Jeux video: Test de FIFA 14 sur XBOX 360 > 18/20 - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Jeux video: Test de FIFA 14 sur XBOX 360 > 18/20

Comme chaque année, alors que la Ligue 1 bat son plein et qu'on est encore dans les prémices de la Ligue des Champions, EA profite de l'effervescence pour offrir au peuple son nouveau cru, toujours plus riche, toujours plus imposant.


FIFA 14 affiche


Imposé dans l'actualité de chaque salon depuis l'E3, FIFA 14 a surtout eu le temps de briller dans les annonces coté Next-Gen, particulièrement sur Xbox One. Mais deux mois avant l'arrivée des nouvelles machines, c'est sur PlayStation 3 et Xbox 360 qu'on accueille cette nouvelle édition.

Et comme à chaque fois, il suffit de se lancer dans un paquet d'heures de folie pour s'apercevoir que l'évolution est bien là, la révolution n'ayant plus trop sa place dans une série devenue une référence du genre. Evolution donc, à commencer par ce qui n'est pas forcément le plus important tout en restant des plus appréciables : l'interface. Terminé les menus bordéliques avec la barre de sélection et place à la grande mode des temps modernes, à savoir une architecture mètro façon Windows 8 faîte de grandes cases pour n'avoir plus le moindre mal à s'y retrouver. Bon en revanche, il s'agit du seul vrai polish sur la forme, la partie technique du jeu restant clairement semblable aux dernières éditions, à savoir sans véritable accroc (et avec un peu plus de visages modélisés), tandis que l'aspect sonore a subit quelques ajustements pour que l'on ressente davantage l'ambiance dans les stades. Un aspect « mise à jour » que l'on retrouve également dans le contenu. Là encore, EA Sports n'avait pas vraiment grand-chose à se reprocher tant les précédentes saisons étaient des modèles en la matière, en solo comme en ligne. Ainsi, en résumant un peu la situation, c'est la même chose que l'an dernier, avec quelques ajouts comme le mode Saison qui peut désormais être pratiqué en coopération en ligne (2 VS 2), le mode Carrière désormais beaucoup plus profond dans la gestion des recrutements (merci la nouvelle interface encore une fois) et enfin de l'Ultimate Team qui se débarrasse d'une partie de ses lourdeurs pour offrir davantage d'options sur l'ensemble des aspects. Et comme chaque année, on n'oubliera pas les effectifs revus, du moins pour les équipes sous licence officielle, et de nouveaux championnats pour contenter toujours plus de monde, avec cette fois l'Argentine, la Colombie et le Chili, pour un total de clubs tout simplement impressionnant dont vous pouvez retrouver la liste complète à cette adresse. Bien évidemment, la majorité des changements qui se verront sur la longueur reste du coté du gameplay. L'équipe a en effet fait le choix d'atténuer un peu la vitesse du jeu, traduite par des personnages plus lourd que l'an passé sans pour autant tomber dans le char d'assaut. On garde une certaine rapidité mais avec un ballon qui désormais a encore moins tendance à accrocher à votre pied au moment de tirer, vous obligeant à prendre en compte le temps d'animation pour enclencher votre tir et donc si le champ est suffisamment libre pour ne pas vous faire voler au dernier moment. Toujours profond, le gameplay garde malgré tout une approche essentiellement basée sur l'attaque, l'IA se chargeant de faire un très bon boulot et les possibilités d'appels feront la différence dans les « soirées-tournois ». Il faudra également prendre en compte un ballon plus lourd qu'à l'accoutumé qui offre du coup un bien meilleur ressenti lors des frappes et des effets. L'un des gros points forts de ce nouvel épisode, et on déplorera juste pour l'équilibre un jeu aérien ayant un peu trop tendance à privilégier les poids lourds de la discipline, quitte à rendre injuste de nombreux corners. Rien de dramatique pour le moment, surtout qu'un patch magique est susceptible de corriger cela à n'importe quel moment (ou jamais, ce qui constituerait alors un truc à améliorer pour FIFA 15).



Les plus Les moins



+ Toujours la référence + Toujours aussi complet + La courbe de progression + L'IA très bien foutue + Du boulot sur l'interface + Gameplay encore plus profond + Les animations de folie - Très (trop ?) proche de FIFA 13



- Le jeu aérien parfois injuste





Conclusion :



FIFA 14 peut-être autant considéré comme l'évolution naturelle et réussie de FIFA 13 que l'incarnation d'une simple mise à jour. Doit-on réellement reprocher le manque de révolution ou renouvellement dans une licence qui incarne désormais la référence absolue en la matière ? Doit-on penser par ce nouvel opus qu'il serait temps pour FIFA de changer prochainement son modèle économique pour devenir un service renouvelable à l'année ? Le débat est ouvert mais toujours est-il que le peu de défauts en font un titre à la hauteur des attentes, évidemment indispensable pour les amateurs qui ne peuvent se permettre d'être en retard dans leurs effectifs. Quant à ceux qui découvrent la série avec cet épisode, c'est l'orgasme dès le coup de sifflet.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

-----------------------

Sarah Brightman

-----------------------

Promo Gaming 

LG OLED HDMI 2.1

Compatible PS5 et Xbox Series X

LG OLED 55B9 au meilleur prix ! Compatible HDMI 2.1 Xbox Series X et PS5

 

> Réseaux

--------------