Ecole supérieure d'arts et médias - Evolution de l'offre pédagogique sur le site cherbourgeois ! #ESAM - Cotentin Webradio le Site
Cotentin Webradio le Site

Visitez le site de la webradio du Cotentin - Ecoutez chaque jour nos nouveautes Club - electro - Trance - House - Deep - EDM en live 24/24 et 7/7 - Decouvrez sur notre site l'actu en Normandie et dans le Cotentin (ainsi que Manche - Calvados -orne - eure) - Les infos Musique (clips - concert - festivals) - Les jeux video avec l'actu consoles (PS4 - XBOX - switch) - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias (Radio et tele ) - Ecoutez notre webradio en mp3 128kbs sur votre pc ou sur le site a l'aide du player en page d'acceuil.

Ecole supérieure d'arts et médias - Evolution de l'offre pédagogique sur le site cherbourgeois ! #ESAM

Ecole supérieure d'arts et médias - Evolution de l'offre pédagogique sur le site cherbourgeois

En lien avec la Ville de Cherbourg-en-Cotentin, l’école supérieure d’arts et médias de Caen/Cherbourg se réorganise et renforce son implantation sur notre territoire.

A la clé : le développement de la classe préparatoire aux concours d’entrée dans les écoles supérieures d’art et la création d’une formation niveau Master, en lien avec Le Point du Jour.

En 2011, l’école des Beaux Arts de Cherbourg-Octeville a fusionné avec l’école des Beaux Arts de Caen pour former l’ésam, l’école supérieure d’arts et médias de Caen/Cherbourg. L’enjeu était de taille : le nouvel établissement public de coopération culturelle devait être en mesure de répondre aux exigences européennes pour délivrer des diplômes supérieurs d’art de niveau bac + 3 et bac + 5 reconnus dans l’ensemble de l’espace éducatif européen.

Pour le site de Cherbourg, l’enjeu était important : « au-delà de la reconnaissance européenne des diplômes délivrés, nous souhaitions un équilibre des formations artistiques entre Caen et Cherbourg et, plus largement, nous voulions conforter l’offre d’enseignement supérieur sur un territoire éloigné des grands pôles universitaires », affirme Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin. Si la fusion entre les deux écoles d’art a consolidé la présence de formations artistiques supérieures à Cherbourg-en-Cotentin, pour autant, elle n’a pas pleinement porté ses fruits pour leur développement : l’installation administrative de la nouvelle école, l’ésam, s’est opérée en gardant sur les deux sites les formations déjà existantes, ce qui a entraîné inévitablement des doublons et n’a pas contribué à l’attractivité de l’offre cherbourgeoise.

« La répartition des formations entre Caen et Cherbourg doit être telle que l’école puisse déployer une offre cohérente sur ses deux sites, afin que ceux-ci agissent dans une logique de complémentarité et non dans une forme de concurrence interne. Nous avons donc travaillé sur ce schéma avec Arnaud Stinès qui venait d’arriver »

Catherine Gentile, adjointe à la culture de Cherbourg-en-Cotentin.

Ecole supérieure d'arts et médias - Evolution de l'offre pédagogique sur le site cherbourgeois ! #ESAM

Ainsi, une nouvelle répartition des formations a été adoptée par le conseil d’administration de l’ésam le 16 juin dernier

Développement d’une classe prépa

A la rentrée 2014, une classe préparatoire aux concours d’entrée dans les écoles supérieures d’art a été ouverte à Cherbourg. Très vite elle a trouvé ses marques et rempli pleinement ses objectifs, avec 100 % de réussite de ses inscrits aux concours des écoles d’art ou d’autres formations artistiques supérieures. Cette classe préparatoire publique fait partie des 22 formations préparatoires d’arts plastiques agréées par le ministère de la Culture en mai 2017, ce qui témoigne là encore de la qualité du travail qui y est effectué. La classe préparatoire à Cherbourg-en-Cotentin a vocation à se développer et à renforcer son rôle de passerelle entre l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur. A titre expérimental, un partenariat à l’initiative de l’ésam et du rectorat a été initié pour faciliter l’accès aux écoles d’arts des élèves inscrits dans les options arts plastiques des lycées de la région. Trois établissements y ont participé, dont deux dans la Manche : le lycée Cornat à Valognes et le lycée Jean-François Millet à Cherbourg. Il s’agit pour un certain nombre de lycéens d’accéder directement à la classe préparatoire par une procédure d’admission adaptée, à laquelle sont associés les professeurs d’arts plastiques des lycées. « Devant la réussite de cette expérimentation, la procédure a vocation à être élargie à d’autres lycées proposant une option arts plastiques et à permettre à davantage d’élèves de tous les milieux, de toutes les conditions sociales, de tous les territoires, de poursuivre des études supérieures en suivant leur vocation artistique », précise Arnaud Stinès. La classe préparatoire accueillait 23 jeunes à la rentrée 2016, elle en accueillera entre 33 et 35 à la rentrée 2017 et plus de 40 lorsqu’elle tournera à plein régime, avec toujours la même ambition : permettre à 100 % de ses inscrits d’intégrer une école supérieure d’art

