Le Théâtre Mogador rend hommage à Barbara - 25e anniversaire de sa disparition - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PS5 - XBOX Series X/S - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Le Théâtre Mogador rend hommage à Barbara - 25e anniversaire de sa disparition

Le Théâtre Mogador rend hommage à Barbara - 25e anniversaire de sa disparition

A l’occasion du 25e anniversaire de la disparition de Barbara, le Théâtre Mogador va lui rendre hommage. Ce haut-lieu du musical en France a été inscrit au titre des monuments historiques en 1990, sous l’impulsion de cette grande dame de la chanson française

Lors d’une cérémonie privée en hommage à l’interprète de l’Aigle Noir, Laurent Bentata, directeur de Stage Entertainment France, propriétaire du Théâtre Mogador, dévoilera le 24 novembre 2022, date anniversaire de la disparition de Barbara, une plaque commémorative honorant l’artiste qui fit ses débuts à Mogador en 1948 avant son grand retour triomphal en 1990. Imaginée avec les membres de l’association Les amis de Barbara, cette cérémonie réunira Delphine Bürkli, maire du 9e arrondissement de Paris et de nombreux invités, parmi lesquels : Bernard Serf, neveu de Barbara ; Mine Barral Vergez, son habilleuse ; Roland Romanelli, l'accompagnateur (accordéon et piano) de Barbara. Jean-François Fontana, l'un des plus fervents admirateurs de l'interprète Et Frédéric Longbois pour un piano-voix intimiste dans le foyer Palace du Théâtre Mogador.

Foyer qui accueillera pour l’occasion un ensemble d’archives, de costumes et d'accessoires de l’artiste prêté pour l’occasion par les proches de la chanteuse et les membres de l’association Les amis de Barbara.

Barbara et Mogador : sa plus belle histoire d’amour

En 1948, c’est sur la scène du théâtre Mogador que Monique Andrée Serf a fait ses premiers pas, où après une audition, elle fut engagée comme choriste, dans l’opérette Violettes Impériales.

Ce n’est que plus tard, en Belgique qu'elle s'invente ce nom de scène qu'elle ne quittera plus, Barbara Brodi, d'après le nom d'une de ses lointaines aïeules slaves (Varvara Brodsky)

Plus de quarante ans après elle retrouve ce haut lieu du spectacle parisien. Du 6 février au 14 avril 1990, elle revient faire « la Fête » au Théâtre Mogador.

Dans ce nouveau spectacle, Barbara s’accompagne au piano avec Gérard Daguerre à la direction musicale, Serge Tomassi est à l’accordéon et aux synthétiseurs et Dominique Mahut aux percussions. Mine et Valérie Vergez habillent Barbara et l'équipe de Mogador participe activement à la bonne marche des spectacles grâce au régisseur général René Beaubois et au régisseur lumières Christian Soulabaille. Barbara a écrit et composé de nouvelles chansons.

Elle refuse de les enregistrer avant le spectacle.

Elle les réserve à son public : « Les chansons, personne ne les entendra avant vous ».

Parmi ces nouvelles chansons : Vol de nuit ; Les enfants de novembre, inspirée par les mouvements étudiants au cours desquels un adolescent avait été retrouvé mort ; Rêveuses de parloir qui évoque les femmes qu’elle a rencontrées lors de ses visites dans les prisons ; Gauguin, en hommage à Brel ou encore Coline, écrite par Jacques Attali.

Pendant dix semaines, le public est survolté, les rappels s’éternisent. Même une fois les lumières éteintes, le public reste dans la salle.

La tournée qui suivra Mogador la mènera à travers la France, en Belgique, Suisse, au Japon pour ne s’achever qu’à la fin de l’année.

Le Théâtre Mogador voit le jour en 1919, inspiré alors par l’ingéniosité des «musics-halls» à l’anglaise. Il est inauguré par le président des Etats-Unis, Woodrow Wilson. Dans ce théâtre se sont succédé les célébrités de toutes les époques, des Ballets russes aux comédies musicales, des débuts de Sting en solo aux Rolling Stones...

En 1990, il est inscrit au titre des Monuments historiques de France sous l’impulsion de Barbara, inconditionnelle de ce lieu. Racheté en 2005 par le groupe Stage Entertainment, le Théâtre Mogador a été entièrement rénové et agrandi.

Il devient un haut lieu du musical en France en présentant chaque saison et en Français le meilleur des productions venues de Broadway parmi lesquelles Le Roi Lion, Mamma Mia ! , Chicago, La Belle et la Bête….

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

-----------------

> Réseaux

--------------

 

PUB !

30 jours gratuits