Jeux video: Test de BATMAN : ARKHAM ORIGINS BLACKGATE Ps Vita 12/20 !! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PS5 - XBOX Series X/S - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Jeux video: Test de BATMAN : ARKHAM ORIGINS BLACKGATE Ps Vita 12/20 !!

Pas de repos pour les braves, encore moins quand ils portent un masque et une combinaison intégrale en Lycra !



Batman-Arkham-Origins.jpg


Après avoir réveillonné avec le Pingouin, Black Mask et le Joker sur plates-formes HD, Batman rempile d’ores et déjà sur consoles portables en compagnie des mêmes guignols, mais dans des conditions légèrement différentes. On quitte les rues désertes et enneigées de Gotham pour filer vers la prison de Blackgate où nous attend une aventure plutôt déséquilibrée.Narrée par des cut-scenes très graphiques, mais à la mise en scène totalement apathique, l’histoire de cet épisode se situe quelques temps après Origins. Avec tous ces bad guys sous les verrous, Batman pensait enfin avoir le temps de jouer aux cartes avec Alfred, mais le Pingouin, Black Mask et le Joker ont déjà trouvé moyen de mettre la prison de Blackgate à feu et à sang et d’en prendre le contrôle. Ni une, ni deux, notre chauve-souris va donc filer leur rendre une petite visite accompagné de loin par l’ambiguë Catwoman qui lui servira de guide de luxe dans cette vaste taule. Avec volontarisme et application, les développeurs ont cherché à adapter le gameplay des Arkham à l’échelle d’une console portable. On retrouve donc un mix entre beat’em all, exploration, plates-formes et infiltration, le tout en 2,5D correcte techniquement à défaut de l’être d’un pur point de vue artistique. Ainsi placée sur un plan 2D, l’aventure prend inévitablement des airs de Metroidvania sans, hélas, le talent et l’efficacité. Volontairement pensée comme un labyrinthe refusant sévèrement l’accès de certaines de ses zones à qui n’aurait pas la bon gadget, la prison de Blackgate prend vite des airs de "maison qui rend fou" façon Les Douze Travaux d’Astérix.Déjà, on ne comprend pas pourquoi ce Batman post-Origins a eu l’idée saugrenue de s’engager dans une telle mission en laissant à la Bat-cave tous ses précieux joujoux. "Je vais affronter mes pires Némésis dans une prison haute sécurité, mais je vais laisser ma tyrolienne et ma Bat-griffe dans le placard" se dit notre héros. Hum. Mais au-delà de cette mauvaise blague, c’est surtout la construction du jeu qui laisse à désirer, elle qui aboutit à une ribambelle d’allers-retours parfois scénaristiquement à la limite du grotesque et ludiquement à la limite du calvaire. Avec un plan mal fichu et des niveaux tordus, on va et vient d’un bout à l’autre de la prison, écrasé par la lassitude et la solitude de couloirs déserts puisque vidés de leurs ennemis quelques minutes plus tôt.A cela viennent s’ajouter des mécaniques de gameplay fastidieuses comme l’obligation de scanner l’écran tactile toutes les trente secondes pour déceler les objets avec lesquels interagir ou encore ces étranges pièges disposés sur notre chemin sans trop de raison. Pourtant, le gameplay n’était pas si mal pensé au départ. Malgré la frustration de guider Batman dans de simples couloirs de deux mètres de large, on retrouve peu ou prou les éléments qui ont fait le succès de la trilogie Arkham. Le problème, c’est que, là également, les développeurs ont bâclé le travail. Les combats, par exemple, sont ici très mécaniques, alourdis par des bruitages mollassons et parfois perturbés par une caméra latérale qui nous cache la moitié de nos assaillants. L’infiltration se retrouve, elle, atrophiée et reléguée au second plan avec deux ou trois gardes que l’on élimine presque sans regarder l’écran. Dommage, car l’aventure sait se montrer assez variée et quelques combats contre des boss ponctuent habilement l’affaire. Il ne suffisait pas de tant que ça pour faire de ce Blackgate une aventure moins molle et lassante.Batman : Arkham Origins Blackgate ne partait pas si mal avec sa volonté de transposer en 2.5D le formidable gameplay des Arkham. Malheureusement, en négligeant trop certains aspects cruciaux du jeu, on se retrouve au final avec une aventure peu harmonieuse qui diluent quelques bons passages dans un océan de lassitude, multipliant les allers-retours fastidieux et atrophiant certains aspects du gameplay qu’elle aurait dû au contraire enrichir. Passer du Batman vif, fourbe et puissant des Arkham HD à ce bonhomme costumé un peu quelconque est vraiment douloureux. Ce Batman reste, il est vrai, une immersion gentillette dans la prison de Blackgate qui se laisse traverser doucement, mais sans la moindre passion. Un vrai crime de lèse-majesté.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

-----------------

Cliquez sur le logo pour écouter les programme de RNC Radio Normandie Cherbourg la webradio de Cherbourg

---------------

> Réseaux

-------------

Evènements

--------------

---------------

-------------

A découvrir 

La cité de la mer a Cherbourg-en-cotentin

-----------

BON PLAN

Xbox séries x en promo sur amazon