Jeux video: Test de Spec Ops The Line xbox (15/20) - Cotentin Web le Site
Cotentin Web le Site

Decouvrez sur notre site l'actu et le Tourisme en Normandie et dans le Cotentin ( ainsi que Manche - Calvados -orne - eure ) - Les infos Musique (clips - singles du moment - concert - festivals) - Les jeux video avec les tests et l'actu consoles et PC ( PS4 PRO - XBOX ONE X - switch ) - Les actus culture et Theatre ( Livre - spectacles ) - L'actu du net ( Application et Hight Tech ) - Horoscope du jour ( gratuit ) - La meteo a Cherbourg sur 4 jours - Le buzz et l'info du jour ainsi que l'actu medias ( Radio et tele ) - Contactez-nous pour nous proposer vos communiqués et produits nous y consacrerons un article ou un test ....

Jeux video: Test de Spec Ops The Line xbox (15/20)

spec_ops_the_line_xbox_360.jpg
La guerre, c'est l'enfer.
Si cette phrase vous semble bateau, elle paraît pourtant beaucoup moins évidente dans les mondes du cinéma et du jeu vidéo, où les pires conflits mondiaux se voient romancés en de simples aventures héroïques où on dézingue de méchants soldats sans âmes, en toute impunité. Loin de ces clichés barbares inconscients, Spec Ops : The Line vise notre sensibilité en contant l'histoire de trois hommes perdus dans une mer de cadavres. Bienvenue à Dubaï.
Le contexte même de The Line était une magnifique occasion de se démarquer de la concurrence. Le mariage sournois entre la désolation désertique d'un côté et les tours luxueuses de l'autre offre une synergie remarquable. Le titre du studio Yager se situe techniquement dans la bonne moyenne, même si les coulées de sable font parfois un peu paquet. S'il ne s'agit pas de l'élément le plus lumineux, le gameplay reste assez agréable pour ne pas entacher un titre qui a d'autres choses à nous offrir. Son système de couverture reste classique et les altérations causées par l'environnement (avalanches et tempêtes de sable) sont trop rares pour avoir un impact fort. De plus, il s'agit ni plus ni moins d'un jeu couloir. Quant à nos collègues dirigés par l'IA, ils s'en sortent plutôt bien sans vos ordres, en sachant que le jeu a été fait en difficulté moyenne. Un quatrième mode de difficulté est déblocable, et il devrait procurer un très bon challenge. Il n'y a toutefois pas de mode coopératif. En mode Normal, huit heures de jeu sont suffisantes pour en venir à bout ce qui, compte-tenu de l'évolution des personnages, semble ni trop, ni trop peu. Maintenant, pour en avoir pour son argent, il faut aussi un mode Multi qui accroche. Celui de Spec Ops : The Line ne révolutionnera pas le genre, mais le contexte et les petites idées qui en découlent sont plutôt satisfaisants. Dommage que l'on y perde la trame du mode Solo, mais bon. La première ode à Apocalypse Now est directement ancrée dans la bande-son, avec une remarquable utilisation des ondes radio subsistant dans le désert. Les sonorités rock viennent tout droit d'une autre époque, et les élucubrations de Mr Radio ponctuent l'aventure ou régénèrent les passages les moins extatiques. Le doublage est aussi une remarquable réussite, que ce soit lors des scènes cinématiques ou pendant les combats, où ça hurle dans tous les sens. La trame scénaristique, qui suit l'évolution psychologique du héros et de tous les protagonistes sur place, constitue sans conteste la deuxième ode à Apocalypse Now. Alors que votre équipe arrive sur place le coeur léger pour ce qui devrait être une simple mission de reconnaissance, elle se retrouve prise dans un engrenage malsain qui les engloutit peu à peu dans une horreur sans nom. Là où le phosphore blanc remplace le napalm, on est témoin d'une réelle descente aux Enfers qui aboutit à un remarquable finish. Spec Ops : The Line a bien plus à nous offrir qu'un jeu d'action bourrin avec un système de couverture relativement classique. Démarrant sous un ton léger et jovial, le titre du studio Yager sombre dans la terreur, et le sang sur vos bottes finira rapidement sur vos mains. Si les décisions que l'on vous laisse prendre ne vous permettent pas toujours de sauver des vies, vous devrez tout de même en porter l'entière responsabilité. Vous ne quitterez pas l'aventure avec le personnage qui l'avait commencée, et ce long apprentissage des horreurs de la guerre, porté par une excellente ambiance sonore, vaut largement la peine d'être vécu.
Au moins dans un jeu vidéo.

source: jeuxvideo.com

Commenter cet article

> Et aussi

 

------------------

----------------

----------------

----------------

----------------

------------------

AMAZON PRIME

30 JOURS GRATUITS 

CLIQUEZ ICI

30 jours gratuits Amazon Prime

-----------------------

Sarah Brightman

-----------------------

Promo Gaming 

LG OLED HDMI 2.1

Compatible PS5 et Xbox Series X

LG OLED 55B9 au meilleur prix ! Compatible HDMI 2.1 Xbox Series X et PS5

 

> Réseaux

--------------