de fabrication, de la carrière à la cuisson dans les grands fours à bois. Pendant toute la durée de la fête des potiers, l’ancien village pourra aussi se visiter en totale autonomie.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

-------------------

> Réseaux

--------------