Buzz du jour: Une Mère malaisienne frappe son enfant de 8 mois !! (Ames sensibles s'abstenir) - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PS5 - XBOX Series X/S - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Buzz du jour: Une Mère malaisienne frappe son enfant de 8 mois !! (Ames sensibles s'abstenir)

buzz Cotentin web
La vidéo d'un bébé torturé par sa maman a soulevé une vague d'indignation sur la toile, un an après le déroulement des faits. La police malaisienne a déclaré que la maman de dix-huit ans purge actuellement une peine de dix-huit mois de prison. Dans un message publié cette semaine sur sa page Facebook, la police malaisienne a déclaré avoir reçu des centaines de plaintes et de commentaires au sujet de cette vidéo où l'on voit une mère frapper à de multiples reprises son bébé, une petite fille de dix mois. Quatre minutes insoutenables durant lesquelles elle n'éprouve aucune retenue à son égard, utilisant bras, pieds et oreiller pour punir ses pleurs incessants. Dix-huit mois de prison Selon Arjunaidi Mohamed, le chef de la police de Petaling Jaya (Etat du Selangor, banlieue de Kuala Lumpur), les faits se sont déroulés en mai 2011. L'agression a été filmée par un ami de la mère de dix-huit ans qui s'est rendu le jour même à la police avec l'enregistrement. Préférant taire son nom, le chef de la police a confirmé que la mère indigne avait été condamnée à dix-huit mois de prison. Le bébé a été placé dans une famille d'accueil et "se porte bien" a rassuré Fatimah Zuraidah Salleh, directrice du centre de protection de l'enfance, dont l'une des équipes veille à son bien-être. La colère tardive des internautes a pris de l'ampleur cette semaine. Pour une raison indéterminée, le mouvement d'indignation s'est répandu comme une traîne de poudre, poussant les autorités malaisiennes à clarifier une situation que d'aucuns ignoraient. Les révélations de la police ont engendré la consternation face à la relative clémence accordée à la mère de l'enfant. Libérable en novembre prochain, la mère devra repasser devant un tribunal qui pourrait lui accorder à nouveau la garde de l'enfant. "Si elle le souhaite", nuance Fatimah.
Source texte : 7sur7.be


Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

-----------------

Cliquez sur le logo pour écouter les programme de RNC Radio Normandie Cherbourg la webradio de Cherbourg

---------------

> Réseaux

-------------

Evènements

--------------

---------------

-------------

A découvrir 

La cité de la mer a Cherbourg-en-cotentin

-----------

BON PLAN

Xbox séries x en promo sur amazon