« Cherbourg-en-Cotentin accueillera désormais deux formations : une classe préparatoire aux écoles d’art d’une part, et un diplôme de niveau Master (bac + 5) d’autre part »,

Arnaud Stinès

Un master au lieu d’un Bac + 3

Le deuxième point très important pour Cherbourg-en-Cotentin est l’évolution des formations artistiques qui y sont déployées : l’actuelle formation de niveau bac + 3 sera remplacée par une formation de niveau bac + 5, au grade de Master.

Aujourd’hui, l’ésam à Cherbourg dispense une formation de premier cycle conduisant au diplôme national d’art. Or l’école propose la même formation à Caen, ce qui entraîne une concurrence interne et nuit au recrutement sur le site cherbourgeois. Ce premier cycle n’a jamais réellement trouvé son rythme de croisière à Cherbourg-en-Cotentin, même si les conditions d’études y sont tout à fait satisfaisantes, l’espace René Le Bas offrant un cadre propice à la formation des futurs artistes, avec de beaux volumes pour les ateliers de travail, des espaces extérieurs très agréables, un hébergement sur place possible dans la résidence étudiante située à quelques mètres de l’école. Par souci de complémentarité entre les sites de Caen et de Cherbourg-en-Cotentin, et pour assurer un nouvel essor à l’enseignement artistique dans le Cotentin, un diplôme national supérieur d’expression plastique, au grade de Master, sera proposé à la rentrée 2018, avec une préfiguration dès la rentrée 2017. « Il s’agit d’une formation en art qui prend appui sur la description, la documentation et l’interprétation du monde contemporain et qui mettra en œuvre une pédagogie inventive », explique Arnaud Stinès. A Cherbourg-en-Cotentin, le centre d’art photographique et éditeur, Le Point du Jour, est le partenaire naturel de cette formation. C’est une chance pour l’ésam et pour le territoire de bénéficier de la qualité de la programmation de ce centre d’art reconnu internationalement. La collaboration étroite entre l’école et Le Point du Jour constitue un atout précieux pour la réussite de ce second cycle à Cherbourg-en-Cotentin, pour lequel des étudiants qui viennent d’obtenir leur diplôme en 3e année ont déjà manifesté un vif intérêt.

l’expérience et le désir des différents partenaires - que ce soit la Ville, l’école ou Le Point du Jour -, les moyens matériels et le cadre de travail sur notre territoire permettent d’envisager avec confiance la création de cette nouvelle formation exigeante et audacieuse

Benoît Arrivé

L’ésam à Cherbourg : un établissement de pratiques créatives très fréquenté par le grand public

Enfin, au-delà de l’organisation de l’enseignement artistique supérieur à Cherbourg, il est important de rappeler le rôle de l’ésam en faveur des pratiques créatives du public le plus large. Les cours Grand Public représentent une part significative des activités de l’école, avec environ 800 usagers à Cherbourg, de tous les âges et de tous les niveaux. Ils permettent de s’initier ou de se perfectionner à une pratique des arts plastiques en dehors de toute contrainte scolaire ou professionnelle. Fidèles aux valeurs de l’éducation populaire, ils contribuent à l’émancipation sociale et au développement personnel de chacun. Ils participent pleinement à l’inscription de l’école dans la vie cherbourgeoise en offrant à la fois un cadre d’apprentissage technique, d’expression artistique, de formation culturelle, d’échange. Ainsi, que ce soit pour le grand public, pour les lycéens souhaitant suivre le cursus d’une école d’art, pour les étudiants au niveau Master, l’ésam est un moteur pour le développement culturel du territoire, elle est le signe de l’importance que Cherbourg accorde à la formation des jeunes et à leur rôle dans l’avenir de ce territoire.

61, rue de l’Abbaye

Pour en savoir plus :

École supérieure d’arts et médias de Caen/Cherbourg

Site de Cherbourg 61, rue de l’Abbaye - 50100 Cherbourg-en-Cotentin

 Tél. : 02 14 37 25 00

Commenter cet article

Culture et theatre

Technologie et applications

Concerts et festivals

Clips 2017

MP3 en diffusions 

Plus de NORMANDIE

> Notre playlist sur 7 jours  !

> Ecouter Cotentin Webradio avec notre player ou en MP3 en cliquant sur  POP-UP  !

PS4 - XBOX - SWITCH - PC 

Découvrez la Manche !

> Gestion du site et webradio depuis cherbourg-en-cotentin

Copyright © 2015 Cotentin Webradio - N° de dépôt 77WKOY

Droits d'auteurs gérés et acquittés par Radionomy !