Jeux video: Test de Powerstar Golf sur #xboxone > 12/20 ! - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PS5 - XBOX Series X/S - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Jeux video: Test de Powerstar Golf sur #xboxone > 12/20 !

S'il n'est pas le titre le plus attendu du line-up de lancement de la Xbox One, Powerstar Golf n'en reste pas moins le seul jeu du genre sur next-gen. Les fans de titres arcades à la Everybody's Golf l'attendent donc probablement avec une impatience toute particulière. Ont-ils raison ?Si vous vous attendez à être dépaysé avec Powerstar Golf, vous serez probablement déçu.



powerstar-golf-xbox-one-.jpg


ils'agit en effet d'un titre au gameplay ultra classique qui n'apporte strictement rien au genre. On vise ainsi avec le stick gauche, avant de frapper en appuyant 2 fois sur A : une première fois pour fixer la puissance, puis une seconde pour la précision. C'est ici le timing qui compte, puisque comme dans 90% des jeux du genre, tout ceci passe par l'intermédiaire d'une jauge qui se remplit, puis se vide. En dehors de cela, la croix directionnelle permet de sélectionner le point d'impact sur la balle et par conséquent d'imprimer un effet, tandis que le choix du club influence la trajectoire et la portée. Bref, à ce stade, on est en terrain connu.La principale originalité réside dans des pouvoirs propres aux 2 caddies et 6 golfeurs au programme. Ces derniers par exemple peuvent utiliser plusieurs fois par partie des bonus pouvant être un aimant dans le trou, un boost de puissance ou même la capacité à diviser la balle en l'air pour avoir plus de chances de réussir un bon coup. Les caddies quant à eux permettent de visualiser de temps à autre la trajectoire de la balle en cas de coup parfait, ce qui peut être bien pratique. Cela ajoute en outre un petit côté fun au jeu qui est ton sur ton, avec des graphismes cartoonesques à la Everybody's Golf. Il faut toutefois avouer qu'on est très loin d'un rendu next-gen puisque les parcours sont en règle générale assez vides, les textures bavent un peu, et la végétation n'est pas spécialement dense. A ce niveau, il semble que les développeurs aient été contraints de revoir leurs prétentions à la baisse, puisqu'il arrive parfois que la balle soit carrément stoppée net alors qu'elle passe entre 2 branches sans feuilles. Rageant !Différents soucis d'équilibrage viennent également perturber l'expérience. Premièrement, l’indicateur censé donner la puissance nécessaire pour atteindre l'objectif est souvent erroné et induit beaucoup d'erreurs. Alors certes, celui-ci ne tient compte ni du vent, ni du dénivelé ou des effets, mais il arrive parfois que dans des conditions parfaites un coup parfait ne donne pas du tout le résultat escompté. Cela est d'autant plus vrai que la physique est discutable. Outre les soucis de collision avec la végétation évoqués précédemment, sachez par exemple que la balle rebondit dans un bunker comme elle le ferait sur un fairway. Mais le principal problème vient surtout des putts. En effet, la grille censée indiquer le relief du green ne fonctionne pas du tout, à tel point qu'il est fréquent de se demander si le terrain monte ou descend. Le problème est qu'une pente minime a un effet assez énorme sur la trajectoire et la vitesse de la balle, si bien que mettre un putt de plus de 2 mètres est un véritable miracle. Même les pouvoirs ne simplifient pas vraiment la tâche. Par exemple, l'aimant peut accélérer la balle lorsqu'elle passe à côté du trou et ainsi l'expédier bien plus loin qu'elle ne l'aurait été en temps normal. Dans ces conditions, il est difficile de se faire réellement plaisir.Pour se simplifier la tâche, il est toutefois possible d'acheter du matériel réparti en 6 catégories : les bois, les fers, les wedges, les putters et les balles. Chacun peut avoir une influence sur les statistiques du personnage utilisé (puissance, précision, put, etc.), mais attention, il est impossible de choisir ce qu'on achète. Il faut ainsi passer par un système de sachets de cartes aléatoires proche de ce qu'on trouve normalement dans les modes Ultimate Team. En mettant plus d'argent sur la table on augmente toutefois les chances d'obtenir du meilleur matériel, ce qui pourra inciter certains joueurs à dépenser de l'argent réel pour acheter directement les meilleurs packs. En effet, des achats de crédits sont prévus in-game, ce qui n'est malheureusement pas du meilleur goût. Cela est d'autant plus vrai que les différents sachets comprennent également des boosts temporaires de statistiques à usage unique. En bref, on nous demande de dépenser de l'argent pour des items utilisables une fois et dont on n'est même pas sûr qu'ils vont nous plaire.Au niveau du contenu, on nous propose principalement un mode Carrière impersonnel dans lequel il s'agit simplement d’enchaîner des tournois et duels à la difficulté progressive. Différentes médailles peuvent être obtenues à chaque fois en fonction de la place finale ou bien de certains objectifs visant par exemple à ne pas tomber dans le rough ou dans un bunker. Evidemment, la récompense pécuniaire varie en fonction de ces médailles, tout comme la quantité d'XP obtenue et donc la vitesse à laquelle se débloquent les nouveaux tournois et parcours. Le problème vient une nouvelle fois d'une gestion de la difficulté particulière puisqu'il est possible qu'on nous demande d'être en dessous du par sur les tournois débutants, ce qui est pourtant très loin d'être facile. L'augmentation du challenge vient alors du vent et des parcours en eux-mêmes, mais pas des objectifs, ce qui peut poser problème. Il y a toutefois un bon côté : la victoire n'en est que plus belle, ce qui pourra éventuellement plaire aux gros fans du genre. Cela dénote toutefois avec le côté enfantin de ce titre qui semble finalement avoir le postérieur entre deux chaises. Dommage.Avec Powerstar Golf, Microsoft rate son pari et ne parvient malheureusement pas à offrir une réelle alternative à Everybody's Golf. En effet, s'il fonctionne finalement pas si mal que cela, tout en étant capable de séduire quelques fans grâce à son challenge, il n'en reste pas moins un titre sans une once d'originalité et qui présente des soucis de gameplay et de physique potentiellement frustrants. Un modèle économique discutable complète un tableau en deçà des espérances.

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

-----------------

Cliquez sur le logo pour écouter les programme de RNC Radio Normandie Cherbourg la webradio de Cherbourg

---------------

> Réseaux

-------------

Evènements

--------------

---------------

-------------

A découvrir 

La cité de la mer a Cherbourg-en-cotentin

-----------

BON PLAN

Xbox séries x en promo sur amazon